Retour Actualités

Dates de parution :

// 20 juin 17 // 02 mai 17 // 03/03/17 // 14 nov 16 // 11 juillet 16 // 24 fev 16// 29 janv 16 // 26 oct 15 // 21 oct 15 // 3 juillet 15 // 9 mai 15 // 10 mars 15 // 28 fev 15 //10 janv 15 // 15 sept 14// 12 sept 14 // 6 sept 14// 26 juin 14// 25 avril 14 // 22 avril 14 // 19 avril 14// 24 janv 14 // 11 janv 2014 // 29 nov // 25 nov // 16 nov 13 // 19 oct 13 // 14 oct 13 // 12 oct 13 //28 sep 13 // 24 sept 13//21 sept 13 //20 sept 13 //14 sept 2013 / / 12 sept 2013 //17 aout 13 // 5 juil 13 / 4 juil 12 / 1 juillet 13 // 6 avril 13 // 25 fev 13 // 16 fev 2013 // 2 fev 2013 // 10 dec 12 // 08 dec 12 // 27 oct 12 // 26 oct ECO// 26 oct 12 // 22 oct 12// 11 oct 12 // 29 sept 12// 27 sept 12// 13 sept 12 // 10 sept 12 // 6 juil 12 // 18 juin 12 // 14 mai 12 // 7 avril 12 // 26 mars 12 // 03 mars 12 // 25 fev 2012 // 09 janv 2012 // 16 dec 2011 // 10 dec 2011 // 01 dec 11 // 12 nov 2011 // 07 nov 2011 // 05 nov 2011 / / 04 oct 2011 // 21 sept 2011// 8 sept 2011 // 5 sept 2011 // 22 juillet 11 // 4 juil 2011 // 2 juil 11 // 20 mai 11 // 21 mars // 21 mars 11 // 19 mars 11//18 mars //14mars 11 // 7 mars 11 / / 5 mars 11 / / 14 fev 2011 / / 12 fev 11 // 29 janv 2011 // 24 janv 2011 //22 janv 11 // 15 janv 11 // 13 dec 10 // 11 dec 10 //06 dec 10 // 04 dec 10//29 nov 10 / 27 nov 10/ / 21 nov 10 // 20 nov 2010 //08 nov 2010//27 sept 2010/ / 25 sept 2010 / / 24 sept 2010 / / 20 sept 2010//18 sept 2010// 9 sept 2010 //3 juillet 2010/26 juin 2010 / 30 avril 2010//19 avril 2010//03 avril 2010/20 mars 2010// 6 mars 2010// so 22 fev 2010//so 25 janv 2010//so 23 janv 2010 /so 16 janv 2010/so 29 dec 09 /eco 27 nov 09 /eco 27 nov 09 / 23 nov 09/ so 17 oct 09 / so 17 oct 09 / so 03 oct 09 / so26sept 09 / so 21 sept 09 / SO 19sept 09 SO19 juin 09 SO31 mars Echo Rib 30/3 DL 30/3 SO 30 mars Le democrate26 mars Echo Rib 23/3 SO 23 Mars SO 21 Mars SO 14 Mars - Echo Rib 13mars - DL 10 mars - SO 9 Mars - DL 9 Mars - SO 7 mars - 7 mars DL - 2 mars DL - 28 février DL - 23 février DL - 21 février DL - SO 5 mars - 14 février 2009 - 13 février 2009 - 9 février 2009 - 16 janvier 2009 - 17 décembre 2008 - 17 septembre 2008

mardi 20 juin 2017
Rugby : les lieux des trois finales disputées par des clubs périgourdins sont officialisés
A LA UNE RUGBY Publié le 20/06/2017 à 15h43 par Adrien Larelle.

Trois chances de titre pour la Dordogne, c’est historique. Mais pour voir les clubs du département lever le bouclier, il faudra faire un peu de route.
En Fédérale 2, Bergerac affrontera les Varois de Hyères/Carqueiranne sur le terrain de Pézenas, dans l’Hérault, entre Béziers et Montpellier.
En Fédérale 3, Périgueux jouera sa finale contre Tours sur la pelouse de Saint-Jean-d’Angély, en Charente-Maritime.
En Honneur, Mussidan ira jusqu’à Riom, dans la banlieue de Clermont-Ferrand pour défier les Isérois de Saint-Marcellin.
Les trois rencontres débuteront dimanche 25 juin à 15 heures.


mardi 02 mai 207

vendredi 03 mars 207


lundi 14 novembre 2016
Une journée de partage autour du ballon ovale
Publié le 14/11/2016



Les jeunes se sont affrontés dans la bonne humeur, mercredi, sur la pelouse de Mussidan. ©
PHOTO CLÉMENT LIABOT
60 jeunes ont participé à une journée rugby organisée mercredi par le comité départemental de sport adapté
et par le Racing-Club Mussidanais. Venus de Bergerac, Sarlat, Neuvic, Coulounieix, Périgueux, mais aussi
de Vire-sur-Lot, ils ont suivi des ateliers le matin, puis partagé un repas au club house avant de disputer
des matchs l'après-midi.


Lundi 11 Juillet 2016
Le recrutement du RCM est bouclé
Peu de mouvements, mais des retours de qualité sont annoncés à Mussidan
Lorsque l'on évoque les mouvements d'intersaison, le RCM défraie rarement la chronique. On connaît la politique défendue localement qui privilégie largement la formation des jeunes joueurs progressivement intégrés au groupe senior. Et le Mussidan n'échappera pas à la règle cette année.
Peu de départs sont annoncés à l'heure actuelle dans le club rouge et blanc : Romain Deveaux (Saint-Astier-Neuvic), Pierre Delord (Stade Foyen), Ilian Vallade (Bergerac), Thomas Garnier (Vergt) et Jason Vincent (Prigonrieux). Ils seront compensés par l'arrivée dans l'effectif senior de cinq juniors formés au club : Odin Dessaignes (centre), Jimmy Barbotin (ailier), Thomas Dubreuil (2e ou 3e ligne), Lucas Ferreira (demi-de-mêlée), Alexis Limousi (3e ligne).
Le président Lemarchand se réjouit de la reprise de Romain Faure (32 ans, ailier), de Maxime Lallemand (25 ans, ouvreur) et de retours au club : Florent Conte (32 ans, ouvreur, Stade Foyen), Ludovic Amblard (26 ans, ailier, Vergt), Chris Challard (22 ans, 3e ligne, Castillonnès). Trois nouveaux noms seulement apparaissent du côté des recrues : Aymeric Victorien-Demet (1ère ligne, Bergerac), Alexandre Etcheverry (20 ans, 3e ligne ou centre, Mouguerre), " un élément qui a fait forte impression aux entraînements ", dixit François Lemarchand, et Vincent Faure (24 ans, centre ou arrière, Périgueux).
Une poule de 11 en Honneur
Les entraînements reprendront le 16 août aux Mauries sous la houlette de la même équipe d'entraîneurs : Gérard Tiné, assisté de Nicolas Dupuy, Frédérick Médeau et Thierry Gallineaud. Un stage est prévu les 27 et 28 août. Avec du rugby, bien sûr, mais aussi des activités de pleine nature qui permettront de renforcer la cohésion du groupe. La saison débutera en septembre avec le challenge des Trois-Tours.
Le calendrier du championnat n'est pas encore connu. Ce que l'on sait en revanche, c'est que le RCM évoluera dans une poule d'Honneur de 11 clubs, aux côtés de Port-Sainte-Marie, Villeréal, Daglan, Lalinde, Le Lardin, Montignac, Vergt, Ribérac, Le Passage-d'Agen et Le Queyran.
Anaïs Dubreuil à Toulouse
Le RCM a créé cette saison une équipe féminine senior, une logique qui permettra aux jeunes joueuses de poursuivre leur sport favori sous les couleurs mussidanaises. Il perdra néanmoins Anaïs Dubreuil (moins de 18 ans) qui intégrera le pôle espoir toulousain cette saison. Le président Lemarchand n'en tire aucune amertume : " Les efforts de cette joueuse sont justement récompensés, juge-t-il. C'est une fierté pour notre club. J'espère voir un jour Anaïs à la télévision avec le coq de l'équipe de France sur la poitrine ! ".
PJ = Les trentenaires du RCM de retour : Conte (balle en main) et Faure (au second plan). Photo Archives Bruno Boucharel



mercredi 24 fevrier 2016


vendredi 29 janvier 2016


jeudi 26 octobre 2015
Le rugby rassembleur

Cinq établissements d’accueil d’adultes handicapés se sont retrouvés, jeudi aux Mauries.
PHOTO BRUNO BOUCHAREL

Cinq établissements d'accueil d'adultes handicapés (le foyer de Gammareix de Beleymas, le Bercail de Sainte-Foy-de-Belvès, la Meynardie de Saint-Privat-des-Prés, la Résidence de l'Isle de Périgueux et l'Étoile de Sarlat) avaient rendez-vous, jeudi, au stade des Mauries à Mussidan.
Clément Liabot, l'animateur sportif au Comité départemental de sport adapté, les a invités à partager des ateliers de découverte du rugby : toutes les activités - progresser balle en main, accomplir un parcours, attaquer et défendre - ont permis de travailler dans la bonne humeur la motricité, les repères spatiaux et de vaincre l'appréhension du contact. Malgré la pluie fine et continuelle, une trentaine d'adultes ont démontré leur enthousiasme autour de l'ovale avant de disputer un face-à-face amical.
Et ils n'ont pas oublié la troisième mi-temps : un pique-nique convivial partagé au club-house du stade.

B. B.



mercredi 21 octobre 2015

Jeudi, 300 élèves des écoles de Mussidan, Saint-Médard et Saint-Michel-de-Double ont pu découvrir le rugby au stade des Mauries, sous la direction de Nicolas Vial-Pailler, conseiller technique, et de Christophe Mazuel, éducateur au Racing-Club Mussidanais.
PHOTO BRUNO BOUCHAREL


vendredi 3 juillet 2015
La fête du rugby a fait le plein au stade

D’accès gratuit pour tous, la fête du rugby draine à chaque édition de plus en plus de monde.
PHOTO BRUNO BOUCHAREL
La fête du rugby a réuni, selon les organisateurs, près de 2 000 personnes au stade des Mauries, samedi.

Rois de l'après-midi, les enfants ont envahi les animations gonflables qui leur étaient réservées. En famille ou entre amis, la soirée tapas a connu son succès habituel.
Jusqu'à une heure avancée de la nuit, Galaxy Mix a animé la pelouse du stade, devenue piste de danse le temps de cette soirée estivale.

Br. B.



mardi 14 mai 2015


mardi 10 mars 2015

Rugby : Mussidan (24) a déjà nommé son futur coach

Gérard Tiné sera l’entraîneur général du RCM la saison prochaine . Il remplacera Fabrice Magnabal


Gérard Tiné a assisté au match Mussidan-Mérignac, dimanche au stade des Mauries.© BRUNO BOUCHAREL

 

Assuré de quitter la Fédérale 3 dans quelques semaines, le club périgourdin de Mussidan prépare la saison prochaine. Ainsi, Les dirigeants mussidanais ont réuni dimanche matin les licenciés seniors sur la pelouse des Mauries. Le président François Lotterie a annoncé la nomination de Gérard Tiné au poste d'entraîneur général pour la saison 2015-2016. Il remplacera Fabrice Magnabal, qui a profité de cette rencontre avec les joueurs pour dresser un bilan des cinq années passées à la tête du club.

Malgré la descente assurée en Honneur, les dirigeants rouge et blanc ont affiché clairement leurs ambitions auprès des joueurs: figurer au moins dans le milieu de tableau du championnat Honneur et viser la qualification, un objectif pas si facile au regard du niveau élevé de la plus haute division territoriale.
Présent dimanche derrière la talenquère des Mauries, Gérard Tiné a eu tout le loisir de mesurer les vertus et les défauts des Mussidanais, battus 12-38. La 16e défaite en autant de matchs.

Du Languedoc au P-A

Natif de Gruissan, dans l'Aude, il y a 54 ans, Gérard Tiné a tout naturellement porté les couleurs de son village natal, aux postes de centre et d'ailier. Il y a côtoyé le talentueux et emblématique trois-quart centre international, devenu maire par la suite, Didier Codorniou. Il a poursuivi sa carrière de joueur à Narbonne, Perpignan puis Bergerac. Membre élu du comité directeur du comité du Périgord-Agenais, Gérard Tiné a entraîné successivement Miramont-de-Guyenne, Vergt, Saint-Astier, Bergerac et Penne-d'Agenais.

 



samedi 28 fevrier 2015


samedi 10 janvier 2015
Difficile déplacement pour le RCM
Bazas (3e, 30 points)
Mussidan (10e, 2 points)
Lieu : Bazas (stade municipal Castagnolle). Horaire : dimanche à 15 heures. Arbitre : M. Villenave (Côte basque Landes). Score match aller : 3-9.
Pour la deuxième rencontre de la phase retour, les Mussidanais présenteront un quinze sensiblement remanié. La mutation professionnelle de Mirosa en Ariège, la suspension pour deux rencontres du 2e ligne Pierre Delord et la blessure de Luc Lopez ont contraint les coaches à revoir leur dispositif : La charnière sera composée de Maxime Delord en numéro 9, associé à Ricard. Cette situation ouvre la porte à Julien Borderie, sur le banc des remplaçants dimanche. À signaler enfin une première ligne inédite, d'Abzac et Flahaut encadreront Romain Deveaux, pour le première fois titulaire au talonnage.
> L'équipe : M. Roy - L. Le Pemp, Bussière, Deveaux, D. Metge - (o) Ricard, (m) M. Delord - Metge, Dussutour, Dupuy - N. Roy, Cany - Flahaut, Deveaux, d'Abzac. Remplaçants : Dufourgt, Prévot, G. Delort, Liabot, M. Le Pemp, Borderie.



lundi 15 septembre 2014


samedi 12 septembre 2014
Le RCM vise le maintien
Mussidan relégués mais finalement repêchés suite à la rétrogradation de Rochefort , les rouge et blanc ont bâti une équipe jeune, et comptent sur sa formation pour tenir leurs ambitions.

Les Mussidanais, neuvièmes de leur poule la saison dernière, étaient normalement voués à la descente à l'échelon régional. Sauvés par la relégation de Rochefort, le club charentais n'ayant pas respecté les obligations fédérales en matière d'équipes de jeunes, les Mussidanais se sont réjouis de la décision de la FFR. Mais, comme l'expliquait Christian Roy, alors président, la descente n'aurait pas mis en péril le club rouge et blanc, qui a toujours préféré les bonnes braises d'un feu de bois que la chaleur éphémère d'un feu de paille. En changeant de président à l'intersaison, le club rouge et blanc n'a pas changé de philosophie. « C'est en raison du projet de club dans le domaine de formation des jeunes que j'ai accepté la présidence », déclare François Lotterie, successeur de Christian Roy.
« Notre objectif est d'aller le plus loin possible, poursuit le président. Nous visons évidemment le maintien. Mais si tout fonctionne, nous serons plus ambitieux les prochaines saisons ».
Confiance aux jeunes
Avec son petit budget (140.000 euros), le RC est loin de pouvoir rivaliser avec la plupart de ses adversaires. « Nous nous sommes contentés d'un tout petit recrutement, mais il est de qualité », souligne le vice-président Régis Deveaux. La politique du club permettra également à huit juniors du cru de se jeter dans le grand bain. Face à l'inconnu, ils savent pouvoir compter sur la solidarité et l'expérience de leurs aînés, comme Dufourgt, Dupuy, Deveaux, Faure ou Roy, pas même trentenaires. Côté encadrement, Fabrice Magnabal et Gauthier Blanc ont été rejoints par deux anciens du club, Laurent Borderie (avants) et Laurent Canut (lignes arrières). Un choix somme toute logique. Aux côtés de Nérac et Bon-Encontre, les autres représentants du Périgord-Agenais, les Mussidanais seront confrontés en poule 8 aux clubs les plus expérimentés de Côte d'Argent, Béarn, Armagnac-Bigorre et Côte basque Landes. Avec cet enchaînement de déplacements difficiles, la toute jeune équipe – sa moyenne d'âge n'atteint pas 24 ans - devra très vite se montrer à la hauteur, sous peine de connaître la même mésaventure que de la saison passée. Sans pouvoir attendre cette fois une issue aussi heureuse.

Bruno Boucharel

 




samedi 6 septembre 2014
Le RCM de demain

Ces tout jeunes rugbymen constitueront l'ossature du RCM en 2029 ! En attendant, l'école de rugby, qui a repris ses activités samedi dernier, accueille tous les garçons et filles, confirmés ou débutants, amoureux de l'ovale. Inscriptions le samedi après-midi au stade des Mauries. PHOTO BRUNO BOUCHAREL


jeudi 26 juin 2014

Les cadets à l’honneur

Une fin de saison de rêve pour les cadets et leur encadrement. © Photo Bruno Boucharel

Auréolés de leur titre de vainqueurs du challenge Aquitaine, décroché en finale à Mouguerre (Pyrénées-Atlantiques) face aux Béarnais de la vallée d'Ossau, les cadets de Montpon-Mussidan et leurs familles étaient conviés à une réception amicale, vendredi, au stade des Mauries. Leurs entraîneurs ont rappelé leur parcours lors des phases finales et ont mis en valeur la solidarité dont ils avaient fait preuve. Publicité Les deux présidents de clubs, François Lotterie, pour le RC Mussidanais, et Fabien Draut, pour le SA Montponnais, ont vivement félicité ces jeunes. Ils seront reçus en septembre par la municipalité de Montpon, qui a décidé de les mettre à l'honneur lors du prochain Défi sport.
Samedi, la fête du rugby
Le Racing Club Mussidanais organisera sa traditionnelle fête du rugby, samedi 28 juin. De 10 à 18 heures, des animations et un parc de jeux gonflables gratuits seront proposés aux enfants. La restauration sera possible à midi. Une soirée tapas débutera à partir de 19 heures. Elle sera animée par Galaxy Mix.
Bruno Boucharel



vendredi 25 avril 2014



mardi 22 avril 2014


samedi 19 avril 2014
Il n'en restera plus qu'un
Les Couteliers reçoivent demain les rouge et blanc du RCM, pour un derby décisif : l'équipe qui s'inclinera descendra en Honneur en compagnie des Lindois, déjà relégués de la poule 14.

Nontron doit gagner, quand Mussidan peut signer un nul. © Photo photo arnaud loth

Q ui accompagnera Lalinde en Honneur la saison prochaine ? Nontron ? Mussidan ? Un des deux en tout cas. À l'heure d'aborder l'ultime journée, les deux équipes sont au coude-à-coude au classement dans cette poule 6. Mussidan devance Nontron de deux longueurs (1), avec vingt-deux unités contre vingt. Du coup, le vainqueur de ce derby se maintiendra. Les Mussidanais peuvent même se contenter d'un match nul.
L'avantage est donc pour Mussidan. C'est à un vrai match de phase finale que doivent se préparer les Couteliers, sur leur pré.
Le CSN a vécu une saison très éprouvante. Il a dû attendre la 7e journée pour enfin gagner une rencontre . L'entraîneur Jacques Rigaud est arrivé de Vergt en cours de saison, pour relancer la machine nontronnaise, qu'il connaît parfaitement.
Alors, après toutes ces péripéties, le CSN a au moins réussi à garder l'espoir du maintien jusqu'au bout, avec notamment une victoire à Saintes, ou un joli succès à domicile contre Rochefort.
Il leur reste encore une marche à franchir, mais les riverains du Bandiat ne veulent pas se mettre de pression supplémentaire.
" C'est limite inespéré d'être encore en vie avant ce dernier match, admet Frédéric Masset, l'entraîneur des avants nontronnais. La saison a été difficile, alors on ne va se mettre de pression, il faudra aborder le plus calmement possible cette rencontre afin de rester lucide. Avec la présence de deux arbitres de touches officiels, on devra se montrer plus disciplinés. " Mussidan fait le plein
Mais les Mussidanais semblent plus habitués à jouer leur survie sur un seul match.
Les hommes du duo Masset - Rigaud devront restés très méfiants.
" C'est une équipe plus habituée que nous à se sauver sur la fin. Ces dernières saisons, nous n'avions pas joué de match couperet. L'ensemble de mon effectif devra se mobiliser ", ajoute Masset.
Côté Mussidanais, on sait également à quel point ce derby sera capital. Même si un match nul ferait le bonheur du RCM.
" Toute la saison se jouera sur un match ", confirme Christian Roy. Le président Mussidanais, qui a depuis longtemps annoncé qu'il souhaitait prendre du recul la saison prochaine.
Pourrait-il rêver d'un meilleur épilogue ? " Cette rencontre sera la plus importante que nous ayons à disputer depuis quatre ou cinq saisons, poursuit-il. Nous faisons confiance à notre groupe et mettrons tout en œuvre pour sortir vainqueurs. Nous conservons toujours le même état d'esprit, et espérons que cela saura enfin nous sourire. "
La saison des rouge et blanc a été un peu plus maîtrisée que celle des Couteliers, mais des défaites à domicile - contre Sainte-Foy-la-Grande, Saint-Yrieix ou Rochefort pourraient coûter cher…
Pour relever cet ultime défi, les coaches Magnabal et Ressiguié récupèrent une partie de l'effectif : Nicolas Roy en deuxième ligne, son frère Mathieu à l'arrière, seront du quinze de départ.
L'ailier Villès, blessé au visage début mars, sera sur le banc. La jeune charnière Delord - Lopez étant reconduite pour ce match, Bussière sera associé à Battistello au centre de l'attaque.
Benjamin Pécout et Bruno Boucharel
(1) La Fédération française de rugby a privé Nontron de deux points car le club n'était pas en règle au niveau des arbitres.



