Le site du rugby à Mussidan

Vous Ítes sur la page : X

17 | 09 | 2008

Rugby - C'est la reprise, ce week-end, en Fédérale 3 .
Mussidan redécouvre le niveau national

T rois ans après, le stade des Mauries va de nouveau goûter aux joutes de Fédérale 3. Et cette promotion n'a rien d'une surprise tant leur domination l'an dernier fut sans partage. Et comme le dit le dicton, « on ne change pas une équipe qui gagne ». Une maxime appliquée à la lettre par le président Alain Moreau pour différentes raisons. « Premièrement, les joueurs qui ont fait monter le club l'an dernier méritent leur place dans l'effectif cette année, c'est tout à fait légitime. Le groupe est soudé et se connaît parfaitement. D'autre part, certains de nos joueurs ont déjà évolué à ce niveau, ils vont donc nous être d'une aide très précieuse ».

Mickaël Fayolas, Gauthier Blanc et autres Benjamin Pasquier (un ancien de Brive de retour au club) auront à charge de mener la formation mussidannaise à bon port et de faire profiter pleinement leurs coéquipiers de leur expérience acquise à l'extérieur.

Le club compte sur eux pour obtenir son maintien. « Nous voulons à tout prix éviter de faire le yo-yo. Nous ne connaissons pas toutes les équipes qui composent notre poule, mais on espère vraiment se mettre à l'abri le plus rapidement possible. Et je pense que ça passe par un maximum de victoire sur notre terrain. Il faudra vraiment nous faire respecter à domicile », explique le président.

Le public devrait de nouveau répondre présent cette année vu que depuis le dernier exercice, un groupe du supporter s'est créé. De quoi faire vibrer un peu plus le stade des Mauries?

Un nouvel entraîneur
Plus que son public, le RCM compte également tirer profit des nouvelles règles mises en place cette année. « Nous sommes une équipe assez mobile où on fait vivre le ballon, je pense que si nous nous accoutumons bien et rapidement à ces règles, elles peuvent rapidement devenir un avantage plus qu'une contrainte », se persuade le président Moreau.
Autre nouveauté : l'arrivée au club de Thierry Parrot, l'ancien coach démissionnaire de Saint-Astier. Il arrive pour épauler Jo Duzan, dans l'optique d'une meilleure parcellisation des tâches. Pour se mettre à niveau, il était sans doute préférable d'opter pour un duo expérimenté comme celui-ci mais également pour un travail plus spécifique et abouti avec les joueurs.

La jeune garde du RCM
Le RCM change donc cette année de statut. De favoris incontestables en Honneur, les voilà relégués au rang d'outsider, voir de potentiel relégable. « Nous aurons certainement cette année l'un des plus petits budgets de notre poule (ndlr : 130 000 ?), mais notre volonté de gagner des matchs n'a pas maigri ».
Le président des « rouge et blanc » compte sur la jeune garde mussidannaise pour se frayer un chemin à ce niveau. « 90 % des joueurs qui évoluent au RCM sont issus de nos écoles de rugby », précise t-il. Il en profite également pour tordre le coup à certains préjugés? « Mussidan n'a jamais payé des sommes énormes (ndlr : on parlait de sommes avoisinant les 1 000 ?) pour faire venir au club des joueurs. Nous participons évidemment aux frais de déplacement, mais pas plus », affirme t-il. Pour son retour aux affaires, le RCM aura en tout cas fort à faire. Et ne devra faire qu'un pour que les Mauries vibrent une année de plus en Fédérale 3.

Victor Lemée

 

Nous contacter par courriel

Racing Club Mussidanais Rugby

BP 7 24400 Mussidan

Dernière mise à jour

17-Sep-2008

Haut de page