vendredi 24 JANVIER 2014
Ne rien regretter aux Mauries
Mussidan (8e, 14 points)
Saintes (9e, 12 points)
Lieu : Saint-Médard-de-Mussidan (stade des Mauries). Horaire : dimanche à 15 heures. Arbitre : M. Fièvre (Pays de Loire). Match aller : 16-10 pour Saintes.
C'est incontestablement un match décisif que disputeront les Mussidanais dimanche devant leur public. Une victoire donnerait un peu d'air aux rouge et blanc, sans que pour autant rien ne soit encore joué pour le maintien. Et pour cause : les Saintais, qui ne sont qu'à deux points derrière les Mussidanais, ont un match en retard à jouer à domicile contre Sainte-Foy.
On peut supposer que les hommes de Magnabal et Ressiguié, lourdement défaits à Trélissac dimanche dernier, avaient déjà cette rencontre importante à l'esprit. "Nous avons pris une grosse claque", admet le capitaine Damien Dufourgt. "Nous n'avons pas respecté les consignes, et ce sont finalement des petits détails qui nous ont coûté cher", poursuit le capitaine.
Retours de Villès et Faure
L'ambiance a été studieuse cette semaine à Mussidan. Le capitaine, satisfait du "très bon entraînement de mercredi, où tout le monde a mis beaucoup de sérieux", dévoile quelques cartes pour dimanche : "Le match se jouera devant. Nous allons nous appuyer sur la conquête, notamment en touche". Il est vrai que les Mussidanais ont, dans ce secteur, fait quasiment jeu égal avec le leader de la poule. Ils devront aussi se souvenir que, bien pourvus en ballons, ils avaient largement les qualités nécessaires pour s'imposer à Saintes en septembre.
Les ailiers Faure et Villès feront leur retour dimanche. Le pilier Flahaut, blessé en novembre, sera également dans le groupe.
L'équipe : M. Roy - Villès, Battistello, M. Delord, Faure - (o) Lopez, (m) Donnart - Metge, Poussade, N. Dupuy - P. Delord, N. Roy - Dufourgt (cap), J. Dupuy, R. Deveaux. Remplaçants : Prévot, Flahaut, Cany, Liabot, Dussutour, Ganivet, Amblard.


vendredi 10 JANVIER 2014
Un derby, deux mondes
Le RCM cherche toujours à sauver sa peau quand le CAR vise la qualification

À l’aller, Mussidan s’était bien battu, mais le CAR s’était tout de même largement imposé. © Photo B Boucharel

Sans avoir démérité, les Mussidanais n'avaient guère su menacer leur adversaire pour l'ouverture du championnat en septembre. Physiquement trop justes face à une équipe expérimentée issue de Fédérale 2, ils avaient dû concéder trois essais, et la victoire, aux Ribéracois.
On espère sur les rives de l'Isle qu'il en sera tout autrement dimanche aux Mauries. En progrès depuis quelques rencontres, Dufourgt et ses camarades ont plutôt bien terminé la phase aller en triomphant de Nontron en décembre. Le retour de quelques blessés avait indéniablement amélioré la cohésion du groupe. Il n'en est pas moins que les troupes du président Roy sont toujours en position de relégable et qu'une victoire dimanche pourrait les en écarter.
Reste à savoir comment le quinze rouge et blanc aura digéré cette longue trêve de six semaines, et les éventuels excès qui ont pu l'accompagner.
"L'assiduité n'a pas été suffisante aux entraînements", regrette le coach Fabrice Magnabal. "Côté effectif, les retours attendus, notamment des piliers Audebert et Flahaut, ne sont pas encore en vue. Mais si le groupe affiche ses vraies valeurs dimanche - envie, vaillance, courage - je suis certain que le résultat sera positif", affirme l'entraîneur mussidanais.
L'équipe : M. Roy - Faure, Battistello, M. Delord, Villès - (o) Lopez, (m) Donnart - Metge, Poussade, R. Deveaux - N. Roy, Cany - Dufourgt (cap), N. Dupuy, J. Dupuy. Remplaçants : Prévot, Limouzi, P. Delord, Gendreau, Dussutour, Ganivet, B. Deveaux.


vendredi 29 novembre 2013
Pour éviter la dernière place
Mussidan (10e, 6 points)
Nontron (9e, 8 points)
Mussidan (stade des Mauries), dimanche à 15 heures. Arbitre : M. Estève (Midi-Pyrénées).
Malheur au vaincu ! Et au maigre bilan qu'il présentera dimanche soir à l'issue de la phase aller du championnat. C'est à n'en pas douter cet état d'esprit qui animera les protagonistes de cette dernière rencontre de l'année. S'ils ne comptent chacun qu'une victoire, les Nontronnais devance leur adversaire du jour par le jeu des bonus défensifs.
L'heure est à la mobilisation sur les bords de l'Isle. Sans avoir retrouvé son effectif complet, le quinze mussidanais enregistrera dimanche quelques retours importants : Nicolas Roy en deuxième ligne et Fayolas, titulaire pilier gauche, ce qui permettra à Romain Deveaux de retrouver son poste de flanker. Les lignes arrière seront dans la même composition qu'à Rochefort dimanche dernier.
Paroles d'avant-match
C'est un match important, qu'il nous faut absolument gagner", déclare le capitaine Damien Dufourgt. "Nous sommes tous tendus, mais j'ai ressenti une énorme envie mercredi à l'entraînement". Les entraîneurs sont bien conscients de la pression qu'ils auront à gérer : "Les exploits se construisent sur l'optimisme et la confiance en soi", martèle le coach Damien Ressiguié.
L'équipe : B. Deveaux - Faure, M. Delord, Battistello, M. Roy - (o) Ganivet, (m) Donnart - Metge, Poussade, R. Deveaux - P. Delord, N. Roy - Dufourgt (cap), N. Dupuy, Fayolas. Remplaçants : Prévot, J. Dupuy, Cany, Dussutour, Delord, Bussière, Villès.
Un retour attendu côté mussidanais : Mickaël Fayolas, titulaire dimanche
Bruno Boucharel


Charente
lundi 25 novembre 2013


samedi 16 novembre 2013
Mussidan, des progrès à confirmer
La tâche sera rude face aux Corréziens.
L'enjeu
Malgré la défaite, le RCM n'est pas revenu de Saint-Yrieix le moral dans les chaussettes. Le groupe a démontré chez le leader qu'il pouvait se hisser au niveau des meilleurs. Forts de ce constat, quinze Mussidanais déterminés attendent de pied ferme les Corréziens de Malemort. Une victoire demain replacerait les hommes de Ressiguié et Magnabal favorablement dans la lutte pour le maintien.
L'effectif
Pour mettre en difficulté des Corréziens bien mieux placés au classement, plusieurs retours sont annoncés dans les rangs des rouge et blanc : Pierre Delord, qui a purgé sa suspension, en deuxième ligne, et Ganivet à l'arrière. Mais c'est du banc des remplaçants que viendront les surprises avec les retours de l'ailier Faure, bien rétabli, et de Jérôme Dupuy et Mickaël Fayolas, les deux anciens de première ligne convaincus par Damien Ressiguié de reprendre du service. " Jérôme et moi avions envie de remettre les crampons, avoue Fayolas. Après un mois de travail, la forme revient progressivement ".
Avant-match
" Malgré un effectif conséquent en début de saison, les blessures nous ont démunis en première ligne. Nos jeunes retraités ont accepté de renforcer le groupe en attendant les retours d'Audebert et Flahaut. " Christian Roy, président de Mussidan.



samedi 19 octobre 2013
Mussidan est affaibli
SAINTE-FOY-LA-GRANDE - MUSSIDAN Ce derby vaut cher pour un RCM mal classé
L'enjeu
Cette confrontation oppose deux vieilles connaissances, actuellement à égalité de points. Des deux clubs voisins, celui qui l'emportera demain laissera son adversaire en position de virtuel relégable.
La première victoire acquise face à Royan-Saujon a laissé des traces dans les rangs mussidanais. Deux pièces maîtresses seront absentes pour plusieurs semaines, les piliers Flahaut (genou) et Audebert (main fracturée). Dufourgt devrait faire son retour en première ligne. Les coachs ne pourront pas non plus compter sur Pierre Delord.
Avant-match
" On compte sur la vaillance et la jeunesse comme atouts. Le groupe, après la victoire face à Royan-Saujon, n'a jamais été aussi motivé. " Régis Deveaux, coprésident du RCM.



lundi 14 octobre 2013
Mussidan respire mieux
Le RCM a décroché son premier succès de la saison.

Les Mussidanais conquérants en touche, ici par Poussade. (Ph. B. B.)

Composition Mussidan : Amblard - M. Roy, M. Delord, Battistello, Besoli - (o) B. Deveaux, (m) Donnart - Metge, Poussade, Gimel - N. Roy, Cany - Flahaut (cap), Prévot, Audebert. Entrés en jeu : Dupuy, R. Deveaux, P. Delord, Escudié.
Composition Royan : Tirvert - Bootz, Lavaud, Huillet, Faisseau - (o) Rafaitin, (m) Guibordeau - Mercier, Gomez, T. Charpentier - P. Charpentier, Mossion - Aubouet, Zamora (cap), Blond. Entrés en jeu : Faffres, Rigaudy, Grolleau, Lefèvre, Costansa, Jean, Soulié.

Extrêmement soudés et bien organisés, notamment en touche sur les lancers de Prévot, les Mussidanais ont remporté leur première victoire aux Mauries au terme d'une rencontre très indécise, contestée jusqu'au bout par de solides Royannais.
Bien que la marque ait été ouverte par Huillet sur pénalité, le premier acte aura été mussidanais, avec des avants rouge et blanc exemplaires dans le combat. Deux essais ont justement récompensé leurs efforts : le premier par le pilier Audebert, sur une pénaltouche captée en fond d'alignement par Gimel. Le second par Metge : le jeune troisième ligne, servi par Donnart après une pénalité jouée à la main aux 50 mètres, élimine d'un crochet les deux derniers défenseurs pour marquer entre les poteaux.
Menant 14 à 3 à la pause, les locaux peuvent regretter les occasions laissées en route sur les percées de Battistello, Delord ou Amblard. Car dès la reprise, les Royannais se montrent les plus entreprenants. Jamais pris en défaut sur les chandelles de Deveaux malgré un ballon glissant, les Maritimes relancent et occupent le camp mussidanais par Rafaitin et Tirvert. Une pénalité rapidement jouée par Guibordeau permet à Gomez de franchir la ligne, et de ramener les siens à un point après la transformation de Huillet. Zamora et ses hommes manquent de peu l'essai de la victoire sur ballon porté mais sont finalement repoussés. Ce sont au contraire les hommes de Magnabal et Ressiguié qui s'assurent la victoire grâce à une pénalité de Maxime Delord.

Déclaration : William Donnart, demi de mêlée de Mussidan : "Nous avions besoin de cette victoire pour reprendre confiance. Malgré trois défaites, le groupe de copains est resté soudé, a continué à bosser aux entraînements. Nous sommes récompensés.


Samedi 12 octobre 2013
Victoire déjà obligatoire
Avec trois défaites au compteur, le RCM n'a déjà plus le choix
L'enjeu
Pour leur second match à domicile, les Mussidanais vont livrer demain une partie importante pour leur avenir au niveau fédéral. Avec trois défaites à leur passif, ils ferment actuellement la marche de la poule et se contentent au classement d'un unique point de bonus défensif acquis lors du dernier match à Saintes.
L'équipe
Les blessés ne se comptent plus. Autre problème épineux pour les coachs Magnabal et Ressiguié, trouver un successeur aux buteurs Conte et Ganivet, encore indisponibles pour plusieurs semaines. Maxime Delord, qui n'a pas failli à Saintes, devrait être confirmé dans cette tâche. Elle pourrait également être confiée à Bussière, tout dernièrement arrivé, qui sera sur le banc des remplaçants.


Samedi 28 septembre 2013
Se rassurer à Saintes, ou douter davantage ?
Saintes (8e, 2 points)
Mussidan (10e, 0 point)
Saintes (stade municipal. Horaire : dimanche à 15 heures. Arbitre : M. Bourgeois (Côte d'Argent).
Le groupe mussidanais : Audebert, Dufourgt, Flahaut (cap), Crouzille, N. Roy, R. Deveaux, Gimel, Poussade, Donnart, Lopez, M. Roy, Battistello, M. Delord, Besoli, B. Deveaux, Gomes, Prévot, Delort, Metge, Cany, Marqueton, Amblard.
Se rassurer ou douter davantage ? Le déplacement dimanche du RCM à Saintes revêt déjà une importance capitale. Comme les Mussidanais, les Saintais en sont à deux défaites en deux rencontres, mais devancent leur adversaire grâce à deux bonus défensifs. Dont le dernier en date à Sainte-Foy, ce qui n'est pas rien.
S'appuyant sur un gros paquet d'avants, les Maritimes risquent mettre leurs hôtes en difficulté. Autre secteur sensible, l'organisation défensive mussidanaise qui s'est révélée trop perméable pour contenir les assauts trélissacois samedi dernier. Des manquements que Damien Ressiguié et Fabrice Magnabal se sont attachés à résoudre, mercredi soir, tant devant la vidéo que sur le terrain.
Le groupe retenu sera peu modifié. Crouzille en deuxième ligne et Besoli seront appelés pour suppléer Pierre Delord et Villès, tous deux blessés.


jeudi 24 septembre 2013
Deuxième défaite des réservistes mussidanais
Samedi 21 septembre, les réservistes du RCM n'ont pas réussi à faire chuter les Trélissacois aux Mauries. Les visiteurs, avec deux essais transformés et une pénalité s'imposent 13-14. Les Mussidanais, certes en progrès par rapport à leur première prestation, ont dû se contenter du bonus défensif. Un essai en coin de Besoli, sur une passe au pied de Dauriac, transformé par Lallemand, également auteur d'une pénalité et d'un drop n'ont pas suffi à renverser le score. L'objectif des hommes de Blanc et Gagnac, dimanche prochain en Charente-Maritime, sera de laisser la dernière place à Saintes, leur adversaire de la prochaine journée.


Samedi 21 septembre 2013
Place aux jeunes aux Mauries
Mussidan (10e, 0 point)
Trélissac (1er, 5 points)
Mussidan (stade des Mauries). Horaire : ce soir à 19 h 45. Arbitre : M. El Bakoury (Midi-Pyrénées).
Battus nettement à Ribérac pour la première journée, les Mussidanais disputeront ce soir un nouveau derby devant leur public. Bien que privés de plusieurs titulaires, Flahaut et ses partenaires devront faire oublier des débuts un peu timides dimanche dernier à Ribérac.
Le respect des consignes en question
Les entraîneurs Ressiguié et Magnabal ont secoué leurs troupes et signifié leur insatisfaction, non pas tant sur l'envie - l'engagement n'a pas fait défaut face aux ex-pensionnaires de Fédérale 2 - que sur le respect des consignes de jeu. Vidéo et statistiques à l'appui, Ressiguié n'a pas manqué de rappeler ses exigences en préambule de l'entraînement de mercredi.
Delord et Dupuy out
La réception de Trélissac ce soir s'avère tout aussi délicate pour les Mussidanais. Pierre Delord et Nicolas Dupuy, victimes d'un problème musculaire mercredi, ne seront pas du groupe. Autre souci, suppléer les canonniers Conte et Ganivet, absents eux aussi plusieurs semaines.
Si des incertitudes planent encore sur la composition du quinze de départ, une chose est bien certaine : le groupe des 23 annoncé par le staff mussidanais est extrêmement jeune, à peine 24 ans de moyenne d'âge ! Au point que Flahaut ou Dufourgt (pas encore 30 ans) y font figure de vieux, et Médeau carrément d'ancêtre, du haut de ses 33 printemps !
Mais des jeunes Lopez et Cravaillac, lancés dans le grand bain à moins de 20 ans, pourront compter sur le public des Mauries pour les encourager et les rassurer. Le défi qu'ils ont à relever ce soir n'est pas mince : se hisser au niveau de leurs visiteurs du soir, qui ont dès la première journée affiché leurs ambitions.
Le groupe : Gomes, Dufourgt, Audebert, N. Roy, Flahaut (cap), R. Deveaux, Gimel, Poussade, Donnart, Lopez, M. Roy, Battistello, M. Delord, Villès, B. Deveaux, Prévot, Cravaillac, Metge, Delort, Besoli, Amblard, T. Marqueton, Médeau.


vendredi 20 septembre 2013

Tous unis derrière le maillot rouge et blanc. (Photo Bruno Boucharel)
Le club des supporters du Rugby-Club Mussidan (RCM) a débuté la saison vendredi dernier au stade des Mauries par sa traditionnelle assemblée générale. Autour du président Georges Madelpech, ces fidèles sont de tous les déplacements et soutiennent activement leur club favori, tant de la voix derrière la talenquère que lors des animations menées par le RCM : le Noël de l'école de rugby, le repas de fin d'année ou la fête du rugby en juin. Les transports en car organisés par le club aux bérets rouges ne sont pas exclusivement réservés aux adhérents et acceptent aussi les supporters occasionnels. De même, a rappelé Georges Madelpech, les repas au restaurant sont facultatifs et l'on peut apporter son panier-repas.
Le premier déplacement en car aura lieu à Saintes dimanche 29 septembre. Renseignements au 05 53 81 08 13 ou au 06 71 15 73 75.



lundi 14 septembre 2013
Le CAR à l’expérience
Le courage n’a pas suffi à Mussidan, Ribérac empoche le bonus offensif.

C'est Alexis Labat qui a inscrit le premier essai de la saison ribéracoise. (photo c. l.)

Rétrogradés financièrement en Fédérale 3, les Ribéracois ont fait parler leur vécu à l'étage supérieur, hier, pour le derby. Pourtant, honneur aux visiteurs, c'est bien Mussidan qui inscrit les premiers points par son ouvreur, Donnart.
Sur le renvoi, Benoît Déveaux est contré par Alexis Labat qui, tout heureux du cadeau, pointe l'essai casquette sans opposition. Le match est vraiment lancé. À des Mussidanais qui usent à profusion du coup de pied à suivre, Ribérac répond par un travail collectif des avants.
Le RCM fait front et les mailles du filet sont tellement serrées qu'à la pause (10-6), rien n'est joué. Avec Gomès sur le banc, Mussidan a du mal à colmater les brèches. Sur une envolée de Nicolas Vialatte, Arnaud Martin embarque la défense, passe les bras et offre un caviar à Mathieu Foppoli qui plonge à la corne.
Le pack prend le dessus
Le trou est fait, les Caristes commettent plusieurs maladresses, et sont souvent sanctionnés sur les regroupements. Mussidan s'accroche, réduit même le score sur une nouvelle pénalité signée Maxime Delord. Mais le pack de Benjamin Mignot prend nettement le dessus.
Sur une pénaltouche, Benoît Laporte saute le plus haut. L'enchaînement se termine en terre promise sous le bras de Jonathan Laporte qui inscrit l'essai du bonus.
Mussidan ne ferme pas le jeu. L'équipe rouge et blanche, aussi jeune que coriace s'incline mais avec les honneurs. C'est de bon augure pour la suite du championnat.



jeudi 12 septembre 2013
Mussidan conserve sa ligne de conduite
Avec des moyens modestes, la tâche des Mussidanais s'annonce difficile. Mais l'objectif est affiché : le maintien.
Après avoir terminé septièmes (sur 10) des matchs de poule la saison dernière, le RCM pousse la grille d'une sixième rentrée consécutive en Fédérale 3. Pour la satisfaction de ses deux co-présidents, Christian Roy et Régis Deveaux, qui voient dans ce bilan la validation de la politique menée au sein du club rouge et blanc.
Petit Poucet, petit budget
" Notre priorité reste la formation", confirme Christian Roy. "Une dizaine de jeunes montent cette année des juniors et tous devraient sans difficulté s'intégrer au projet de jeu, qui ne diffère pas de celui qui leur a déjà été proposé". Une vision réaliste, dans la philosophie du club, quand on voit avec quelle autorité des nouveaux venus comme Audebert ou Pierre Delord devant, Benoît Deveaux, Sébastien Ricard ou Maxime Delord dans les lignes arrières, ont su s'affirmer la saison dernière dans le groupe.
Mais tous devront très vite s'aguerrir ! La saison ne manquera pas d'écueils pour un club qui ne pratique pas - et pour cause ! - la politique coûteuse du recrutement, avec un budget de moins 140 000 euros. Ils sont néanmoins rejoints cette saison par une dizaine de joueurs, du jamais vu au RCM. "Ils ne sont pas appâtés par l'argent, tous ont été séduits par le projet sportif, et par la réputation du groupe d'entraîneurs", souligne Régis Deveaux. Le duo Ressiguié-Magnabal, secondé par Gauthier Blanc et Olivier Gagnac, a plus que jamais l'entière confiance des joueurs et dirigeants mussidanais.
"Des retrouvailles palpitantes"
"Notre effectif seniors s'est bien enrichi, il est maintenant de 70 licenciés, et la moyenne d'âge n'est que de 24 ans", poursuit Christian Roy. "Mais nous serons encore "le Petit Poucet" de la poule", concède-t-il. Le manque d'expérience à ce niveau de la compétition, les absences des buteurs Conte et Ganivet, tous deux blessés, ne faciliteront pas la tâche du capitaine Flahaut et de ses partenaires.
Pour les présidents mussidanais, la saison s'annonce "d'une grande intensité, avec plusieurs derbys et des retrouvailles palpitantes" avec Trélissac, Sainte-Foy et Nontron. Sans oublier le premier choc qui attend le RCM en déplacement dimanche prochain : pour l'ouverture, le "Petit Poucet" ira en toute simplicité défier Ribérac, l'ogre de la poule, sur son terrain.
Autour de Damien Ressiguié, le RCM s'est préparé sans pression inutile .

Photo Bruno Boucharel



samedi 17 août 2013
La rentrée au RCM

Les entraînements (ici, une phase de démonstration pour Damien Ressiguié) ont repris mercredi. (Photo Br. B.)
Les rugbymen du RCM ont repris mercredi le chemin de l’entraînement. Vacances obligent, l’effectif n’était pas au grand complet, mais une quarantaine de joueurs ont participé aux ateliers de préparation physique, concoctés par Damien Ressiguié, Fabrice Magnabal et Gauthier Blanc.
Avec un rythme intensif de trois entraînements hebdomadaires (lundi, mercredi et vendredi à 19 heures), le trio de coachs met tout en œuvre pour que son groupe retrouve très vite une forme olympique. La première rencontre de championnat, le 15 septembre, verra le RCM effectuer un court, mais périlleux déplacement, à Ribérac
.


vendredi 5 juillet 2013
Rugby : Mussidan recrute
Les Mussidanais annoncent un gros contingent de recrues,
Les mutations battent leur plein. Et si Périgueux poursuit son marché, ce n'est pas le seul club actif.
Ainsi, Mussidan a officialisé l'arrivée de dix joueurs pour la saison prochaine. Bruno Gendreau (Neuvic, deuxième ligne), Damien Metge (Trélissac, troisième ligne), Morgan Le Pemp (Neuvic, centre ou ailier), Thomas Limouzy (Lalinde, première ligne), William Donnart (Vergt, mêlée ou ouvreur), Mathieu Villes (Vergt, ailier ou arrière), Kévin Monthurel (Neuvic, centre ou ailier) seront dans l'effectif rouge et blanc, de même que Gabriel Dussutour (Montpon, troisième ligne) et Sébastien Ricard (Agen, centre), qui étaient déjà à Mussidan dans le cadre d'un tutorat. Alexandre Gauthier (Gradignan, troisième ligne) fait son retour. Mais le RCM va perdre deux joueurs : Loïc Flahaut prend la direction du Lyonnais, et Mickaël Fayolas arrête le rugby.


jeudi 4 juillet 2013
Le projet " ambitieux " du RCM Rugby

Une assistance nombreuse à l'assemblée générale de vendredi. (Photo Bruno Boucharel)
Vendredi, au club house du stade des Mauries, plus d'une centaine de personnes ont assisté à l'assemblée générale annuelle du RCM. L'occasion pour l'équipe des présidents Deveaux et Roy d'établir un bilan sportif et financier de la saison.
La formation des jeunes, priorité sans cesse réaffirmée, pourrait être la planche de salut d'un club aux ressources financières limitées. La mobilisation des éducateurs, avec parmi eux, de nombreux joueurs en activité, a permis d'obtenir à nouveau le label de la Fédération pour l'école de rugby.
Des cadettes prochainement
Olivier Gagnac, responsable sportif, présente cette politique comme " l'investissement permettant de s'installer dans la durée ". Les résultats semblent valider ces choix : avec une école de rugby se classant deuxième au niveau départemental derrière Sarlat et des équipes de jeunes dans une excellente dynamique, à l'image des juniors n'ayant perdu qu'en finale du secteur Sud-ouest face aux Landais de Castets. La saison 2013-2014 verra la naissance d'une équipe cadettes, entraînée par Christophe Mazuel.
Le projet sportif du RCM, commun à celui de Montpon, profite à l'un comme à l'autre club de la vallée. Il permet notamment d'intégrer progressivement et d'aguerrir les juniors à différents niveaux de jeu des équipes seniors.
Des seniors qui se maintiennent pour la sixième saison consécutive en Fédérale 3, et qui devraient, selon leurs entraîneurs Magnabal et Ressiguié, afficher davantage d'ambitions, comme la qualification. Un nouveau challenge qui ne sera pas facile à relever pour le club rouge et blanc, au regard de la poule de championnat qui se profile la saison prochaine. Mais qui réjouira ses supporters…

lundi 1 juillet 2013


Christian Inchauspé, Bruno Boucharel, Christian Roy, Jean Gourliat, Régis Deveaux, Michel Besoli, Guy Rebière et Roland Laurière. (photo florence desmaison)


Le Racing Club Mussidanais a organisé sa traditionnelle Fête du rugby, au stade des Mauries, samedi 23 juin.
Malgré un temps peu favorable, plus d’un millier de personnes sont venues partager tapas, sangria, en présence de Galaxy Mix et de ses intermèdes pyrotechniques, dans une ambiance festive et bon enfant. Il y avait autant de monde que l’an passé.
Dans l’après-midi, des jeux ont été organisés par les éducateurs de l’école de rugby, dont une rencontre amicale entre les minimes du RCM et leurs homologues de La Rochefoucauld en Charente ainsi qu’un tournoi de rugby-flag pour tous, avec la participation des parents de l’école de rugby.
Dans la soirée, la présentation des jeunes de l’école de rugby et de plusieurs anciens présidents du RCM entre 1971 et 2013 a été faite par Serge Augiéras


 


samedi 6 avril 2013
Court déplacement sans gros enjeu pour le RCM
Libourne (1er, 64 points)
Mussidan (7e, 32 points)
Libourne (stade J-A MOUEIX). Horaire : demain à 15 heures. Arbitre : M. Lajus Cassou (Béarn). Match aller Mussidan-Libourne : 9-15.
Déjà vainqueurs en novembre aux Mauries lors de l'ultime rencontre de la phase aller, recevoir les Mussidanais en clôture des matchs de poule ne doit pas inquiéter outre mesure les Libournais. S'ils sont certains d'être qualifiés pour le championnat de France, l'enjeu est pour eux de confirmer la place de leader, et de s'offrir un tableau théoriquement plus facile pour la suite du championnat.
Le résultat ne modifiera pas la place des Mussidanais, qui termineront septièmes quoi qu'il en soit. Mais Flahaut et ses équipiers ne baissent jamais les bras et tiendront à faire bonne figure et remercier de la sorte leurs fidèles supporters, toujours nombreux en déplacement.
Le dernier match perdu face à Sainte-Foy a laissé des traces : Romain Deveaux et Mathieu Roy sont venus s'ajouter à la déjà (très) longue liste des blessés, de même que Pierre Delord qui se remet d'une intervention chirurgicale. Trois nouveaux forfaits qui ne faciliteront pas la tâche des coachs Ressiguié et Magnabal !
Le groupe : B. Deveaux, Raynaud, Amblard, Battistello, Besoli, Dauriac, Ganivet, M. Delord, Delort, Poussade, Gimel, Crouzille, Florenty, N. Roy, Flahaut (cap), M. et L. Fayolas, Prévot, Audebert
Bruno Boucharel

lundi 25 fevrier 2013
Les Mussidanais ont rempli leur contrat
Le maintien se rapproche pour le RCM.
Les Mussidanais ont remporté le match à ne pas perdre. Ils s'octroient un bonus offensif qui les éloigne de la zone rouge. Ce sont pourtant les Médocains qui démarrent fort. Phillipo contre un dégagement de Ricard, Torres envoie Celhay derrière la ligne.
Les Mussidanais multiplient les maladresses. Ils permettent à Torres de convertir une pénalité. Menés 8-0, Flahaut et les siens se reprennent. Battistello et Audebert jouent les passe-muraille. Ganivet marque le premier essai rouge et blanc, qu'il transforme.
Mussidan prend tous les risques. Bien alimenté en touche par Ostins, le pack médocain est désorganisé par la blessure de son n° 8 Ledan. Une pénaltouche à cinq mètres de la ligne visiteuse jouée par Prévot permet à Audebert de marquer.
Les coaches rempilent
Mais les visiteurs s'accrochent. Une nouvelle pénalité de Torres les ramène à quatre points. Alors qu'il a l'opportunité de convertir une pénalité de 15 mètres en face, Ganivet choisit la touche. Ce qui permet aux Mussidanais de marquer un essai juste avant la mi-temps.
Le bonus en ligne de mire, le RCM reprend sur le même tempo. Il met la main sur le ballon. Installé dans les 22 mètres adverses, ses efforts sont récompensés par un essai du demi de mêlée Delord, qui s'échappe d'un ballon porté. Le jeu perd alors de son ampleur, Flahaut et les siens s'exposent aux relances médocaines. Mais elles ne parviendront pas à inquiéter les locaux. Une bonne nouvelle donc pour le RCM, qui a appris que le duo d'entraîneurs Ressiguié - Magnabal restait à son poste la saison prochaine.

samedi 16 fevrier 2013
Le CSN ambitieux

Quasiment assurés de leur maintien, les Nontronnais peuvent rêver de qualification à condition de battre des Mussidanais diminués.
Les Mussidanais (en blanc) présenteront une équipe inédite demain à Nontron. (photo archives B. B.)
Séparés d'une place au classement, Nontronnais et Mussidanais sont pourtant éloignés de six points, à l'avantage du CSN. Demain, les deux équipes, l'une quasiment assurée de son maintien (Nontron) et l'autre toujours en lutte (Mussidan), s'affrontent au stade Henry-Laforest.
Nontron monte en puissance
Le CSN va mieux depuis le début de la phase retour. En effet, en ayant battu consécutivement Monflanquin, Floirac et Royan, les Couteliers ont sorti la tête de l'eau au classement. Le maintien quasi assuré, les Nontronnais pourront désormais attaquer les matchs avec moins de pression et peut-être se rapprocher peu à peu des places de qualifiables.
La dernière rencontre gagnée assez largement face à Royan (40-21) a donné quelques certitudes avec de beaux mouvements de jeu entrevus. Le CSN devra néanmoins mettre beaucoup d'envie face à une équipe mussidanaise toujours très valeureuse.
Côté effectif, Mazouaud, Jolivet et Colucci feront leur retour après leurs suspensions. Boissel sera également là après de nombreux mois d'absence. Les Couteliers restent néanmoins conscients que le match de ce week-end ne sera pas simple. " On sait qu'on va jouer un match âpre face à une équipe qui ne lâche jamais rien pendant 80 minutes. On va s'appuyer sur nos points forts. Avec le maintien assuré, on va essayer de se faire plaisir ", indique l'entraîneur nontronnais Frédéric Masset.
Mussidan n'est pas épargné
" Connaissant les qualités des Nontronnais, nous aurions souhaité nous déplacer avec un groupe plus compétitif ", regrette Damien Ressiguié, l'entraîneur mussidanais. Lui et son compère Magnabal avouaient cette semaine leurs difficultés à aligner 22 noms sur la feuille de match.
Il faut dire que depuis la trêve, le RCM traîne son lot de blessures : leur buteur Conte n'a pu tenir que 10 minutes à Royan. En première ligne, le capitaine Dufourgt et Mickaël Fayolas ont rajouté leur nom à une liste déjà longue : Benoît et Romain Deveaux, Nicolas Gimel, Dupuy, Nicolas Roy…
Le RCM aurait presque de quoi aligner une équipe en handisport !
Le quinze de départ n'était pas encore arrêté avant le dernier entraînement hebdomadaire hier soir. Chose certaine, c'est une équipe inédite qui pénétrera sur la pelouse nontronnaise demain. Sans faire insulte aux jeunes appelés à suppléer ces nombreuses absences, difficile dans ce contexte d'envisager une victoire au bord du Bandiat. L'ambition mussidanaise sera forcément mesurée. Bien figurer à Nontron, et briguer peut-être un petit bonus défensif serait déjà beaucoup. En attendant des jours meilleurs !

samedi 02 fevrier 2013
Mussidan sur ses gardes


Un succès rendrait la vie du RCM bien plus simple.
Le stade des Mauries sera, demain, le théâtre d'une rencontre décisive pour la course au maintien dans le championnat fédéral. Les Mussidanais, s'ils l'emportent, prendraient une belle option sur l'objectif fixé en début de saison par les présidents Deveaux et Roy.
Dans le cas contraire, si les Floiracais s'imposaient, ils pourraient abandonner la place de relégable à Royan-Saujon, en danger à Nontron, et surtout provoquer un resserrement des positions en bas de tableau. De quoi mettre à nouveau le doute dans les esprits mussidanais, en proie à un calendrier difficile en fin de saison.
Faure est suspendu
Flahaut et ses partenaires sont certes dans une situation plus favorable que leur adversaire du jour. Sur la dynamique d'une victoire à Royan-Saujon, puis d'une courte mais méritoire défaite devant Mérignac, ils n'envisagent sans doute pas ce scénario catastrophe.
Ils devront néanmoins se méfier de l'esprit revanchard des Girondins, qui souhaiteraient faire oublier la défaite subie dimanche dernier en toute fin de match devant Nontron. Faure, suspendu pour le RCM, devra se contenter de regarder la rencontre des tribunes. Côté Floirac, Azoulai sera dans le même cas.


lundi 10 decembre 2012
Le RCM gagne sur le fil
MUSSIDAN - MONFLANQUIN Un essai de pénalité à la dernière minute a scellé le sort d'une rencontre indécise jusqu'au bout
Il s'en est fallu d'un rien. À quelques minutes près, Monflanquin revenait de Dordogne avec un précieux succès. Malheureusement, hier, aux Mauries, ce sont bien les Mussidanais qui se sont offert un beau cadeau de Noël avant la trêve hivernale en allant décrocher un succès presque inespéré. À l'issue d'un match équitablement partagé, une mi-temps pour chacune des deux équipes, Mussidan a arraché les quatre points de la victoire dans les tout derniers instants grâce à un essai de pénalité. Rageant pour l'USM qui repart tout de même avec le bonus défensif, un moindre mal…
Les Mussidanais débutent le match pied au plancher. Appliqués en touche, très soudés devant, ils mettent sur le reculoir les Monflanquinois. Mais la précision de l'ouvreur Girardi fait mouche pour Monflanquin, qui score sur deux pénalités. Il faut attendre la 25e pour voir les locaux concrétiser leur domination. Après une pénaltouche, la cocotte mussidanaise s'organise et propulse le talonneur Dufourgt dans l'en-but.
Par Ganivet et Ricard, les rouges maintiennent le jeu dans le camp adverse. Sur mêlée gagnée à 5 m de l'en-but lot-et-garonnais, Romain Deveaux charge côté fermé et marque à son tour. L'enthousiasme local est malgré tout vite tempéré par le talent de Cassang. Le centre visiteur perce, résiste au retour des défenseurs locaux et plante avant la pause un essai que Girardi transforme.
Monflanquin revient
Après la pause, le coaching de l'entraîneur lot-et-garonnais s'avère payant. Les Monflanquinois dominent à leur tour. Mussidan baisse de rythme, commet des fautes et permet à Girardi de scorer à nouveau sur deux pénalités, puis de faire un mini-break grâce à un drop plein d'opportunisme.
Il faut attendre les 10 dernières minutes pour voir Dufourgt et ses partenaires parvenir à ramener le jeu dans les 22 adverses. Sous pression, les Monflanquinois concèdent alors une série de pénaltouches et se mettent à la faute. Da Costa écope d'abord d'un jaune, avant que l'arbitre n'accorde finalement un essai de pénalité sur la cinquième tentative périgordine.


samedi 8 decembre 2012
Les Mussidanais doivent surveiller la zone de relégation
Pour débuter la phase retour des matchs de poule, les Mussidanais du duo d'entraîneurs Ressiguié et Magnabal recevront, demain aux Mauries, un XV qui ne leur avait pas réussi pour l'ouverture du championnat. Bien que faisant jeu égal devant, Dufourgt et ses partenaires avaient subi la loi des talentueuses lignes arrière monflanquinoises, qui avaient inscrit quatre essais et obtenu le bonus offensif.
Mazuel sur le flanc
Mais le RCM actuel n'est pas celui du début de saison. Les progrès sont manifestes. Sur le plan défensif, la dernière rencontre contre Libourne a été exemplaire, et il n'y a pas de raison que les Mussidanais ne renouvellent pas cette performance demain.
D'autant que le XV de départ sera quasiment identique. Seul Mazuel, blessé à l'épaule, étant contraint au repos. Romain Deveaux endossera donc le numéro 8. L'ouvreur-botteur Conte, insuffisamment remis, devra patienter jusqu'en janvier. Mais Ganivet a montré une bonne complémentarité avec Maxime Delord. Cette charnière sera reconduite.
L'objectif affiché en début de saison par les présidents Roy et Deveaux - le maintien en Fédérale 3 - reste jouable à mi-parcours. Mais à deux points seulement de Floirac, le premier relégable, le RCM n'aura pas grand droit à l'erreur. Même si les Girondins reçoivent Royan-Saujon, qui précède Mussidan au classement.


samedi 27 oct 2012


vendredi 26 oct 2012


vendredi 26 oct 2012


lundi 22 oct 2012


jeudi 11 oct 2012


samedi 29 sept 2012
Mussidan doit valider ses progrès
Le RCM cherche toujours une première victoire.
Certes, ils n'ont pris que les deux points du match nul, mais les Mussidanais avaient, dimanche dernier, la certitude d'avoir redressé la barre par rapport au match d'ouverture. Avec une défense vigilante, une bonne conquête, des trois-quarts perforants même s'ils n'ont pu franchir la ligne.
Autant d'éléments de satisfaction pour les entraîneurs Ressiguié et Magnabal. " L'amélioration doit se poursuivre, nous travaillons pour cela ", confirme Damien Ressiguié. Le coach mussidanais n'ignore pas que les rendez-vous pointés sur son agenda n'ont rien d'une formalité. " C'est difficile, nous nous déplaçons trois fois en quatre matchs, et il nous faut prendre des points à l'extérieur. "
Ça s'annonce rude
Et ce n'est pas mission impossible pour Dufourg et ses partenaires, qui gardent en mémoire la rude réception réservée par les Floiracais la saison dernière. Le défi physique sera certainement au rendez-vous dimanche, devant des Girondins pas mieux lotis au calendrier. Le groupe conservera la même ossature devant. Seules quelques rotations sont prévues. Derrière, Gautier Ganivet fera son retour sur le banc. Le nom du 22e homme ne devait être connu qu'hier soir.


jeudi 27 sept 2012



jeudi 13 sept 2012




lundi 10 sept 2012


vendredi 6 juillet 2012


lundi 18 juin 2012
Rugby : recrues en vue
Les entraîneurs Ressiguié et Magnabal. (Photo B.b.)
Le RCM Rugby a tenu son assemblée générale vendredi 15 juin au stade des Mauries, en présence des maires de Saint-Médard et de Mussidan, ou de leurs représentants.
Après l'adoption des rapports moral et financier, le débat a porté sur l'aspect sportif du club, avec un bilan complet effectué par les responsables de chaque catégorie.
L'école de rugby affiche toujours le même dynamisme avec ses 116 enfants licenciés, a expliqué son responsable Olivier Vilanova. Les équipes cadets et juniors devraient l'an prochain tirer bénéfice d'un recentrage autour de l'identité mussidanaise, le fonctionnement dans l'Entente n'ayant guère permis d'assurer l'homogénéité sportive avec le reste du club. Davantage de matchs seront disputés à Mussidan ou Montpon.
Homologation du terrain
La municipalité contribuera de son côté à permettre l'organisation de ces rencontres, avec l'homologation du terrain annexe et l'ajout d'un éclairage complémentaire sur le terrain d'entraînement.
Il est encore un peu tôt pour faire état des mouvements de joueurs à l'inter-saison, même si plusieurs jeunes ont assuré Olivier Gagnac, le responsable sportif, de leur venue. Une nouveauté interviendra la saison prochaine, avec un staff unique pour l'ensemble des seniors : Gauthier Blanc pour les avants, Fabrice Magnabal pour les lignes arrières, Damien Ressiguié assurant la coordination de l'ensemble.
Un nouveau conseil d'administration de 40 personnes a été élu. Il se réunira jeudi 28 juin pour désigner un nouveau bureau.



lundi 14 mai 2012
Une double inauguration au stade des Mauries
Les rugbymen attendaient leur club-house depuis plusieurs années.

(Photos Bruno Boucharel )
L'un comme l'autre sont en service depuis quelques semaines déjà, mais les nouveaux club-houses du football et du rugby n'ont été officiellement inaugurés que samedi.
Michel Florenty, maire de Saint-Médard-de-Mussidan, et Jean-Yves Fulbert, maire de Mussidan, ont coupé les rubans tricolores, en présence du conseiller général Roland Laurière, du président du District de football Patrick Mattenet et des familles sportives de l'ovale et du ballon rond.
Aide des bénévoles
Ces locaux ont été édifiés grâce à la collaboration des deux municipalités et à l'investissement de plusieurs dizaines de bénévoles.


samedi 7 avril 2012
Mussidan peut choisir son rang
Le RCM peut encore espérer grapiller une place à son voisin foyen.
Les Mussidanais ne devront pas s'attendre à une promenade de santé en se rendant demain chez leurs voisins foyens. Le sort des deux équipes est maintenant défini. Elles sont assurées de finir aux 5e et 6e places de la poule 5. Dans quel ordre ? Ce sera précisément l'enjeu de la rencontre.
Les Foyens, quelque peu déçus par leur prestation de l'automne aux Mauries, mais boostés par leur excellente partie à Trélissac dimanche dernier, voudront confirmer.
Sans pression
Mais, dans le même temps, les Mussidanais ont fait bonne figure à Isle-sur-Vienne. Libérés de toute pression, ils sont en mesure de pratiquer un rugby inspiré et séduisant, mais devront s'attendre à une forte partie d'un pack foyen revanchard.
Duboé, indisponible, devrait être absent du groupe qui ne sera connu qu'aujourd'hui. Mais selon Damien Ressiguié, l'entraîneur des rouge et blanc, les retours de Soumagnac, Chopy et N. Dupuy sont quasi certains pour cette rencontre.


Lundi 26 mars 2012
Mussidan n'a pas fait de détails
Les Mussidanais se sont imposés de belle manière. Les Charentais se sont opposés avec courage, mais ont finalement craqué, avant d'exploser en fin de match. L'entame était musclée, M. Cohen ne tardait pas à mettre la main à la poche, renvoyant au vestiaire Chopy et Bourreau pour indiscipline.
La blessure de Médeau jetait Lallemand dans le grand bain. Il fallait attendre la 22e minute pour voir les premiers points. Conte tape par-dessus, B. Deveaux surgit et marque. Le centre récidive, servi après un déboulé de Duboé.
Le RCM déroule sur la fin réussissant à occuper le camp adverse au pied par Bola et Raby, Barbezieux commet trop d'erreurs. Bouche met le feu au ras de la mêlée mais manque de soutien.
Privés de balles en touche, les Charentais reculent sur les ballons portés et encaissent avant la mi-temps un nouvel essai côté fermé par R. Deveaux. Après la pause, deux essais de Taudière et de l'omniprésent Bouche, jouant à la main une pénalité sifflée aux 50 mètres, laissent quelque espoir aux Barbeliziens. Ils furent de courte durée.
Usée par le pack, la défense charentaise laisse des espaces. Poussade, Battistello, M. Roy et Duboé concrétisent en fin de rencontre la nette domination mussidanaise.


samedi 3 mars 2012
Le RCM veut rester dans la course
FLOIRAC - MUSSIDAN Après la belle prestation face à Trélissac, les rouge et blanc doivent prendre des points
Malgré sa défaite la semaine passée contre Trélissac (17-19), Mussidan conservera la même ossature pour aller affronter Floirac, demain en Gironde. Comment d'ailleurs bouleverser un groupe qui a tenu la dragée haute au leader, ne s'inclinant qu'à deux minutes du coup de sifflet final ? Tout au plus faut-il s'attendre, de la part des entraîneurs Ressiguié et Magnabal, à quelques rotations entre titulaires et remplaçants
Manque de métier
Il n'en reste pas moins que toutes ces rencontres où le RCM voit la victoire s'échapper finissent par peser lourd sur le plan comptable. Faire les bons choix au bon moment, apprendre à gérer une situation, ces petits riens permettraient aux Mussidanais de tutoyer actuellement la tête de la poule.
Le résultat, demain en banlieue bordelaise, sera décisif en vue d'une éventuelle qualification. Quatre équipes se tiennent à deux points en milieu de tableau, tout reste donc possible. Une chose est sûre : demain soir, le RCM saura s'il peut ou non réviser ses ambitions à la hausse.
Bruno Boucharel


samedi 25 fevrier 2012


Lundi 09 janvier 2012

Certes ténu, mais tant qu'il y a de la vie dans le jeu et que les intentions sont louables, tout est permis.
Rien n'est perdu
Mais patatras, énième faute saintaise et ce diable de Conte en remet une couche (13-22, 75e). Les derniers espoirs sont ruinés, les Maritimes n'y croient plus et l'insistance du directeur de jeu qui consulte le chronomètre annonce la défaite. Une de plus à domicile. De celles qui font désordre et mal quand on ambitionne le maintien.
Certes, rien n'est perdu, comme le fait remarquer Gilles Fabre l'entraîneur des avants : " Aujourd'hui, nous n'avons pas été bons. En touche, sans l'aide d'un bon lanceur, nous n'avons pas récupéré les ballons qui nous auraient permis de construire des attaques. Mussidan a toujours fait la course en tête. Et, lorsque l'on est à la traîne et sans volonté réelle de réduire l'écart, c'est dur de passer en tête. "
En fait, c'est dans le rythme, l'investissement et l'utilisation du ballon que les Mussidanais ont récité leurs gammes. Bien plus efficaces et plus dangereux dans le déplacement et dans la transmission du cuir. " Ils ont un excellent butteur, souligne avec regret Gilles Fabre. Dans ce secteur, nous avons été en déficit. La différence s'est faite dans l'efficacité. Mais je crois que les joueurs n'ont pas toujours été récompensés de leurs efforts. Ils méritaient mieux. " Dans une semaine, pour leur premier match de la phase retour, les Saintais auront l'occasion de tout remettre en ordre, face à Royan, le voisin de la côte.
Gérard Vallet
Les Saintais restent à la traîne
Les Saintais ont été cueillis à froid dès l'entame. Un ballon mal maîtrisé entaché d'un en-avant. Une mêlée favorable à Mussidan, un ballon qui gicle et l'ouvreur Conte passe un drop (2e). Trois minutes plus tard, déferlante visiteuse, ballon porté et les Saintongeais encaissent en coin un essai transformé par le même buteur, excellent hier.
C'est le pire des scénarios que pouvaient redouter les Maritimes. La suite ne fut que péripéties avec des fautes à répétition dont se délectent parfois les Saintais et qui leur coûtent cher. Menés 0-13 jusqu'à la 25e minute de jeu, les Saintongeais accumulent les fautes et offrent des points aux Mussidanais, qui ne demandent pas tant.
Presqu'une formalité pour Conte, qui rappelle que chaque faute est un cadeau pour lui. Avec 11 points de retard à la pause, ça sent le roussi. Un essai collectif (65e) laisse entrevoir un espoir.


vendredi 16 décembre 2011


samedi 10 décembre 2011

Le groupe mussidanais est inchangé. PHOTO ARNAUD LOTH

Mussidan pourrait être sur le podium Mussidan-Isle.
Les Viennois comptent quatre points de plus.

La réception d'Isle, demain aux Mauries, ne sera pas une partie de plaisir pour le quinze rouge et blanc. Pendant que les Mussidanais s'en allaient glaner un succès précieux pour le maintien à Barbezieux, les banlieusards limougeauds démontraient leur potentiel en dictant leur loi face à Saintes, sans bavure et avec bonus. Les Islois savent qu'un succès, demain, leur permettrait de se détacher d'un concurrent.
La défense progresse
Mais Mussidan est capable de déjouer tous les pronostics et ne manque pas d'atouts. À commencer par sa défense, qui semble avoir gommé les erreurs souvent imputables à des imprécisions de placements. Ce ne sera pas suffisant demain, et il faudra savoir mettre la main sur le ballon, créer et conserver la discipline rigoureuse qu'inculque le coach Ressiguié.
La victoire en terre charentaise a certes laissé des traces, en particulier dans les lignes arrières, et plusieurs titulaires ont dû renoncer à l'entraînement de mercredi. Mais l'entraîneur Magnabal espérait pouvoir récupérer tout son monde hier soir. Sauf surprise, le groupe sera le même qu'à Barbezieux, même s'il faut s'attendre à un petit turnover sur le banc des remplaçants.

Bruno Boucharel


jeudi 1 décembre 2011

Les bâtisseurs rassemblés devant leur œuvre. PHOTO BR. B.
Le club-house du rugby opérationnel
Dimanche, les dirigeants du RCM Rugby ont organisé une réception afin de remercier tous les bénévoles ayant participé à l'édification du nouveau club-house. L'opération, réalisée avec le concours financier et logistique des communes de Saint-Médard et de Mussidan, a débuté en septembre 2010.
Tour à tour maçons, charpentiers, couvreurs, électriciens, plombiers, carreleurs ou peintres, les amis du rugby mussidanais n'ont pas ménagé leur peine pour offrir à leur club un outil adapté : une cuisine fonctionnelle et une grande salle permettent la restauration d'avant et d'après match.
Christian Roy et Michel Besoli, acteurs-clés du projet, n'ont pas manqué d'imagination : le grand bar au fond de la salle, rouge et blanc naturellement, provient des décors du long métrage de Vincent Valente " Un jour mon père viendra ", récemment tourné dans la commune et qui doit sortir début janvier 2012.
Bruno Boucharel



samedi 12 novembre 2011

Mussidan doit se relever de son revers à Trélissac. photo j.-c. sounalet
Demain, aux Mauries, la rencontre Mussidan - Floirac opposera deux équipes aux parcours quasi identiques : chacune affiche au compteur le même nombre de points, toutes deux comptent trois défaites et deux victoires, se sont déplacées trois fois, ont engrangé deux bonus… Petit détail, pour Floirac, il s'agit de bonus offensifs.
Un gros match devant .
Dont le dernier acquis à domicile la semaine dernière face à Saintes, avec la bagatelle de quatre essais marqués !
Les Mussidanais sont prévenus, eux qui, dans le même temps, cédaient à quatre reprises devant les assauts trélissacois.
Il faut aussi s'attendre à une différence de styles : le XV girondin s'appuie sur une solide conquête, alors que les Mussidanais pratiquent plutôt un rugby de mouvement, qui ne peut, bien entendu, se mettre en place que balle en main. Une lapalissade à méditer pour le pack rouge et blanc, qui devra enfiler le bleu de chauffe pour contrer les Girondins.
Privilégier la conservation .
Et surtout se montrer moins fébrile balle en main. Un point sur lequel l'entraîneur Damien Ressiguié souhaite mettre l'accent : " Apprendre la patience, éviter de rendre trop de ballons à l'adversaire ", telle sera peut-être la clé du succès pour Dupuy et ses partenaires.
Le groupe vaincu à Trélissac sera peu modifié : Chopy retrouvera son poste en deuxième ligne et Médeau remplacera Moze sur le banc des remplaçants.
Bruno Boucharel


lundi 07 novembre 2011
 


samedi 05 novembre 2011


mardi 04 octobre 2011

Les fidèles supporters du RCM, tant au stade des Mauries qu'à l'extérieur. Photo Bruno Boucharel
Vendredi, les supporters du RCM ont tenu leur assemblée générale dans le tout nouveau club-house. Le club que préside Georges Madelpech accompagne fidèlement les rouge et blanc, tant à domicile qu'en déplacement. On peut compter sur les encouragements venus des bérets et foulards rouges. Mais le club des supporters est beaucoup plus que cela. Il apporte aussi, depuis quatre ans, un soutien financier en organisant des repas, des réceptions après les matchs pour les joueurs et leurs familles, en participant également au voyage de l'école de rugby. L'investissement humain a constitué une aide précieuse dans l'édification et l'aménagement du club-house.
Georges Madelpech lance un appel à toutes les personnes désireuses de rejoindre le club afin de partager quelques bons moments autour des talenquères.

mercredi 21 septembre 2011
Pas de vedettes dans l'effectif mussidanais, mais une cohésion qui a su, par le passé, démontrer qu'aucune citadelle n'était imprenable. Photo DR
( Boucharel Bruno)

Le RCM joue la carte jeune
Sauvés in extremis en juin d'une relégation au niveau régional, les Mussidanais affichent clairement la volonté de stabiliser leur club durablement en Fédérale 3, un objectif ambitieux pour le club de la vallée de l'Isle. En effet, le niveau de la compétition devrait progresser d'un cran cette saison, un quart des clubs ayant désormais rejoint les championnats régionaux.
Pour remplir son contrat, le club du président Inchauspé restera fidèle à la politique définie depuis plusieurs années : petit budget, recrutement limité, mais une confiance absolue envers les jeunes formés au club, intégrés progressivement à l'effectif senior. Pas de vedettes donc dans l'effectif mussidanais, mais une cohésion qui a su, par le passé, démontrer qu'aucune citadelle n'était imprenable
Cette saison, ils seront une bonne dizaine à se retrouver confrontés aux exigences de la Fédérale 3, et auront la délicate tâche de devoir pallier aux arrêts de Thouron, Gauthier et Ranouil. Mais l'investissement des jeunes et leur sérieux à l'entraînement sont autant de motifs de satisfaction pour Christian Inchauspé. D'autant plus que leur intégration semble parfaite au sein de l'effectif rouge et blanc aux côtés des Duboé, Conte, Dufourgt ou des frères Dupuy.
Les entraîneurs conservés
Les dirigeants ont renouvelé leur confiance aux entraîneurs Damien Ressiguié et Fabrice Magnabal, un duo complémentaire qui partage la même philosophie. Pour assurer son maintien, le RCM devra impérativement éviter les deux dernières places de sa poule, où il retrouvera des adversaires bien connus, comme Sainte-Foy, Guéret ou Nontron.



jeudi 08 septembre 2011
Le RCM dans la peau d'un rescapé
1 clic sur la photo pour agrandir
----------------------------------------------------------------
Avant la reprise, le 25 septembre, des championnats de Fédérale et du comité Périgord-Agenais, DL vous propose un tour des clubs périgourdins. Une série qui nous amène aujourd'hui à Mussidan, repêché de dernière minute en Fédérale 3 la saison passée.
-----------------------------------------------------------------------
Julien COUTENCEAU
Dans la majorité des clubs, on en aurait fait une maladie tant l'attente semblait interminable... Mais pas à Mussidan. " Par rapport au club et à son budget, cela n 'aurait pas été un drame déjouer en Honneur mais cela aurait été très décevant sportivement car on venait de réaliser notre meilleur classement ", juge Damien Ressiguié, l'entraîneur au départ défaitiste sur les chances du RCM de se maintenir en Fédérale 3.
Il a donc fallu attendre mi-juillet et le maintien d'Aramits en appel pour que Mussidan soit assuré de repartir à l'échelon national. Sans que cela ne perturbe particulière-ment un club qui avait terminé 7e et finaliste des barrages de maintien. Une raison à cela : le recrutement mussidanais est réduit à sa portion congrue à chaque inter-saison. La preuve, seul le Capiste Delalée a rejoint le RCM cet été. Club familial par excellence, les riverains de l'Isle misent conti-nuellement sur la formation. Onze juniors vont ainsi encore monter en équipe une cette saison.
Le village gaulois
" On est un peu le village gaulois, rigole Damien Ressiguié. Quand on dit qu 'il n'y a pas d'argent à Mussidan, les gens ne nous croient pas... Mais c'est juste qu'on fait avec nos moyens et suivant la culture et la philosophie du club. On fait beaucoup d'effort sur la formation pour alimenter l'équipe une. "
Avec 215 licenciés et près de 400 spectateurs fidèles qui se retrouvent dans ces valeurs, Mussidan arrive à se maintenir en Fédérale depuis trois saisons. Mais jusqu'à quand cet équilibre fragile tien-dra-t-il ? " Comme on ne mettra jamais d'argent sur un joueur, on se construira au niveau de compétition où l'on sera ", coupe le coach qui entame son deuxième mandat avec son complice Fabrice Magnabal. Une première au RCM
Où la stabilité de l'effectif ne va

pas de pair avec celle du banc de touche.
Un atout dont compte bien se servir les Mussidanais pour entamer tambour battant la saison. " C'est évident : on sait que les grosses
équipes ne seront pas encore en place, contrairement à nous qui pouvons nous appuyer sur quelques principes ", reprend Ressiguié qui commande un groupe où certains " anciens " ont prévu de passer la main en fin de saison. " Jérôme Dupy, notre capitaine, Alexandre Gauthier, Paul Rénier ou Jérôme Soumagnac vont arrêter. Ce sont des choix respectables qu'on va essayer de préparer en lançant des jeunes dans le grand bain. "
Une grande famille
Si une génération va faire valoir ses droits à la retraite, le RCM va préparer l'avenir. En misant sur un esprit de famille qui n'est pas un vain mot... " C'est ce qui m'a le plus marqué lorsque je suis arrivé ici. sourit Ressiguié. J'ai vraiment compris que j'étais intégré dans une famille car il y a sept paires de frères dans l'équipe (*)! Et ceux qui ne le sont pas étaient sur les bancs de l'école ensem-ble ... C'est notre force première. Car notre vie de groupe est superriche et il n'y a jamais de bruit de couloirs. Concrètement, ce sont ainsi les joueurs qui ont fabriqué le club-house mur par mur. " Un atout dont le RCM a besoin s'il veut tenir à ce niveau car outre un recrutement limité, l'équipe doit faire face à un manque de gabarit certain. " On rend une dizaine de centimètres et autant, voir plus, de kilos à chaque équipe, en rigole le coach. Alors, si on est plus léger, on essaye de contrer, de contester les ballons et de contourner notre adversaire par notre vitesse et notre vivacité. "
Un système qui a fonctionné l'an passé même si le collectif a terminé la saison à bout de souffle.Alors
à Mussidan bien plus qu'ailleurs, le maintien est l'unique objectif. " Contrairement à l'an passé, on sait qu 'il n y aura que deux des-centes. On va cravacher pour être 8e. C'est pour cela qu 'on est monté à trois entraînements par semaine pendant la préparation. Car si la Fédérale 3 a un niveau de performance intéressant, on a conscience qu 'on est l'une des plus petites villes de la division avec un bassin économique limité. " C'est le côté village gaulois qui résiste encore et toujours à l'envahisseur...

(*) Les familles Gauthier, Dupuy, Devaux, Soumagnac, Fayolas, Flahaut et Roy.


LA FICHE
Racing Club Mussidanais
Stade des Mauries Couleur : Rouge et blanc
LES MOUVEMENTS
Arrivée : Delalée (Périgueux). Départs : Plas, Carreau, Paulin (Neu-vicj, Bonneau (St-Aubin-de-Médoc), Thouron, Canut, Gauthier C. (arrêt).
EFFECTIF
Premières lignes : Fontarneau, Dupuy J., Cany, Bretel, Fayotas L., Fayolas M., Dufourgt, Blanc, Delalée, Hivert, Carier, Flahaut Loïc, Flahaut Alexandre, Gauthier A., Prévôt, Lacueille, Gomes.
Deuxième ligne : De Figueiredo , Soumagnac J , Crouzil T , Chopy H
, Escudié, Delord, Curria.Roy N
Troisième ligne : Blanc, Dupuy N., Mazouaud, Liabot, Florenty, Delort Gabriel, Mazuel, Deveaux R., Rénier, Poussade.
Demis : Conte, Médeau, Micoyne, Lacombe, Marqueton, Gimel, Ganivet, Borderie, Moze, Torregrossa.
Ailiers : Coulange, Estrampes, Soumagnac X., Raynaud, Roy M., Alary.
Trois-quarts centre : Faure, Dauriac, Deveaux B., Delord Maxime, Marqueton, Bérot, Occelli, Battistello.
Arriéres : Duboé, Amblard, Besoli, Lallemand.
Entraîneurs : Damien Ressiguié et Fabrice Magnabal.



lundi 5 septembre 2011
L'entraînement des rugbymen du Racing-Club Mussidan s'est déroulé mardi dernier à la piscine municipale. Une séance intense malgré la nouveauté avec trois ateliers éprouvants. De quoi parfaire la préparation physique en attendant la reprise du championnat de Fédérale 3, le 25 septembre, à Nontron.
photo bruno boucharel


vendredi 22 juillet 2011
Le RCM se maintient
Après deux mois d'attente, la décision de la Fédération est enfin tombée.
La rumeur courait sur les rives de l'Isle depuis plusieurs jours. La confirmation du maintien du RCM est devenue officielle avec la publication, mercredi 13 juillet, des poules de Fédérale 3 pour la saison 2011-2012. Cette décision arrive comme un soulagement après deux mois d'attente. À l'annonce de cette bonne nouvelle, Christian Inchauspé, le président, a rappelé qu'en se maintenant, le club ne devait rien à personne : « C'est un résultat acquis sur le terrain, chapeau aux joueurs qui ont su finir dans les deux meilleurs septièmes à l'issue des matchs de barrages ! »
Le soir même, le staff technique a réuni les joueurs en présence de l'équipe dirigeante. Damien Ressiguié et Fabrice Magnabal ont exposé le projet de début de saison et placé les joueurs devant leurs responsabilités. À commencer par la préparation physique individuelle que chacun devra mener en attendant la reprise des entraînements le 16 août.
Les joueurs du cru
Dans un contexte d'incertitude, les dirigeants mussidanais ne se sont pas lancés dans une campagne de recrutement. Mais on sait que dans ses objectifs, le RCM privilégie l'intégration des joueurs formés au club. Ils seront cette saison une quinzaine de jeunes à rejoindre les rangs des seniors et auront la lourde tâche de compenser les arrêts de joueurs-clés comme Thouron, Ranouil ou Gauthier.
Le championnat débutera pour les Mussidanais le 25 septembre par un déplacement à Nontron. Les deux clubs du Périgord seront par ailleurs confrontés à Saintes, Royan-Saujon, Barbezieux (Poitou-Charentes), Guéret et Isle (Limousin), Trélissac (Périgord-Agenais), Sainte-Foy-la-Grande et Floirac (Côte d'Argent)
Bruno Boucharel

 



lundi 04 juillet 2011

Chambon, Crouzille, Galtier, Konik, Bonneau, Faurel, Denat, Rebière ou Barbezieux,
des noms que les Mussidanais n'ont pas oublié. photo bruno boucharel


Lors de la fête du rugby, samedi dernier, plusieurs anciens joueurs du Quinze rouge et blanc ont apporté un superbe geste d'amitié sportive à la génération actuelle. Ils ont répondu à l'invitation du RCM et ont été présentés au public à la mi-temps du match des seniors par le speaker, Jean-Claude Chapelou.
Pascal André, depuis plusieurs mois, avait mené d'importantes recherches pour rassembler les joueurs qui avaient porté, en 1970, les couleurs mussidanaises aux portes de l'élite du rugby français, dans une rencontre mémorable face à Sarlat, sur la pelouse périgourdine.

Ces retrouvailles chaleureuses ont été pour tous un moment d'intense émotion, autour de Roland Laurière, vice-président en 1970. La soirée s'est prolongé très tard dans la nuit avec la gigantesque soirée tapas rassemblant plusieurs centaines de convives, animée par Los Compañeros, la talentueuse banda neuvicoise.



samedi 2 juillet 2011
Les Mussidanais pessimistes
Les dirigeants du RCM se voient déjà relégués en Honneur l'année prochaine.
Alors qu'il a réalisé sa meilleure saison en Fédérale 3 depuis son accession en 2008, le club de Mussidan reste peu confiant dans ses chances de maintien. Le président Inchauspé, qui avoue avoir eu des contacts au niveau fédéral, annonce même « 99 % de chance » de voir son club évoluer en Honneur la saison prochaine. Ce qui signifierait que six des douze des clubs de cette poule 1 passeraient « à la trappe ».
« À notre place »
En terminant septièmes de leur poule, les hommes de Ressiguié et Magnabal n'ont pourtant pas réalisé un mauvais parcours. Mais quelques contre-performances, comme à Saint-Cyprien ou à domicile devant Guéret, pèsent lourd en fin de compte.
Mais les entraîneurs se montrent réalistes : « Si nous en sommes là, c'est que nous sommes à notre place », annonçait Damien Ressiguié lors du bilan de fin de saison. Quoi qu'il en soit, à Mussidan, on attend le verdict fédéral avec impatience, et sans doute une secrète lueur d'espoir.

Bruno Boucharel


vendredi 20 mai 2011
Le cœur rouge et blanc des supporters du rugby

Un car de supporters quasiment plein, de nombreuses voitures accompagnatrices, le petit stade basque de l'Inthalatz de Larressore abondamment teinté de rouge et blanc : c'était dimanche. Il faut dire que tout au long de la saison, l'engouement et la fidélité des supporters mussidanais ont fait des envieux lors des déplacements du RCM.
« Une saison bizarre »

Pour remercier les supporters de cette fidélité, le staff technique et l'Ovale des joueurs les invitent ce soir, à partir de 20 heures au stade, autour d'un apéritif et de grillades. Les éducateurs des équipes de jeunes et les dirigeants sont également conviés à cette soirée amicale.
Malgré la défaite concédée par le RCM à Larressore pour son dernier match, les supporters mussidanais ne semblent aucunement déçus. S'il espère que la place de second septième du secteur sud-ouest sera suffisante pour le maintien, le président Georges Madelpech se montre indulgent : « Nos joueurs sont fatigués. Nous les remercions pour tous ces bons moments et pour leurs résultats qui les classent finalement en milieu de tableau, après cette fin de saison vraiment bizarre, où près de la moitié des équipes de Fédérale 3 pourraient être rétrogradées. »

France-Irlande à Bordeaux
S'ils attendent impatiemment la saison prochaine, ces amoureux du rugby pourront se retrouver dès le 13 août. Un car sera organisé depuis Mussidan pour assister à la rencontre internationale France-Irlande au stade Chaban-Delmas. Inscriptions urgentes ouvertes à tous, paiement à l'inscription (transport et place : 50 euros) au 05 53 81 08 13 ou au 06 71 15 73 75.



Lundi 21 mars 2011


lundi 21 mars 2011
La hiérarchie respectée
Le leader s'offre le derby et prépare ses phases finales. Le RCM jouera son maintien sur le pré de Gradignan.

Le derby a été disputé, mais ce sont bien les Sarladais (à droite) qui devancent les Mussidanais. PHOTO JEAN-CHRISTOPHE SOUNALET
Remarquablement organisés, les Sarladais se sont logiquement imposés face à un XV mussidanais entreprenant, en place défensivement et qui n'a pas grand-chose à se reprocher. Mais les partenaires de Dupuy, s'ils ont contesté jusqu'au bout la suprématie sarladaise, devront se satisfaire du bonus défensif.
La première mêlée donne le ton : les avants mussidanais chipent la balle et portent le jeu chez l'adversaire. Sur la relance, les trois-quarts sont hors jeu, Rousseau ouvre le score. Les Mussidanais font mieux que se défendre et partagent les balles en touche. Aux 50 mètres, Nicolas Roy passe les bras pour Deveaux qui marque en bonne position. Conte transforme. Les Sarladais s'organisent sur ballons portés mais la vaillance locale les bloque. Sur un coup de pied de Faure, Ganivet commet sa seule erreur : l'arrière mussidanais manque la réception. Salinié récupère pour pointer dans l'en-but. Duboé, par une pénalité des 52 mètres, remet les deux équipes à égalité mais, dans la foulée, une balle perdue par un regroupement mussidanais est immédiatement exploitée par Rousseau qui claque le drop (23e).
Rousseau, impeccable
Après les citrons, les Sarladais continuent à animer le jeu. Faure est très incisif, Dufayet met à mal le rideau défensif mussidanais, qui plie mais ne rompt pas. Les rouge et blanc contrent les Sarladais sur les ballons portés, les relances des ailiers Roy et Faure font lever le public.
Côté sarladais, on n'est pas en reste. Le soutien est permanent, mais les intentions offensives de Doursat et Rousseau sont neutralisées. Avec la fatigue, Mussidan commet des fautes, que l'inévitable Rousseau sanctionne (62e, 73e). Les seuls points mussidanais dans ce deuxième acte viendront d'un drop de Conte. Trop peu pour abattre le leader qui prépare ses phases finales. Le RCM, lui, peut croire au maintien.



samedi 19 mars 2011

Pas de roue libre pour le derby Mussidan-Sarlat
Les rouge et blanc peuvent assurer leur maintien, mais les leaders ont, eux, aussi, quelque chose à jouer|.

La mission du RCM s'annonce compliquée : il faut battre le leader pour prendre de l'air sur la zone rouge. photo jean-christophe sounalet ( Sounalet Jean Christophe)
À deux journées de la fin, les Mussidanais sortent les calculettes. Une victoire au moins est nécessaire pour éviter la 8e place, qui pourrait être synonyme de relégation directe (lire encadré). Mais les 7es auraient à disputer des barrages aller-retour. Guéret ne compte qu'un retard de deux points, avec un match de moins.
D'une situation enviable il y a quelques semaines, les Mussidanais se retrouvent à galérer pour le maintien. L'entraîneur Damien Ressiguié veut à tout prix éviter de jouer la saison lors du dernier déplacement, à Gradignan. Il faut donc battre Sarlat. La tâche est d'autant plus ardue que le RCM sera privé de Chopy (entorse) et de Nicolas Dupuy (déchirure musculaire).
Gradignan en mieux
Pour autant, les Sarladais savent qu'ils peuvent s'attendre à un match difficile. Mais les Sarladais ont également un objectif. Comme les phases finales vont se jouer en matches aller-retour, il faut terminer le mieux possible.
" Comme d'habitude, nous allons tout faire pour essayer de produire un match complet pendant 80 minutes, à la manière dont nous avons mené les 30 premières minutes contre Gradignan. Tout en sachant que Mussidan est d'un autre niveau ", prévient l'entraîneur, Éric Turpin.


Vendredi 18 mars 2011
L'attachement indéfectible au Racing-Club

Georges Madelpech, un supporter proche des joueurs. PHOTO BR. B
Dimanche 20 mars, les rugbymen du RCM disputeront, face au leader sarladais, leur dernier match de poule à domicile. Mais suivant le classement du championnat, dimanche 17 avril, le RCM devra vraisemblablement disputer des matchs de barrages aux Mauries. En effet, avec la diminution du nombre d'équipes en Fédérale 3, la moitié des clubs de la poule pourrait être rétrogradée en Honneur la saison prochaine.
Dimanche, à partir de 18 heures, le club de supporters organisera la réception d'après-match. Par ce geste, comme l'explique le président Georges Madelpech, les supporters mussidanais souhaitent exprimer leur reconnaissance envers joueurs, dirigeants et bénévoles du RCM. Un soutien entier au club rouge et blanc.
Les bérets rouges massés à chaque rencontre dans les tribunes ou au bord des talenquères prouvent la fidélité des supporters. Lors du dernier déplacement à Fumel, le car organisé était quasiment plein, pour la plus grande satisfaction de Georges Madelpech.
Les jeunes
La formation des jeunes au sein de l'école de rugby reste la meilleure garantie de l'avenir du rugby mussidanais et le club des supporters soutient cette politique. Tout comme les valeurs qui permettent au RCM, sans grands moyens financiers, mais où l'on sait ce qu'amateurisme veut dire, de pouvoir souvent rivaliser avec des formations huppées : Guéret, Bergerac ou encore Sarlat, le prochain adversaire !


Lundi 14 mars 2011
Fédérale 3 : Les Fumélois ne traînent pas en route
En corrigeant de courageux et généreux Mussidanais, l'USFL garde son destin en main.
À la suite du lever de rideau qui a vu la belle victoire des réservistes fumélois (16 à 6), l'US Fumel-Libos donne le coup d'envoi du match contre Mussidan. D'entrée de jeu, les locaux sont plein de hargne et d'envie de prendre les joueurs de Mussidan à la gorge, un peu trop même selon l'arbitre (deux cartons jaunes pour Khilal et Gorrias), mais cette entame va conditionner le reste de la rencontre. De plus, Mussidan perd rapidement son numéro 8, Dupuy, et encaisse une pénalité par Mongis suite à un hors-jeu (2e). Mais Conte, pour Mussidan, réplique, pour le 3 à 3 (7e).
Cependant, les Fumélois sont bien dans le match, et en deux attaques des lignes arrière, Besse, bien placé, conclut en coin (11e) et Caillou perce, résiste et marque (26e). Les deux essais sont transformés par Mongis. 17 à 3 à la pause, le break est fait.
Les avants font le boulot
Dès la reprise, les Fumélois cafouillent sur le coup d'envoi et sont sanctionnés par Conte (17-6, 42e). Mongis rétablit l'écart des 35 m sur hors-jeu adverse (20-6, 46e). Dans le sillage d'un Lassaigne très combatif et surtout de l'opportuniste capitaine Besse, les avants fumélois maintiennent un pressing qui va permettre à Mongis de scorer à la 52e (placage haut sur Caillou) et à la 60e des 20 m et des 30 m. 26 à 6 pour Fumel.
Les Mussidanais ne ferment pas le jeu et lancent des attaques ; ils seront récompensés par un essai (62e) de Faure en coin, 26 à 11. Le match devient heurté, les cartons jaunes fumélois et la sortie de Besse permettent à Mussidan d'espérer un bonus défensif. Conte passe un drop (74e) mais Mongis (auteur de 19 points) lui réplique des 35 m (77e), pour un score final de 29 à 14.



Lundi 7 mars 2011
Les Lindois font un grand pas
L'USL a quasiment validé hier sa qualification pour les phases finales. Le RCM devra encore cravacher.
C'est avec l'appui du vent, en première mi-temps, que Muller ouvre le score sur pénalité. Dans la minute qui suit, deux Lindois se télescopent et le centre Trémouilhe doit être évacué par les secours. Cet incident causera une longue interruption de match.
Dans cette rencontre où l'offensive a primé, c'est Mussidan qui franchira la ligne en premier. Avec une bonne conquête en touche, les locaux progressent debout et Deveaux conclut une avancée collective des avants rouge et blanc.
Un duel de buteurs
Animées des meilleures intentions offensives, les deux équipes produisent un rugby plaisant, émaillé toutefois de quelques maladresses. Conte, à deux reprises, et Muller, font évoluer le score jusqu'à ce que trois renversements lindois trouvent finalement l'omniprésent Mokhtar à la conclusion.
Quelques minutes plus tard, c'est sur un côté fermé que Valade amène l'essai de l'ailier Menard.
Le duel des buteurs se poursuit en seconde période mais Mussidan, vent dans le dos, maintient les Lindois dans leur camp.
Sur une mêlée disputée aux 22 mètres, Conte sert Faure en position de centre, qui prend à contre-pied la défense lindoise et offre à Duboé un essai en coin (60e). Conte réussissant la transformation difficile, Mussidan repasse en tête, puis accentue son avance sur une nouvelle pénalité de son inévitable buteur.
Fin de match houleuse
Mais les Lindois ont des ressources et font preuve d'une bonne maîtrise sur les ballons portés. Ils franchissent victorieusement la ligne par Mérillou. La transformation de Muller leur offre un petit point d'avance.
Dès lors, Mussidan joue son va-tout et attaque de toutes parts. Ranouil sert Duboé qui perce et file à l'essai... mais l'arbitre revient finalement à une passe jugée en-avant.
Plus rien ne sera marqué dans une fin de match confuse, que M. Coudert peine à maîtriser. Il mettra par deux fois la main à la poche à l'encontre des Lindois, le directeur de match en faisant de même après la partie contre le banc mussidanais.



samedi 5 mars 2011
Fédérale 3 ( poule 1,19' journée)
Un fauteuil pour deux ?
MUSSIDAN - LALINDE Le derby de demain permettra d'y voir plus clair sur les chances de qualification du RCM et de l'USL
MUSSIDAN
Le groupe: Hivert.J.Dupuy.Fayolas.Flahaut. Dufourgt. Soumagnac:rChopy.Crouzillle. Deveaux, Delort. Liabot, N. Dupuy (ou A. Gauthier), N. Roy, Moze, Conte, Faure. Raynaud.Thouron Besoli,.Ranouil,Ganivet (ou CGauthie ).Duboé.
LALINDE
L'équipe : Gechelle - Malaurie.Trémouilh. Meynard, Gondonneau- (o) Muller, (m) Valade -Mokthar, Garamon, Daubisse - Mérillou, Lasserre- Calussi. Fagué, Gonthier, Remplaçants : Labat. Lescombe, Boulanger, Devente. Coutou. Magne, Fauverte. Carot.

LIEU Mussidan (stade des Mauries). HORAIRE demain à l5 h 30. ARBITRE: M.Coudert (Limousin).
MATCH ALLER Lalinde -Mussidan: 5-9.

C'est une belle affiche et un beau derby qui se présente sur les terres mussidanaises, demain. Cette rencontre oppose deux formations qui luttent pour aller chercher une place parmi les qualifiés. Et ces deux équipes ont une fin de calendrier terrible.
Alors, le vainqueur marquera des points au classement, mais aussi psychologiques. Car le RCM et l'USL sont au coude à coude
avec Fumel et Guéret pour s'octroyer les troisièmes et quatrièmes places qualificatives.
Avec la victoire bonifiée acquise dimanche en Haute-Vienne, on pourrait s'attendre à quelques signes d'euphorie dans les rangs mussidanais. Mais on serait loin de la réalité.
Du côté des entraîneurs Fabrice Magnabal et Damien Ressiguié, on relativise la performance, Saint-Léonard connaissant une passe difficile. Les coaches s'attachent à ce que leur troupe garde les pieds sur terre.
Car, avec la venue des Lindois, ils vont se frotter à un adversaire d'un tout autre niveau. Solide devant, expérimenté, le XV du président Mérillou a fait trembler les plus gros. N'est-ce pas Sarlat?
Et le RCM ne sera vraisemblablement pas en possession de tous ses moyens, demain. Thouron, qui n'a pu tenir sa place au centre en Haute-Vienne, se ressent toujours de sa contracture. Ganivet risque d'être indisponible et l'ailier Mathieu Roy ne reprendra pas avant trois semaines. S'ajoute l'incertitude concernant Nicolas Dupuy, sorti en fin de rencontre à Saint-Léonard.
" Effacer le match aller "
Autant d'absences qui peuvent aider les Lindois, " On y va pour faire un résultat et pour effacer le match aller ", souligne l'entraîneur, Main Labat Un bien mauvais souvenir.au cœur d'une spirale de défaites à ce moment-là.
Et Lalinde a les moyens de réaliser une bonne performance. La défaite face à Sarlat a montré aux coéquipiers du capitaine Mickaël Mokthar les limites de l'équipe.
Cependant, cette rencontre a envoyé un message fort aux autres équipes de la poule. L'USL a montré que sa place en haut de l'affiche était méritée et que pour la battre, il fallait s'accrocher.
Lalinde a des qualités rugbystiques et la volonté de se battre jusqu'à l'ultime minute. Un état d'esprit qui devra trouver un prolongement, demain au stade des Mauries, pour cette rencontre au sommet.

Bruno Boucharel et Matthieu Fournier


lundi 14 fevrier 2011
Le Scac souffle, le RCM souffre
Les locaux se donnent de l'air avec ce succès, qui laisse un goût amer dans la bouche mussidanaise.
Au coup de sifflet final, le coach mussidanais l'avait un peu en travers. Il faut dire que son XV s'était battu avec cœur pendant 80 minutes, pour accrocher le match nul qui lui tendait les bras à cet instant de la partie. Mais avant le renvoi, l'arbitre annonçait deux minutes de temps additionnel. Et c'est justement dans ces deux minutes que l'arrière local clouait Mussidan au planchot, pour une courte mais suffisante victoire (30-27).
Jusque-là, le RCM avait inscrit tous ses points sur pénalité, sans avoir jamais vraiment menacé l'en-but cypriote. À l'inverse, les hommes du capitaine Avezou sont passés du bon côté de la ligne à deux reprises, et auraient pu faire davantage s'ils avaient poursuivi sur la lancée des 20 premières minutes de jeu.
Deux essais à rien
Ainsi à la 11e minute, le pack menait une cocotte sur une dizaine de mètres et marquait un essai que transformait Cuevas. Le score était de 13 à 3. Les autres points ayant été acquis sur pénalité.
Huit minutes plus tard, c'est Bourgès qui trompait le demi de mêlée Moze, hésitant sur sa mêlée à 5 mètres de son en-but. Pas de transformation, mais Saint-Cyprien mène alors 18-3.
On se dit que la partie va être longue pour les Mussidanais. Mais sans perdre leur moral, ces derniers vont petit à petit revenir au score, même si Cuevas y allait de son pied un rien magique hier.
Les deux équipes rentrent au vestiaire sur le score de 18 à 12. Les 42 dernières minutes seront une bataille de buteur, avec avantage pour Cuevas qui avait donc la gagne au bout du pied, à la 82e minute. Il n'a pas tremblé et donne ainsi la victoire aux siens, qui en avaient bien besoin.


;;;mardmi samedi 12 fevrier 2011
Le RCM menace un Scac en danger
Derby lourd d'enjeu, demain. Surtout pour les locaux.
Le récent bilan de Saint-Cyprien est paradoxal. Les deux dernières sorties, à Sarlat et à Gradignan, ont apporté la preuve que les Cypriotes sont capables de livrer des rencontres au contenu convaincant. De belles prestations qui se sont hélas traduites par deux opérations blanches au classement.
« Les joueurs ont fait des choses intéressantes mais ont péché dans l'efficacité, regrette Patrice Larénie, entraîneur du Scac. La tenue de jeu est correcte, mais nos erreurs et maladresses nous coûtent cher. » Du coup, leur marge de manœuvre en vue du maintien se réduit.
Demain, ils vont donc tout tenter, même s'ils redoutent « la valeur d'un adversaire en pleine ascension ». Face à Mussidan, ils partent avec l'avantage du terrain, sur lequel sont quand même tombés Fumel, Bergerac et Guéret. Les maîtres mots de Larénie seront donc « efficacité et pragmatisme. »
Un programme chargé
Du côté du RCM, le baromètre est au beau fixe, mais il suffirait de quelques revers lors des prochaines rencontres pour que les rouge et blanc reviennent à nouveau flirter avec la zone de relégation. Et le calendrier sera délicat avec du « gros » au menu des prochains matches (Guéret, Lalinde, Fumel, Sarlat).
Invaincu dans la phase retour, le XV du président Inchauspé a la capacité de s'imposer. Mais il faudra garder en mémoire la bonne prestation des Cypriotes, très présents dans le défi physique, en novembre aux Mauries, et s'attendre à un accueil du même acabit à Saint-Cyprien.


;;;mardmi samedi 29 janvier 2011
Les Mussidanais veulent embrayer
Les rouge et blanc peuvent signer demain leur cinquième succès consécutif face aux Lotois
Contre toute attente, alors qu'on les annonçait diminués, les Mussidanais se sont imposé dimanche dernier à Piquecailloux, face aux voisins Bergeracois. Ils tenteront demain de poursuivre leur bonne série face aux Lotois de Lacapelle-Marival, une équipe qui était loin de leur avoir réussi lors du match aller…
Leur paquet d'avants puissants avait mis à mal les Mussidanais, notamment sur les ballons portés. Les Lotois gardent certainement en mémoire cet épisode et tenteront de réitérer le match de l'automne, au cours duquel ils avaient inscrit la bagatelle de six essais, contre deux côté périgourdin.
Une défense retrouvée
Seulement, le RCM actuel n'est plus celui du mois d'octobre. Le travail des entraîneurs paye et le groupe fait preuve d'une excellente organisation, en particulier dans le secteur défensif et dans celui de la récupération.
Comme les valeurs habituelles - courage, combat et solidarité - restent au rendez-vous, les résultats actuels sont somme toute logiques.
Le groupe vainqueur de Bergerac sera peu modifié. Delort, blessé, cédera sa place à Alex Gauthier, et Dupuy fera son retour après sa suspension.

Depuis la mi-décembre, rien ne semble pouvoir arrêter la course du RCM. photo arnaud loth
( Loth Arnaud)


;;;mardmi lundi 24 janvier 2011
Mussidan enfonce Bergerac
Patiemment, le RCM a plongé les noir et blanc dans le doute.
Les uns chantent, les autres sont hagards. Ces derniers portent un maillot noir, le noir de leur défaite et de leur moral. De l'autre côté, on glousse, on chante, on se congratule. Jusqu'à la dernière minute, ce derby a été indécis. Mais il a tourné en faveur du plus lucide et du plus costaud.
Et pourtant, les Ubistes répondent présents en première période. Et ça pilonne à droite, à gauche, avec Ouali puis Dadioui… En vain. La défense mussidanaise est affûtée, plaque, contre, récupère inlassablement le ballon. Bergerac se trouve à son aise en touche, en mêlée et écarte le ballon. Et puis Mussidan va réussir son premier coup. Ni vu ni connu, ils obtiennent une pénalité et Conte enrhume Bergerac de trois points.
Thouron était partout
Mussidan possède les jambes et conserve la tête bien froide aux moments clefs. Bergerac va continuer un forcing stérile. Bilan de la première période : rien pour les locaux, une pénalité manquée, un drop loupé, et trois points pour les visiteurs.
Au retour des vestiaires, Mussidan fait valoir de la maturité. Désormais mieux installés dans la partie, ils commencent à faire douter Bergerac, qui sent bien que les choses lui échappent. Ganivet et Conte assurent l'occupation du terrain au pied.
Ce dernier ajoutera d'ailleurs trois points en tout début de période. Bergerac tente le diable, qui porte le n° 12 du côté du RCM. Vincent Thouron fait reculer les XV bergeracois sur un coup de pied ras de terre. Dans la minute qui suit, le voilà balle en main, mettant le feu sur 60 mètres à toute la défense ubiste, qui arrive à le stopper à seulement deux petits mètres de l'en-but 49e).
Dix minutes plus tard, c'est le troisième ligne Liabot qui intercepte. Là aussi, l'essai échappe de peu aux visiteurs. Alors Mussidan fait appel à l'ouvreur Conte qui met les points (0-12). Il reste six minutes à Bergerac pour se refaire la cerise.
La réaction intervient : essai collectif et transformation (73e.) Bergerac repart de plus belle. Le ballon flotte, le rebond est favorable à Vaki, plein gaz. Tout Gaston-Simounet est debout et s'imagine une issue heureuse. Mais le ballon est perdu.
L'ultime chance des noir et blanc arrive à la 82e, avec une mêlée à cinq mètres. Mais Mussidan est infatigable.


La défense rouge et blanche a résisté aux derniers assauts des Ubistes. photo loïc mazalrey
 


;;;mardmi samedi 22 janvier 2011
Attention, derby dangereux
Les noir et blanc flirtent encore avec la zone de relégation. Mais les rouge et blanc seront amoindris.
Bergerac traîne dans son sillage le qualificatif de « belle endormie ». Le problème, c'est que ce sommeil s'éternise. Et la réalité ne laisse plus place à la rêverie : les noir et blanc sont septièmes, et flirtent avec la relégation.
L'USB a aujourd'hui « le cul dans les ronces » comme le disait de manière « joliment » imagée Gilles Bouyssou, l'ex-entraîneur ubiste. Sur ses deux matches de rentrée, les occasions se sont présentées. Mais le manque de réalisme et des faiblesses dans la gestion ne lui ont pas permis d'enlever la mise.
Mais l'esprit est là, les qualités des avants sont redoutées de tous les adversaires. Le dynamisme de ses lignes arrières se révèle attrayant. Reste à trouver l'efficacité. L'USB est au pied du mur après avoir subi le diktat de deux grosses cylindrées (Fumel et Sarlat). Sans pour autant exploser.
Bien au contraire, les noir et blanc ont été à deux doigts de l'emporter. Désormais, les Ubistes vont affronter des formations en concurrence au classement. Ils vont devoir hausser leur niveau de jeu pour battre une équipe de Mussidan qui possède 7 points d'avance et qui, elle, est bien réveillée.
Le RCM compte ses blessés

Ce retour en forme des rouge et blanc a trouvé sa meilleure expression lors du succès face à Malemort. Mais le RCM se déplacera très amoindri à Gaston-Simounet. Aux blessures de Gimel, Lecler, Duboé et Faure s'ajoute une incertitude concernant Pierre Ranouil. Le centre est victime d'un hématome.
Dans ce contexte, les entraîneurs Magnabal et Ressiguié s'avouaient très perplexes pour aligner les 22 noms sur la feuille de match. Alors que leurs lignes arrières affichaient de nets progrès, il leur faut gérer cette passe d'autant plus délicate que l'effectif n'est pas des plus pléthoriques.
Il faudra mobiliser les troupes autour des valeurs de combat et de solidarité. En tout premier lieu dans le secteur défensif. L'organisation et la discipline n'ont-ils pas permis, dimanche, de conserver le petit avantage acquis en première mi-temps ?

 



;;;mardmi samedi 15 janvier 2011
Un derby pour confirmer Le RCM est en danger
Les deux formations sont en plein redressement MUSSIDAN - MALEMORT

Les rouge et blanc auront fort à faire chez le troisième.
La phase retour a bien débuté pour les Mussidanais, avec la victoire à Souillac. Ils reçoivent demain des Corréziens défaits dans le même temps par le leader sarladais.
Une rencontre que le RCM abordera sans complexes. Dupuy et ses partenaires gardent en mémoire le match aller, perdu d'un point à Malemort, où ils auraient très bien pu créer la surprise.
Du côté mussidanais, si les débuts ont été un peu ternes, le volume de jeu a pris de l'ampleur, autour de Duboé. Certains éléments retrouvent la confiance, comme Faure ou de Ranouil, auteur d'une belle partie à Souillac.
Le combat s'annonce rude devant. Les Malemortais possèdent un pack solide, très mobile et bien organisé, en particulier sur les ballons portés. Les entraîneurs Ressiguié et Magnabal feront confiance au même groupe, même si quelques rotations sont prévisibles.
.
Un succès et Mussidan pourrait filer vers la 4e place. photo a. loth
( Loth Arnaud)


;;;mardmi lundi 13 decembre 2010


;;;mardmi samedi 11 decembre 2010
Le RCM doit se faire pardonner
Après la correction reçue à Sarlat, les rouge et blanc doivent corriger le tir, demain à Neuvic
Pour son dernier match de la phase aller, Mussidan recevra Gradignan, un poursuivant immédiat, sur le terrain neuvicois. Et le classement ne doit pas trop faire illusion : les banlieusards bordelais comptent deux matches en moins. C'est dire l'importance de la rencontre pour les Mussidanais, qui doivent faire oublier à leurs supporters la lourde défaite concédée dimanche dernier à Sarlat.
Il est vrai que Dupuy et ses hommes n'ont pas paru suffisamment mobilisés à Madrazès. Se consommant à l'excès dans les rucks, ils ont laissé de généreux boulevards à leur adversaire, par ailleurs jamais inquiétés lors des rares phases de domination mussidanaise, tant le manque de soutien a été flagrant.
Nicolas Roy est incertain
Des faiblesses auxquelles les rouge et blanc se doivent de remédier demain, s'ils veulent passer une fin d'année sereine sur les bords de l'Isle.
Thouron tiendra sa place. En revanche, Lecler s'est blessé mercredi à l'entraînement et suivra vraisemblablement le match des tribunes. Nicolas Roy, qui se ressent toujours de sa blessure à la cheville, est encore incertain. Le staff mussidanais se contentera des retours de Thouron au centre de l'attaque et de Nicolas Dupuy en n° 8.


;;;mardmi lundi 06 decembre 2010
Sarlat balaie les Mussidanais 36 à 0
Le derby a tourné court : les leaders n'ont pas fait de cadeaux aux rouge et blanc, qui repartent fanny.

Pierre Gaussinel charge, et les Sarladais envoient Mussidan cul par-dessus tête.
photo b. d.
L'addition est un peu sévère pour Mussidan (36-0), mais le score est là et il est incontestable. Certes, et c'est tout à leur honneur, les Mussidanais auraient pu tenter plusieurs pénalités très bien placées.
Mais ils étaient alors bien menés à la marque et ont donc préféré tout jouer, soit à la main, soit en touche. Une chose est certaine, les visiteurs ont été bien loin de fermer le jeu. Mais voilà, la marche était trop haute pour les hommes du capitaine Dupuy, alors, ils ont subi.
Un bonus vite acquis
Les Sarladais sont passés directement en position turbo, et sans préchauffage. À peine deux minutes de jeu, et le pilier Rivière inscrit le premier des cinq essais sarladais.
C'est le 3e ligne Picard qui est à la conclusion (18e). Il remettra le couvert à la 27e minute. Le premier bonus offensif de la saison semble bien parti pour Sarlat. Repetto ayant réussi deux transformations et Salinié une, la mi-temps est sifflée sur le score sans appel de 24-0.
Deux nouveaux essais seront réussis dans le second temps (dont un transformé) par les Sarladais Guillaume Hamelin (41e) et Travenca (63e).
Les Sarladais avaient besoin de reprendre confiance. C'est fait. Quant aux Mussidanais, ils devront tout donner, dimanche, en recevant Gradignan.


;;;mardmi samedi 04 decembre 2010
Un petit derby pour se relancer
Ce match oppose deux équipes qui restent sur de mauvais résultats. L'occasion est belle de se reprendre.
La venue de Mussidan à Madrazès sera une première pour les Sarladais. Après le faux pas à Fumel, les bleu et noir avaient, semble-t-il, décidé de revoir un peu la tactique offensive. C'est Gradignan qui devait étrenner le relookage du jeu sarladais. Mais la rencontre ayant été annulée pour cause de terrain indisponible, ce sont donc les Mussidanais qui vont tester le léger remaniement.
On peut toutefois s'attendre à ce qu'il n'y ait pas de révolution. Juste un zeste d'ajustement. Car, avec le classement des Sarladais et leur parcours, il serait imprudent de tout changer. « Mussidan, c'est l'inconnue, remarque le centre sarladais Xavier Faure. On sait juste que c'est une équipe très vaillante, qui ne rend pas les choses
simples. De n'avoir pas joué la semaine dernière fait que l'on ne sait pas très bien où l'on en est. On est encore dans la frustration de la défaite à Fumel. »

Quinze jours à se poser des questions, « ce n'est pas long, mais bon. Par rapport à tout ça, cela ne nous aide pas. Il aurait été bien de pouvoir enchaîner dans la foulée. » Les Sarladais veulent toutefois honorer leur contrat : rester invaincus à Madrazès.
Mussidan décimé
Ça tombe bien : après la défaite à domicile le week-end dernier devant Fumel, le RCM ne se prendra pas le chemin de Madrazès en toute sérénité. Affronter le premier de la poule n'est déjà pas une sinécure, c'est en plus une équipe diminuée qui fera le déplacement.
Aux indisponibilités de Gimel, Carier, Carcauzon, Raynaud et Nicolas Dupuy se sont ajoutées les blessures de Thouron et du capitaine Nicolas Roy. Vivement la trêve. « Ce sera compliqué », convient l'entraîneur Damien Ressiguié, perplexe au moment de rendre sa compo de fin de trimestre. Dans ce contexte, « prendre un point serait déjà bien », avoue-t-il.
Pierre Ranouil, qui s'est depuis son retour rapidement intégré au système de jeu mussidanais, sera titulaire au centre de l'attaque. Alexandre Gauthier sera appelé en numéro 8 alors que l'on utilisera la polyvalence de Flahaut pour suppléer éventuellement Chopy ou Soumagnac en 2e ligne. Il n'en reste pas moins que le RCM a toujours montré dans l'adversité sa cohésion et sa solidarité. On espère dans la vallée de l'Isle que malgré ces coups durs, le club rouge et blanc se montrera à la hauteur dimanche. En attendant des jours meilleurs…


;;;mardmi lundi 29 novembre 2010
Les Mussidanais trébuchent Ça n'arrange personne
Première défaite à domicile de la saison pour les rouge et blanc
Dans des conditions difficiles, les Fumélois se sont logiquement imposés aux Mauries. Les trente acteurs, qui auraient pu se contenter d'occuper le camp adverse par le jeu au pied de Maillard et Conte, ont produit un rugby plaisant, malgré de nombreuses fautes de main. Le XV fumélois, plus puissant devant, est parvenu à contrer des avants mussidanais efficaces en conquête, et qui n'ont rien à se reprocher.
Débutant sur un bon rythme, les Périgourdins se créent des occasions. L'ailier Faure manque de soutien après une belle percée. Thouron récidive sur une attaque en première main. Mais le centre mussidanais se blesse et doit céder sa place à Ranouil. Ganivet convertit la pénalité qui suit.
Après une forte pression et bien emmenés par leur capitaine Besse, les visiteurs obligent Duboé à concéder une mêlée à cinq mètres. Les locaux se mettent à la faute et Maillard ne se fait pas prier pour égaliser. Le score n'évoluera pas jusqu'à la mi-temps, malgré des Fumélois déterminés et emmenés par leur seconde ligne Cruzol très en vue. Si la domination territoriale est lot-et-garonnaise, la défense mussidanaise fait bonne garde.

Maillard, le bourreau
Les Fumélois, puissants sur les ballons portés, entament la seconde période avec la même détermination. Mais, pris en faute sur le côté du regroupement, ils permettent à Duboé de redonner l'avantage aux siens (6-3, 49e). Il sera de courte durée. Après de multiples renversements de jeu, les riverains du Lot finissent par décaler Migeis en bout de ligne. Du bord de touche, Maillard transforme.
Ne baissant pas les bras en fin de partie, les Mussidanais se créent plusieurs occasions par Flahaut, Liabot et Hivert, repris à quelques centimètres de la ligne. Vigilante, la défense lot-et-garonnaise aura finalement le dernier mot

. ----------------- 1 clic sur l'image pour agrandir


;;;mardmi samedi 27 novembre 2010

Conte, Flahaut et les rouge et blanc peuvent s'inviter dans le haut de tableau.
ph. l. mazalrey
----------------------------------------------------------------------------------
Après sa brillante victoire contre Sarlat, dimanche dernier, l'US Fumel-Libos se déplace ce week-end en Dordogne, à Mussidan plus exactement, afin d'y conforter sa place de dauphin (et non celle de leader comme annoncé par erreur dans nos colonnes dans l'édition de lundi).

Rencontre test aux Mauries
À domicile, le RCM tentera de confirmer son redressement face à Fumel, un gros bras de la poule.
Sur une dynamique positive après la victoire acquise à Lalinde dimanche dernier, les troupes des présidents Inchauspé et Roy reçoivent demain Fumel, dauphins des Sarladais en tête de la poule 1.
Un rendez-vous important pour Dupuy et ses hommes, qui pourront s'étalonner face à un adversaire complet, construisant avec efficacité autour de son gros paquet d'avants et de son buteur Maillard, par ailleurs excellent animateur des lignes arrières.
« Ne pas s'emballer »
Les Mussidanais devront à nouveau retrousser leurs manches avec courage et abnégation pour contrer des Fumélois forts sur les ballons portés. Ils s'appuieront sur un premier rideau défensif vigilant et discipliné, afin de ne pas s'exposer au canonnier lot-et-garonnais.
« Il ne faut pas s'emballer, juge l'entraîneur Damien Ressiguié, malgré les résultats positifs.» Lui et son compère Magnabal sauront, à n'en pas douter, motiver leurs hommes et leur rappeler l'humilité dont ils ne devront pas se départir.
Un succès leur permettrait enfin de décoller du peloton resserré où se tiennent leurs rivaux. Mais en cas de défaite, le RCM se placerait à nouveau dans une situation difficile, à huit jours du déplacement à Sarlat. Pas de surprise à attendre dans le groupe : les vainqueurs de Lalinde seront reconduits.


-------------------------------------------------------------------------------------------
Les avants fumélois devront rééditer une bonne prestation, supportant ainsi le poids du match, car on peut constater que les lignes arrière, handicapées par les blessures de Gorrias, Maradenes et Caillou (touché à la cheville dimanche) ont du mal à trouver le bon tempo en attaque. Par contre, le quinze fumélois a démontré dimanche une belle solidarité en défense, ce qui lui a permis de tenir le score et d'enlever le match. Les deux équipes, qui restent sur deux bons résultats respectifs (victoire de Fumel contre Sarlat et de Mussidan à Lalinde), devraient offrir à leurs supporters, si les conditions météo le permettent, une belle rencontre.



;;;mardmillundi 21 novembre 2010

L'USL est à terre : troisième défaite de rang à domicile. photo L. Mazalrey
Le bon coup de Mussidan
Mené à la pause, le RCM s'est accroché pour enlever le derby.
Lalinde : 5. Mussidan : 9
Après dix minutes de jeu, l'USL ne trouve pas le chemin des poteaux malgré deux tentatives. Puis, sur une faute de main commise par le RCM, Trémouilh récupère et envoie Heynard à l'essai.
La Maroutine se voit passer un bel après-midi. À tort, car l'essai ne libère pas totalement les locaux qui multiplient les maladresses en raison d'une défense visiteuse attentive. Une attitude qui va payer puisque les Mussidanais vont bien mieux terminer la période avec une pénalité de Florent Conte qui récompense dix bonnes minutes des rouge et blanc.
retour de la pause, les esprits vont s'échauffer et les visiteurs voient Moze regagner la touche pour dix minutes. Un coup dur en apparence car Mussidan poursuit son travail de sape et passe devant grâce à une pénalité de Conte.
Bagarre générale
Pour la première fois de la partie Mussidan prend le score… alors que tout le monde se bat. Après cette altercation générale, seul Dupuy sera envoyé sur le banc dix minutes. Le RCM va cumuler vingt minutes en infériorité. Une situation difficile qui soude les visiteurs.
Ces derniers vont mettre une énorme pression sur la défense jaune et noir (62e) en utilisant le pied au maximum. Une pression qui permet à Conte de mettre les siens un peu plus devant (5-9).
Mussidan sent le vent tourner en sa faveur et, sur une interception, Thouron est à un mètre de la ligne. Les Mussidanais manquent par trois fois les poteaux. Mais les quatre points d'avance les galvanisent. Ils tiennent et gagnent logiquement.


;;;mardmilsamedi 20 novembre 2010

Le pilote Michel Lamiscarre sera porteur du message de Damien Traille pour les jeunes rugbymen. photo DR
Samedi 20 et dimanche 21 novembre, la salle Gerbeaud de Mussidan sera transformée en stand de compétition. L'exposition « Mussidan accélère» permettra de découvrir des autos et motos (route, circuit, tout terrain). Des épreuves de régularité seront organisées, ainsi que des baptêmes 4 x 4 et un rallye carto. Le pilote Michel Lamiscarre sera porteur d'un message d'encouragements, transmis par l'international Biarrot Damien Traille, à l'intention des jeunes de l'école de rugby mussidanaise. Des photos dédicacées seront remises aux joueurs samedi après-midi.


;;;mardmillundi 08 novembre 2010


;;;mardmillundi 27 septembre 2010
1 clic sur la photo pour agrandir


;;;mardmilsamedi 25 septembre 2010

1 clic sur le texte pour agrandir

;;;mardmilvendredi 24 septembre 2010
Des dirigeants bâtisseurs

L'équipe de bénévoles du club de rugby mène rondement les travaux. photo bruno boucharel
Un nouveau bâtiment sort de terre au stade. Situé dans le prolongement du terrain d'honneur, il s'agit du futur club-house du rugby mussidanais, qui viendra remplacer le bâtiment préfabriqué, depuis longtemps bien trop étroit pour les besoins du club.
Les communes de Saint-Médard et de Mussidan collaborent pour le financement de ce projet, et apportent leur aide technique et logistique. Quant aux dirigeants du club, ils se sont engagés à mettre régulièrement la main à la pâte. Le niveau d'avancement des travaux témoigne de leur efficacité : le futur club-house est bientôt prêt à recevoir sa charpente.

 


;;;mardmilLundi 20 septembre 2010



;;;mardmi jeudi 1 décembre 2011

Les bâtisseurs rassemblés devant leur œuvre. PHOTO BR. B.
Le club-house du rugby opérationnel
Dimanche, les dirigeants du RCM Rugby ont organisé une réception afin de remercier tous les bénévoles ayant participé à l'édification du nouveau club-house. L'opération, réalisée avec le concours financier et logistique des communes de Saint-Médard et de Mussidan, a débuté en septembre 2010.
Tour à tour maçons, charpentiers, couvreurs, électriciens, plombiers, carreleurs ou peintres, les amis du rugby mussidanais n'ont pas ménagé leur peine pour offrir à leur club un outil adapté : une cuisine fonctionnelle et une grande salle permettent la restauration d'avant et d'après match.
Christian Roy et Michel Besoli, acteurs-clés du projet, n'ont pas manqué d'imagination : le grand bar au fond de la salle, rouge et blanc naturellement, provient des décors du long métrage de Vincent Valente " Un jour mon père viendra ", récemment tourné dans la commune et qui doit sortir début janvier 2012.
Bruno Boucharel



;;;mardmi samedi 12 novembre 2011

Mussidan doit se relever de son revers à Trélissac. photo j.-c. sounalet
Demain, aux Mauries, la rencontre Mussidan - Floirac opposera deux équipes aux parcours quasi identiques : chacune affiche au compteur le même nombre de points, toutes deux comptent trois défaites et deux victoires, se sont déplacées trois fois, ont engrangé deux bonus… Petit détail, pour Floirac, il s'agit de bonus offensifs.
Un gros match devant .
Dont le dernier acquis à domicile la semaine dernière face à Saintes, avec la bagatelle de quatre essais marqués !
Les Mussidanais sont prévenus, eux qui, dans le même temps, cédaient à quatre reprises devant les assauts trélissacois.
Il faut aussi s'attendre à une différence de styles : le XV girondin s'appuie sur une solide conquête, alors que les Mussidanais pratiquent plutôt un rugby de mouvement, qui ne peut, bien entendu, se mettre en place que balle en main. Une lapalissade à méditer pour le pack rouge et blanc, qui devra enfiler le bleu de chauffe pour contrer les Girondins.
Privilégier la conservation .
Et surtout se montrer moins fébrile balle en main. Un point sur lequel l'entraîneur Damien Ressiguié souhaite mettre l'accent : " Apprendre la patience, éviter de rendre trop de ballons à l'adversaire ", telle sera peut-être la clé du succès pour Dupuy et ses partenaires.
Le groupe vaincu à Trélissac sera peu modifié : Chopy retrouvera son poste en deuxième ligne et Médeau remplacera Moze sur le banc des remplaçants.
Bruno Boucharel


;;;mardmi lundi 07 novembre 2011
 


;;;mardmi samedi 05 novembre 2011


;;;mardmi mardi 04 octobre 2011

Les fidèles supporters du RCM, tant au stade des Mauries qu'à l'extérieur. Photo Bruno Boucharel
Vendredi, les supporters du RCM ont tenu leur assemblée générale dans le tout nouveau club-house. Le club que préside Georges Madelpech accompagne fidèlement les rouge et blanc, tant à domicile qu'en déplacement. On peut compter sur les encouragements venus des bérets et foulards rouges. Mais le club des supporters est beaucoup plus que cela. Il apporte aussi, depuis quatre ans, un soutien financier en organisant des repas, des réceptions après les matchs pour les joueurs et leurs familles, en participant également au voyage de l'école de rugby. L'investissement humain a constitué une aide précieuse dans l'édification et l'aménagement du club-house.
Georges Madelpech lance un appel à toutes les personnes désireuses de rejoindre le club afin de partager quelques bons moments autour des talenquères.

;;;mardmi mercredi 21 septembre 2011
Pas de vedettes dans l'effectif mussidanais, mais une cohésion qui a su, par le passé, démontrer qu'aucune citadelle n'était imprenable. Photo DR
( Boucharel Bruno)

Le RCM joue la carte jeune
Sauvés in extremis en juin d'une relégation au niveau régional, les Mussidanais affichent clairement la volonté de stabiliser leur club durablement en Fédérale 3, un objectif ambitieux pour le club de la vallée de l'Isle. En effet, le niveau de la compétition devrait progresser d'un cran cette saison, un quart des clubs ayant désormais rejoint les championnats régionaux.
Pour remplir son contrat, le club du président Inchauspé restera fidèle à la politique définie depuis plusieurs années : petit budget, recrutement limité, mais une confiance absolue envers les jeunes formés au club, intégrés progressivement à l'effectif senior. Pas de vedettes donc dans l'effectif mussidanais, mais une cohésion qui a su, par le passé, démontrer qu'aucune citadelle n'était imprenable
Cette saison, ils seront une bonne dizaine à se retrouver confrontés aux exigences de la Fédérale 3, et auront la délicate tâche de devoir pallier aux arrêts de Thouron, Gauthier et Ranouil. Mais l'investissement des jeunes et leur sérieux à l'entraînement sont autant de motifs de satisfaction pour Christian Inchauspé. D'autant plus que leur intégration semble parfaite au sein de l'effectif rouge et blanc aux côtés des Duboé, Conte, Dufourgt ou des frères Dupuy.
Les entraîneurs conservés
Les dirigeants ont renouvelé leur confiance aux entraîneurs Damien Ressiguié et Fabrice Magnabal, un duo complémentaire qui partage la même philosophie. Pour assurer son maintien, le RCM devra impérativement éviter les deux dernières places de sa poule, où il retrouvera des adversaires bien connus, comme Sainte-Foy, Guéret ou Nontron.



jeudi 08 septembre 2011
Le RCM dans la peau d'un rescapé
1 clic sur la photo pour agrandir
----------------------------------------------------------------
Avant la reprise, le 25 septembre, des championnats de Fédérale et du comité Périgord-Agenais, DL vous propose un tour des clubs périgourdins. Une série qui nous amène aujourd'hui à Mussidan, repêché de dernière minute en Fédérale 3 la saison passée.
-----------------------------------------------------------------------
Julien COUTENCEAU
Dans la majorité des clubs, on en aurait fait une maladie tant l'attente semblait interminable... Mais pas à Mussidan. " Par rapport au club et à son budget, cela n 'aurait pas été un drame déjouer en Honneur mais cela aurait été très décevant sportivement car on venait de réaliser notre meilleur classement ", juge Damien Ressiguié, l'entraîneur au départ défaitiste sur les chances du RCM de se maintenir en Fédérale 3.
Il a donc fallu attendre mi-juillet et le maintien d'Aramits en appel pour que Mussidan soit assuré de repartir à l'échelon national. Sans que cela ne perturbe particulière-ment un club qui avait terminé 7e et finaliste des barrages de maintien. Une raison à cela : le recrutement mussidanais est réduit à sa portion congrue à chaque inter-saison. La preuve, seul le Capiste Delalée a rejoint le RCM cet été. Club familial par excellence, les riverains de l'Isle misent conti-nuellement sur la formation. Onze juniors vont ainsi encore monter en équipe une cette saison.
Le village gaulois
" On est un peu le village gaulois, rigole Damien Ressiguié. Quand on dit qu 'il n'y a pas d'argent à Mussidan, les gens ne nous croient pas... Mais c'est juste qu'on fait avec nos moyens et suivant la culture et la philosophie du club. On fait beaucoup d'effort sur la formation pour alimenter l'équipe une. "
Avec 215 licenciés et près de 400 spectateurs fidèles qui se retrouvent dans ces valeurs, Mussidan arrive à se maintenir en Fédérale depuis trois saisons. Mais jusqu'à quand cet équilibre fragile tien-dra-t-il ? " Comme on ne mettra jamais d'argent sur un joueur, on se construira au niveau de compétition où l'on sera ", coupe le coach qui entame son deuxième mandat avec son complice Fabrice Magnabal. Une première au RCM
Où la stabilité de l'effectif ne va

pas de pair avec celle du banc de touche.
Un atout dont compte bien se servir les Mussidanais pour entamer tambour battant la saison. " C'est évident : on sait que les grosses
équipes ne seront pas encore en place, contrairement à nous qui pouvons nous appuyer sur quelques principes ", reprend Ressiguié qui commande un groupe où certains " anciens " ont prévu de passer la main en fin de saison. " Jérôme Dupy, notre capitaine, Alexandre Gauthier, Paul Rénier ou Jérôme Soumagnac vont arrêter. Ce sont des choix respectables qu'on va essayer de préparer en lançant des jeunes dans le grand bain. "
Une grande famille
Si une génération va faire valoir ses droits à la retraite, le RCM va préparer l'avenir. En misant sur un esprit de famille qui n'est pas un vain mot... " C'est ce qui m'a le plus marqué lorsque je suis arrivé ici. sourit Ressiguié. J'ai vraiment compris que j'étais intégré dans une famille car il y a sept paires de frères dans l'équipe (*)! Et ceux qui ne le sont pas étaient sur les bancs de l'école ensem-ble ... C'est notre force première. Car notre vie de groupe est superriche et il n'y a jamais de bruit de couloirs. Concrètement, ce sont ainsi les joueurs qui ont fabriqué le club-house mur par mur. " Un atout dont le RCM a besoin s'il veut tenir à ce niveau car outre un recrutement limité, l'équipe doit faire face à un manque de gabarit certain. " On rend une dizaine de centimètres et autant, voir plus, de kilos à chaque équipe, en rigole le coach. Alors, si on est plus léger, on essaye de contrer, de contester les ballons et de contourner notre adversaire par notre vitesse et notre vivacité. "
Un système qui a fonctionné l'an passé même si le collectif a terminé la saison à bout de souffle.Alors
à Mussidan bien plus qu'ailleurs, le maintien est l'unique objectif. " Contrairement à l'an passé, on sait qu 'il n y aura que deux des-centes. On va cravacher pour être 8e. C'est pour cela qu 'on est monté à trois entraînements par semaine pendant la préparation. Car si la Fédérale 3 a un niveau de performance intéressant, on a conscience qu 'on est l'une des plus petites villes de la division avec un bassin économique limité. " C'est le côté village gaulois qui résiste encore et toujours à l'envahisseur...

(*) Les familles Gauthier, Dupuy, Devaux, Soumagnac, Fayolas, Flahaut et Roy.


LA FICHE
Racing Club Mussidanais
Stade des Mauries Couleur : Rouge et blanc
LES MOUVEMENTS
Arrivée : Delalée (Périgueux). Départs : Plas, Carreau, Paulin (Neu-vicj, Bonneau (St-Aubin-de-Médoc), Thouron, Canut, Gauthier C. (arrêt).
EFFECTIF
Premières lignes : Fontarneau, Dupuy J., Cany, Bretel, Fayotas L., Fayolas M., Dufourgt, Blanc, Delalée, Hivert, Carier, Flahaut Loïc, Flahaut Alexandre, Gauthier A., Prévôt, Lacueille, Gomes.
Deuxième ligne : De Figueiredo , Soumagnac J , Crouzil T , Chopy H
, Escudié, Delord, Curria.Roy N
Troisième ligne : Blanc, Dupuy N., Mazouaud, Liabot, Florenty, Delort Gabriel, Mazuel, Deveaux R., Rénier, Poussade.
Demis : Conte, Médeau, Micoyne, Lacombe, Marqueton, Gimel, Ganivet, Borderie, Moze, Torregrossa.
Ailiers : Coulange, Estrampes, Soumagnac X., Raynaud, Roy M., Alary.
Trois-quarts centre : Faure, Dauriac, Deveaux B., Delord Maxime, Marqueton, Bérot, Occelli, Battistello.
Arriéres : Duboé, Amblard, Besoli, Lallemand.
Entraîneurs : Damien Ressiguié et Fabrice Magnabal.



;;;mardmi lundi 5 septembre 2011
L'entraînement des rugbymen du Racing-Club Mussidan s'est déroulé mardi dernier à la piscine municipale. Une séance intense malgré la nouveauté avec trois ateliers éprouvants. De quoi parfaire la préparation physique en attendant la reprise du championnat de Fédérale 3, le 25 septembre, à Nontron.
photo bruno boucharel


;;;mardmi vendredi 22 juillet 2011
Le RCM se maintient
Après deux mois d'attente, la décision de la Fédération est enfin tombée.
La rumeur courait sur les rives de l'Isle depuis plusieurs jours. La confirmation du maintien du RCM est devenue officielle avec la publication, mercredi 13 juillet, des poules de Fédérale 3 pour la saison 2011-2012. Cette décision arrive comme un soulagement après deux mois d'attente. À l'annonce de cette bonne nouvelle, Christian Inchauspé, le président, a rappelé qu'en se maintenant, le club ne devait rien à personne : « C'est un résultat acquis sur le terrain, chapeau aux joueurs qui ont su finir dans les deux meilleurs septièmes à l'issue des matchs de barrages ! »
Le soir même, le staff technique a réuni les joueurs en présence de l'équipe dirigeante. Damien Ressiguié et Fabrice Magnabal ont exposé le projet de début de saison et placé les joueurs devant leurs responsabilités. À commencer par la préparation physique individuelle que chacun devra mener en attendant la reprise des entraînements le 16 août.
Les joueurs du cru
Dans un contexte d'incertitude, les dirigeants mussidanais ne se sont pas lancés dans une campagne de recrutement. Mais on sait que dans ses objectifs, le RCM privilégie l'intégration des joueurs formés au club. Ils seront cette saison une quinzaine de jeunes à rejoindre les rangs des seniors et auront la lourde tâche de compenser les arrêts de joueurs-clés comme Thouron, Ranouil ou Gauthier.
Le championnat débutera pour les Mussidanais le 25 septembre par un déplacement à Nontron. Les deux clubs du Périgord seront par ailleurs confrontés à Saintes, Royan-Saujon, Barbezieux (Poitou-Charentes), Guéret et Isle (Limousin), Trélissac (Périgord-Agenais), Sainte-Foy-la-Grande et Floirac (Côte d'Argent)
Bruno Boucharel

 



;;;mardmilundi 04 juillet 2011

Chambon, Crouzille, Galtier, Konik, Bonneau, Faurel, Denat, Rebière ou Barbezieux,
des noms que les Mussidanais n'ont pas oublié. photo bruno boucharel


Lors de la fête du rugby, samedi dernier, plusieurs anciens joueurs du Quinze rouge et blanc ont apporté un superbe geste d'amitié sportive à la génération actuelle. Ils ont répondu à l'invitation du RCM et ont été présentés au public à la mi-temps du match des seniors par le speaker, Jean-Claude Chapelou.
Pascal André, depuis plusieurs mois, avait mené d'importantes recherches pour rassembler les joueurs qui avaient porté, en 1970, les couleurs mussidanaises aux portes de l'élite du rugby français, dans une rencontre mémorable face à Sarlat, sur la pelouse périgourdine.

Ces retrouvailles chaleureuses ont été pour tous un moment d'intense émotion, autour de Roland Laurière, vice-président en 1970. La soirée s'est prolongé très tard dans la nuit avec la gigantesque soirée tapas rassemblant plusieurs centaines de convives, animée par Los Compañeros, la talentueuse banda neuvicoise.



;;;mardmisamedi 2 juillet 2011
Les Mussidanais pessimistes
Les dirigeants du RCM se voient déjà relégués en Honneur l'année prochaine.
Alors qu'il a réalisé sa meilleure saison en Fédérale 3 depuis son accession en 2008, le club de Mussidan reste peu confiant dans ses chances de maintien. Le président Inchauspé, qui avoue avoir eu des contacts au niveau fédéral, annonce même « 99 % de chance » de voir son club évoluer en Honneur la saison prochaine. Ce qui signifierait que six des douze des clubs de cette poule 1 passeraient « à la trappe ».
« À notre place »
En terminant septièmes de leur poule, les hommes de Ressiguié et Magnabal n'ont pourtant pas réalisé un mauvais parcours. Mais quelques contre-performances, comme à Saint-Cyprien ou à domicile devant Guéret, pèsent lourd en fin de compte.
Mais les entraîneurs se montrent réalistes : « Si nous en sommes là, c'est que nous sommes à notre place », annonçait Damien Ressiguié lors du bilan de fin de saison. Quoi qu'il en soit, à Mussidan, on attend le verdict fédéral avec impatience, et sans doute une secrète lueur d'espoir.

Bruno Boucharel


;;;mardmivendredi 20 mai 2011
Le cœur rouge et blanc des supporters du rugby

Un car de supporters quasiment plein, de nombreuses voitures accompagnatrices, le petit stade basque de l'Inthalatz de Larressore abondamment teinté de rouge et blanc : c'était dimanche. Il faut dire que tout au long de la saison, l'engouement et la fidélité des supporters mussidanais ont fait des envieux lors des déplacements du RCM.
« Une saison bizarre »

Pour remercier les supporters de cette fidélité, le staff technique et l'Ovale des joueurs les invitent ce soir, à partir de 20 heures au stade, autour d'un apéritif et de grillades. Les éducateurs des équipes de jeunes et les dirigeants sont également conviés à cette soirée amicale.
Malgré la défaite concédée par le RCM à Larressore pour son dernier match, les supporters mussidanais ne semblent aucunement déçus. S'il espère que la place de second septième du secteur sud-ouest sera suffisante pour le maintien, le président Georges Madelpech se montre indulgent : « Nos joueurs sont fatigués. Nous les remercions pour tous ces bons moments et pour leurs résultats qui les classent finalement en milieu de tableau, après cette fin de saison vraiment bizarre, où près de la moitié des équipes de Fédérale 3 pourraient être rétrogradées. »

France-Irlande à Bordeaux
S'ils attendent impatiemment la saison prochaine, ces amoureux du rugby pourront se retrouver dès le 13 août. Un car sera organisé depuis Mussidan pour assister à la rencontre internationale France-Irlande au stade Chaban-Delmas. Inscriptions urgentes ouvertes à tous, paiement à l'inscription (transport et place : 50 euros) au 05 53 81 08 13 ou au 06 71 15 73 75.



Lundi 21 mars 2011


;;;mardmilundi 21 mars 2011
La hiérarchie respectée
Le leader s'offre le derby et prépare ses phases finales. Le RCM jouera son maintien sur le pré de Gradignan.

Le derby a été disputé, mais ce sont bien les Sarladais (à droite) qui devancent les Mussidanais. PHOTO JEAN-CHRISTOPHE SOUNALET
Remarquablement organisés, les Sarladais se sont logiquement imposés face à un XV mussidanais entreprenant, en place défensivement et qui n'a pas grand-chose à se reprocher. Mais les partenaires de Dupuy, s'ils ont contesté jusqu'au bout la suprématie sarladaise, devront se satisfaire du bonus défensif.
La première mêlée donne le ton : les avants mussidanais chipent la balle et portent le jeu chez l'adversaire. Sur la relance, les trois-quarts sont hors jeu, Rousseau ouvre le score. Les Mussidanais font mieux que se défendre et partagent les balles en touche. Aux 50 mètres, Nicolas Roy passe les bras pour Deveaux qui marque en bonne position. Conte transforme. Les Sarladais s'organisent sur ballons portés mais la vaillance locale les bloque. Sur un coup de pied de Faure, Ganivet commet sa seule erreur : l'arrière mussidanais manque la réception. Salinié récupère pour pointer dans l'en-but. Duboé, par une pénalité des 52 mètres, remet les deux équipes à égalité mais, dans la foulée, une balle perdue par un regroupement mussidanais est immédiatement exploitée par Rousseau qui claque le drop (23e).
Rousseau, impeccable
Après les citrons, les Sarladais continuent à animer le jeu. Faure est très incisif, Dufayet met à mal le rideau défensif mussidanais, qui plie mais ne rompt pas. Les rouge et blanc contrent les Sarladais sur les ballons portés, les relances des ailiers Roy et Faure font lever le public.
Côté sarladais, on n'est pas en reste. Le soutien est permanent, mais les intentions offensives de Doursat et Rousseau sont neutralisées. Avec la fatigue, Mussidan commet des fautes, que l'inévitable Rousseau sanctionne (62e, 73e). Les seuls points mussidanais dans ce deuxième acte viendront d'un drop de Conte. Trop peu pour abattre le leader qui prépare ses phases finales. Le RCM, lui, peut croire au maintien.



;;;mardmisamedi 19 mars 2011
Pas de roue libre pour le derby Mussidan-Sarlat
Les rouge et blanc peuvent assurer leur maintien, mais les leaders ont, eux, aussi, quelque chose à jouer|.

La mission du RCM s'annonce compliquée : il faut battre le leader pour prendre de l'air sur la zone rouge. photo jean-christophe sounalet ( Sounalet Jean Christophe)
À deux journées de la fin, les Mussidanais sortent les calculettes. Une victoire au moins est nécessaire pour éviter la 8e place, qui pourrait être synonyme de relégation directe (lire encadré). Mais les 7es auraient à disputer des barrages aller-retour. Guéret ne compte qu'un retard de deux points, avec un match de moins.
D'une situation enviable il y a quelques semaines, les Mussidanais se retrouvent à galérer pour le maintien. L'entraîneur Damien Ressiguié veut à tout prix éviter de jouer la saison lors du dernier déplacement, à Gradignan. Il faut donc battre Sarlat. La tâche est d'autant plus ardue que le RCM sera privé de Chopy (entorse) et de Nicolas Dupuy (déchirure musculaire).
Gradignan en mieux
Pour autant, les Sarladais savent qu'ils peuvent s'attendre à un match difficile. Mais les Sarladais ont également un objectif. Comme les phases finales vont se jouer en matches aller-retour, il faut terminer le mieux possible.
" Comme d'habitude, nous allons tout faire pour essayer de produire un match complet pendant 80 minutes, à la manière dont nous avons mené les 30 premières minutes contre Gradignan. Tout en sachant que Mussidan est d'un autre niveau ", prévient l'entraîneur, Éric Turpin.


;;;mardmi Vendredi 18 mars 2011
L'attachement indéfectible au Racing-Club

Georges Madelpech, un supporter proche des joueurs. PHOTO BR. B
Dimanche 20 mars, les rugbymen du RCM disputeront, face au leader sarladais, leur dernier match de poule à domicile. Mais suivant le classement du championnat, dimanche 17 avril, le RCM devra vraisemblablement disputer des matchs de barrages aux Mauries. En effet, avec la diminution du nombre d'équipes en Fédérale 3, la moitié des clubs de la poule pourrait être rétrogradée en Honneur la saison prochaine.
Dimanche, à partir de 18 heures, le club de supporters organisera la réception d'après-match. Par ce geste, comme l'explique le président Georges Madelpech, les supporters mussidanais souhaitent exprimer leur reconnaissance envers joueurs, dirigeants et bénévoles du RCM. Un soutien entier au club rouge et blanc.
Les bérets rouges massés à chaque rencontre dans les tribunes ou au bord des talenquères prouvent la fidélité des supporters. Lors du dernier déplacement à Fumel, le car organisé était quasiment plein, pour la plus grande satisfaction de Georges Madelpech.
Les jeunes
La formation des jeunes au sein de l'école de rugby reste la meilleure garantie de l'avenir du rugby mussidanais et le club des supporters soutient cette politique. Tout comme les valeurs qui permettent au RCM, sans grands moyens financiers, mais où l'on sait ce qu'amateurisme veut dire, de pouvoir souvent rivaliser avec des formations huppées : Guéret, Bergerac ou encore Sarlat, le prochain adversaire !


;;;mardmiLundi 14 mars 2011
Fédérale 3 : Les Fumélois ne traînent pas en route
En corrigeant de courageux et généreux Mussidanais, l'USFL garde son destin en main.
À la suite du lever de rideau qui a vu la belle victoire des réservistes fumélois (16 à 6), l'US Fumel-Libos donne le coup d'envoi du match contre Mussidan. D'entrée de jeu, les locaux sont plein de hargne et d'envie de prendre les joueurs de Mussidan à la gorge, un peu trop même selon l'arbitre (deux cartons jaunes pour Khilal et Gorrias), mais cette entame va conditionner le reste de la rencontre. De plus, Mussidan perd rapidement son numéro 8, Dupuy, et encaisse une pénalité par Mongis suite à un hors-jeu (2e). Mais Conte, pour Mussidan, réplique, pour le 3 à 3 (7e).
Cependant, les Fumélois sont bien dans le match, et en deux attaques des lignes arrière, Besse, bien placé, conclut en coin (11e) et Caillou perce, résiste et marque (26e). Les deux essais sont transformés par Mongis. 17 à 3 à la pause, le break est fait.
Les avants font le boulot
Dès la reprise, les Fumélois cafouillent sur le coup d'envoi et sont sanctionnés par Conte (17-6, 42e). Mongis rétablit l'écart des 35 m sur hors-jeu adverse (20-6, 46e). Dans le sillage d'un Lassaigne très combatif et surtout de l'opportuniste capitaine Besse, les avants fumélois maintiennent un pressing qui va permettre à Mongis de scorer à la 52e (placage haut sur Caillou) et à la 60e des 20 m et des 30 m. 26 à 6 pour Fumel.
Les Mussidanais ne ferment pas le jeu et lancent des attaques ; ils seront récompensés par un essai (62e) de Faure en coin, 26 à 11. Le match devient heurté, les cartons jaunes fumélois et la sortie de Besse permettent à Mussidan d'espérer un bonus défensif. Conte passe un drop (74e) mais Mongis (auteur de 19 points) lui réplique des 35 m (77e), pour un score final de 29 à 14.



;;;mardmi Lundi 7 mars 2011
Les Lindois font un grand pas
L'USL a quasiment validé hier sa qualification pour les phases finales. Le RCM devra encore cravacher.
C'est avec l'appui du vent, en première mi-temps, que Muller ouvre le score sur pénalité. Dans la minute qui suit, deux Lindois se télescopent et le centre Trémouilhe doit être évacué par les secours. Cet incident causera une longue interruption de match.
Dans cette rencontre où l'offensive a primé, c'est Mussidan qui franchira la ligne en premier. Avec une bonne conquête en touche, les locaux progressent debout et Deveaux conclut une avancée collective des avants rouge et blanc.
Un duel de buteurs
Animées des meilleures intentions offensives, les deux équipes produisent un rugby plaisant, émaillé toutefois de quelques maladresses. Conte, à deux reprises, et Muller, font évoluer le score jusqu'à ce que trois renversements lindois trouvent finalement l'omniprésent Mokhtar à la conclusion.
Quelques minutes plus tard, c'est sur un côté fermé que Valade amène l'essai de l'ailier Menard.
Le duel des buteurs se poursuit en seconde période mais Mussidan, vent dans le dos, maintient les Lindois dans leur camp.
Sur une mêlée disputée aux 22 mètres, Conte sert Faure en position de centre, qui prend à contre-pied la défense lindoise et offre à Duboé un essai en coin (60e). Conte réussissant la transformation difficile, Mussidan repasse en tête, puis accentue son avance sur une nouvelle pénalité de son inévitable buteur.
Fin de match houleuse
Mais les Lindois ont des ressources et font preuve d'une bonne maîtrise sur les ballons portés. Ils franchissent victorieusement la ligne par Mérillou. La transformation de Muller leur offre un petit point d'avance.
Dès lors, Mussidan joue son va-tout et attaque de toutes parts. Ranouil sert Duboé qui perce et file à l'essai... mais l'arbitre revient finalement à une passe jugée en-avant.
Plus rien ne sera marqué dans une fin de match confuse, que M. Coudert peine à maîtriser. Il mettra par deux fois la main à la poche à l'encontre des Lindois, le directeur de match en faisant de même après la partie contre le banc mussidanais.



;;;mardmi samedi 5 mars 2011
Fédérale 3 ( poule 1,19' journée)
Un fauteuil pour deux ?
MUSSIDAN - LALINDE Le derby de demain permettra d'y voir plus clair sur les chances de qualification du RCM et de l'USL
MUSSIDAN
Le groupe: Hivert.J.Dupuy.Fayolas.Flahaut. Dufourgt. Soumagnac:rChopy.Crouzillle. Deveaux, Delort. Liabot, N. Dupuy (ou A. Gauthier), N. Roy, Moze, Conte, Faure. Raynaud.Thouron Besoli,.Ranouil,Ganivet (ou CGauthie ).Duboé.
LALINDE
L'équipe : Gechelle - Malaurie.Trémouilh. Meynard, Gondonneau- (o) Muller, (m) Valade -Mokthar, Garamon, Daubisse - Mérillou, Lasserre- Calussi. Fagué, Gonthier, Remplaçants : Labat. Lescombe, Boulanger, Devente. Coutou. Magne, Fauverte. Carot.

LIEU Mussidan (stade des Mauries). HORAIRE demain à l5 h 30. ARBITRE: M.Coudert (Limousin).
MATCH ALLER Lalinde -Mussidan: 5-9.

C'est une belle affiche et un beau derby qui se présente sur les terres mussidanaises, demain. Cette rencontre oppose deux formations qui luttent pour aller chercher une place parmi les qualifiés. Et ces deux équipes ont une fin de calendrier terrible.
Alors, le vainqueur marquera des points au classement, mais aussi psychologiques. Car le RCM et l'USL sont au coude à coude
avec Fumel et Guéret pour s'octroyer les troisièmes et quatrièmes places qualificatives.
Avec la victoire bonifiée acquise dimanche en Haute-Vienne, on pourrait s'attendre à quelques signes d'euphorie dans les rangs mussidanais. Mais on serait loin de la réalité.
Du côté des entraîneurs Fabrice Magnabal et Damien Ressiguié, on relativise la performance, Saint-Léonard connaissant une passe difficile. Les coaches s'attachent à ce que leur troupe garde les pieds sur terre.
Car, avec la venue des Lindois, ils vont se frotter à un adversaire d'un tout autre niveau. Solide devant, expérimenté, le XV du président Mérillou a fait trembler les plus gros. N'est-ce pas Sarlat?
Et le RCM ne sera vraisemblablement pas en possession de tous ses moyens, demain. Thouron, qui n'a pu tenir sa place au centre en Haute-Vienne, se ressent toujours de sa contracture. Ganivet risque d'être indisponible et l'ailier Mathieu Roy ne reprendra pas avant trois semaines. S'ajoute l'incertitude concernant Nicolas Dupuy, sorti en fin de rencontre à Saint-Léonard.
" Effacer le match aller "
Autant d'absences qui peuvent aider les Lindois, " On y va pour faire un résultat et pour effacer le match aller ", souligne l'entraîneur, Main Labat Un bien mauvais souvenir.au cœur d'une spirale de défaites à ce moment-là.
Et Lalinde a les moyens de réaliser une bonne performance. La défaite face à Sarlat a montré aux coéquipiers du capitaine Mickaël Mokthar les limites de l'équipe.
Cependant, cette rencontre a envoyé un message fort aux autres équipes de la poule. L'USL a montré que sa place en haut de l'affiche était méritée et que pour la battre, il fallait s'accrocher.
Lalinde a des qualités rugbystiques et la volonté de se battre jusqu'à l'ultime minute. Un état d'esprit qui devra trouver un prolongement, demain au stade des Mauries, pour cette rencontre au sommet.

Bruno Boucharel et Matthieu Fournier



;;;mardmi lundi 14 fevrier 2011
Le Scac souffle, le RCM souffre
Les locaux se donnent de l'air avec ce succès, qui laisse un goût amer dans la bouche mussidanaise.
Au coup de sifflet final, le coach mussidanais l'avait un peu en travers. Il faut dire que son XV s'était battu avec cœur pendant 80 minutes, pour accrocher le match nul qui lui tendait les bras à cet instant de la partie. Mais avant le renvoi, l'arbitre annonçait deux minutes de temps additionnel. Et c'est justement dans ces deux minutes que l'arrière local clouait Mussidan au planchot, pour une courte mais suffisante victoire (30-27).
Jusque-là, le RCM avait inscrit tous ses points sur pénalité, sans avoir jamais vraiment menacé l'en-but cypriote. À l'inverse, les hommes du capitaine Avezou sont passés du bon côté de la ligne à deux reprises, et auraient pu faire davantage s'ils avaient poursuivi sur la lancée des 20 premières minutes de jeu.
Deux essais à rien
Ainsi à la 11e minute, le pack menait une cocotte sur une dizaine de mètres et marquait un essai que transformait Cuevas. Le score était de 13 à 3. Les autres points ayant été acquis sur pénalité.
Huit minutes plus tard, c'est Bourgès qui trompait le demi de mêlée Moze, hésitant sur sa mêlée à 5 mètres de son en-but. Pas de transformation, mais Saint-Cyprien mène alors 18-3.
On se dit que la partie va être longue pour les Mussidanais. Mais sans perdre leur moral, ces derniers vont petit à petit revenir au score, même si Cuevas y allait de son pied un rien magique hier.
Les deux équipes rentrent au vestiaire sur le score de 18 à 12. Les 42 dernières minutes seront une bataille de buteur, avec avantage pour Cuevas qui avait donc la gagne au bout du pied, à la 82e minute. Il n'a pas tremblé et donne ainsi la victoire aux siens, qui en avaient bien besoin.


;;;mardmi samedi 12 fevrier 2011
Le RCM menace un Scac en danger
Derby lourd d'enjeu, demain. Surtout pour les locaux.
Le récent bilan de Saint-Cyprien est paradoxal. Les deux dernières sorties, à Sarlat et à Gradignan, ont apporté la preuve que les Cypriotes sont capables de livrer des rencontres au contenu convaincant. De belles prestations qui se sont hélas traduites par deux opérations blanches au classement.
« Les joueurs ont fait des choses intéressantes mais ont péché dans l'efficacité, regrette Patrice Larénie, entraîneur du Scac. La tenue de jeu est correcte, mais nos erreurs et maladresses nous coûtent cher. » Du coup, leur marge de manœuvre en vue du maintien se réduit.
Demain, ils vont donc tout tenter, même s'ils redoutent « la valeur d'un adversaire en pleine ascension ». Face à Mussidan, ils partent avec l'avantage du terrain, sur lequel sont quand même tombés Fumel, Bergerac et Guéret. Les maîtres mots de Larénie seront donc « efficacité et pragmatisme. »
Un programme chargé
Du côté du RCM, le baromètre est au beau fixe, mais il suffirait de quelques revers lors des prochaines rencontres pour que les rouge et blanc reviennent à nouveau flirter avec la zone de relégation. Et le calendrier sera délicat avec du « gros » au menu des prochains matches (Guéret, Lalinde, Fumel, Sarlat).
Invaincu dans la phase retour, le XV du président Inchauspé a la capacité de s'imposer. Mais il faudra garder en mémoire la bonne prestation des Cypriotes, très présents dans le défi physique, en novembre aux Mauries, et s'attendre à un accueil du même acabit à Saint-Cyprien.


;;;mardmi samedi 29 janvier 2011
Les Mussidanais veulent embrayer
Les rouge et blanc peuvent signer demain leur cinquième succès consécutif face aux Lotois
Contre toute attente, alors qu'on les annonçait diminués, les Mussidanais se sont imposé dimanche dernier à Piquecailloux, face aux voisins Bergeracois. Ils tenteront demain de poursuivre leur bonne série face aux Lotois de Lacapelle-Marival, une équipe qui était loin de leur avoir réussi lors du match aller…
Leur paquet d'avants puissants avait mis à mal les Mussidanais, notamment sur les ballons portés. Les Lotois gardent certainement en mémoire cet épisode et tenteront de réitérer le match de l'automne, au cours duquel ils avaient inscrit la bagatelle de six essais, contre deux côté périgourdin.
Une défense retrouvée
Seulement, le RCM actuel n'est plus celui du mois d'octobre. Le travail des entraîneurs paye et le groupe fait preuve d'une excellente organisation, en particulier dans le secteur défensif et dans celui de la récupération.
Comme les valeurs habituelles - courage, combat et solidarité - restent au rendez-vous, les résultats actuels sont somme toute logiques.
Le groupe vainqueur de Bergerac sera peu modifié. Delort, blessé, cédera sa place à Alex Gauthier, et Dupuy fera son retour après sa suspension.

Depuis la mi-décembre, rien ne semble pouvoir arrêter la course du RCM. photo arnaud loth
( Loth Arnaud)


;;;mardmi lundi 24 janvier 2011
Mussidan enfonce Bergerac
Patiemment, le RCM a plongé les noir et blanc dans le doute.
Les uns chantent, les autres sont hagards. Ces derniers portent un maillot noir, le noir de leur défaite et de leur moral. De l'autre côté, on glousse, on chante, on se congratule. Jusqu'à la dernière minute, ce derby a été indécis. Mais il a tourné en faveur du plus lucide et du plus costaud.
Et pourtant, les Ubistes répondent présents en première période. Et ça pilonne à droite, à gauche, avec Ouali puis Dadioui… En vain. La défense mussidanaise est affûtée, plaque, contre, récupère inlassablement le ballon. Bergerac se trouve à son aise en touche, en mêlée et écarte le ballon. Et puis Mussidan va réussir son premier coup. Ni vu ni connu, ils obtiennent une pénalité et Conte enrhume Bergerac de trois points.
Thouron était partout
Mussidan possède les jambes et conserve la tête bien froide aux moments clefs. Bergerac va continuer un forcing stérile. Bilan de la première période : rien pour les locaux, une pénalité manquée, un drop loupé, et trois points pour les visiteurs.
Au retour des vestiaires, Mussidan fait valoir de la maturité. Désormais mieux installés dans la partie, ils commencent à faire douter Bergerac, qui sent bien que les choses lui échappent. Ganivet et Conte assurent l'occupation du terrain au pied.
Ce dernier ajoutera d'ailleurs trois points en tout début de période. Bergerac tente le diable, qui porte le n° 12 du côté du RCM. Vincent Thouron fait reculer les XV bergeracois sur un coup de pied ras de terre. Dans la minute qui suit, le voilà balle en main, mettant le feu sur 60 mètres à toute la défense ubiste, qui arrive à le stopper à seulement deux petits mètres de l'en-but 49e).
Dix minutes plus tard, c'est le troisième ligne Liabot qui intercepte. Là aussi, l'essai échappe de peu aux visiteurs. Alors Mussidan fait appel à l'ouvreur Conte qui met les points (0-12). Il reste six minutes à Bergerac pour se refaire la cerise.
La réaction intervient : essai collectif et transformation (73e.) Bergerac repart de plus belle. Le ballon flotte, le rebond est favorable à Vaki, plein gaz. Tout Gaston-Simounet est debout et s'imagine une issue heureuse. Mais le ballon est perdu.
L'ultime chance des noir et blanc arrive à la 82e, avec une mêlée à cinq mètres. Mais Mussidan est infatigable.


La défense rouge et blanche a résisté aux derniers assauts des Ubistes. photo loïc mazalrey
 


;;;mardmi samedi 22 janvier 2011
Attention, derby dangereux
Les noir et blanc flirtent encore avec la zone de relégation. Mais les rouge et blanc seront amoindris.
Bergerac traîne dans son sillage le qualificatif de « belle endormie ». Le problème, c'est que ce sommeil s'éternise. Et la réalité ne laisse plus place à la rêverie : les noir et blanc sont septièmes, et flirtent avec la relégation.
L'USB a aujourd'hui « le cul dans les ronces » comme le disait de manière « joliment » imagée Gilles Bouyssou, l'ex-entraîneur ubiste. Sur ses deux matches de rentrée, les occasions se sont présentées. Mais le manque de réalisme et des faiblesses dans la gestion ne lui ont pas permis d'enlever la mise.
Mais l'esprit est là, les qualités des avants sont redoutées de tous les adversaires. Le dynamisme de ses lignes arrières se révèle attrayant. Reste à trouver l'efficacité. L'USB est au pied du mur après avoir subi le diktat de deux grosses cylindrées (Fumel et Sarlat). Sans pour autant exploser.
Bien au contraire, les noir et blanc ont été à deux doigts de l'emporter. Désormais, les Ubistes vont affronter des formations en concurrence au classement. Ils vont devoir hausser leur niveau de jeu pour battre une équipe de Mussidan qui possède 7 points d'avance et qui, elle, est bien réveillée.
Le RCM compte ses blessés

Ce retour en forme des rouge et blanc a trouvé sa meilleure expression lors du succès face à Malemort. Mais le RCM se déplacera très amoindri à Gaston-Simounet. Aux blessures de Gimel, Lecler, Duboé et Faure s'ajoute une incertitude concernant Pierre Ranouil. Le centre est victime d'un hématome.
Dans ce contexte, les entraîneurs Magnabal et Ressiguié s'avouaient très perplexes pour aligner les 22 noms sur la feuille de match. Alors que leurs lignes arrières affichaient de nets progrès, il leur faut gérer cette passe d'autant plus délicate que l'effectif n'est pas des plus pléthoriques.
Il faudra mobiliser les troupes autour des valeurs de combat et de solidarité. En tout premier lieu dans le secteur défensif. L'organisation et la discipline n'ont-ils pas permis, dimanche, de conserver le petit avantage acquis en première mi-temps ?

 



;;;mardmi samedi 15 janvier 2011
Un derby pour confirmer Le RCM est en danger
Les deux formations sont en plein redressement MUSSIDAN - MALEMORT

Les rouge et blanc auront fort à faire chez le troisième.
La phase retour a bien débuté pour les Mussidanais, avec la victoire à Souillac. Ils reçoivent demain des Corréziens défaits dans le même temps par le leader sarladais.
Une rencontre que le RCM abordera sans complexes. Dupuy et ses partenaires gardent en mémoire le match aller, perdu d'un point à Malemort, où ils auraient très bien pu créer la surprise.
Du côté mussidanais, si les débuts ont été un peu ternes, le volume de jeu a pris de l'ampleur, autour de Duboé. Certains éléments retrouvent la confiance, comme Faure ou de Ranouil, auteur d'une belle partie à Souillac.
Le combat s'annonce rude devant. Les Malemortais possèdent un pack solide, très mobile et bien organisé, en particulier sur les ballons portés. Les entraîneurs Ressiguié et Magnabal feront confiance au même groupe, même si quelques rotations sont prévisibles.
.
Un succès et Mussidan pourrait filer vers la 4e place. photo a. loth
( Loth Arnaud)


;;;mardmi lundi 13 decembre 2010


;;;mardmi samedi 11 decembre 2010
Le RCM doit se faire pardonner
Après la correction reçue à Sarlat, les rouge et blanc doivent corriger le tir, demain à Neuvic
Pour son dernier match de la phase aller, Mussidan recevra Gradignan, un poursuivant immédiat, sur le terrain neuvicois. Et le classement ne doit pas trop faire illusion : les banlieusards bordelais comptent deux matches en moins. C'est dire l'importance de la rencontre pour les Mussidanais, qui doivent faire oublier à leurs supporters la lourde défaite concédée dimanche dernier à Sarlat.
Il est vrai que Dupuy et ses hommes n'ont pas paru suffisamment mobilisés à Madrazès. Se consommant à l'excès dans les rucks, ils ont laissé de généreux boulevards à leur adversaire, par ailleurs jamais inquiétés lors des rares phases de domination mussidanaise, tant le manque de soutien a été flagrant.
Nicolas Roy est incertain
Des faiblesses auxquelles les rouge et blanc se doivent de remédier demain, s'ils veulent passer une fin d'année sereine sur les bords de l'Isle.
Thouron tiendra sa place. En revanche, Lecler s'est blessé mercredi à l'entraînement et suivra vraisemblablement le match des tribunes. Nicolas Roy, qui se ressent toujours de sa blessure à la cheville, est encore incertain. Le staff mussidanais se contentera des retours de Thouron au centre de l'attaque et de Nicolas Dupuy en n° 8.


;;;mardmi lundi 06 decembre 2010
Sarlat balaie les Mussidanais 36 à 0
Le derby a tourné court : les leaders n'ont pas fait de cadeaux aux rouge et blanc, qui repartent fanny.

Pierre Gaussinel charge, et les Sarladais envoient Mussidan cul par-dessus tête.
photo b. d.
L'addition est un peu sévère pour Mussidan (36-0), mais le score est là et il est incontestable. Certes, et c'est tout à leur honneur, les Mussidanais auraient pu tenter plusieurs pénalités très bien placées.
Mais ils étaient alors bien menés à la marque et ont donc préféré tout jouer, soit à la main, soit en touche. Une chose est certaine, les visiteurs ont été bien loin de fermer le jeu. Mais voilà, la marche était trop haute pour les hommes du capitaine Dupuy, alors, ils ont subi.
Un bonus vite acquis
Les Sarladais sont passés directement en position turbo, et sans préchauffage. À peine deux minutes de jeu, et le pilier Rivière inscrit le premier des cinq essais sarladais.
C'est le 3e ligne Picard qui est à la conclusion (18e). Il remettra le couvert à la 27e minute. Le premier bonus offensif de la saison semble bien parti pour Sarlat. Repetto ayant réussi deux transformations et Salinié une, la mi-temps est sifflée sur le score sans appel de 24-0.
Deux nouveaux essais seront réussis dans le second temps (dont un transformé) par les Sarladais Guillaume Hamelin (41e) et Travenca (63e).
Les Sarladais avaient besoin de reprendre confiance. C'est fait. Quant aux Mussidanais, ils devront tout donner, dimanche, en recevant Gradignan.


;;;mardmi samedi 04 decembre 2010
Un petit derby pour se relancer
Ce match oppose deux équipes qui restent sur de mauvais résultats. L'occasion est belle de se reprendre.
La venue de Mussidan à Madrazès sera une première pour les Sarladais. Après le faux pas à Fumel, les bleu et noir avaient, semble-t-il, décidé de revoir un peu la tactique offensive. C'est Gradignan qui devait étrenner le relookage du jeu sarladais. Mais la rencontre ayant été annulée pour cause de terrain indisponible, ce sont donc les Mussidanais qui vont tester le léger remaniement.
On peut toutefois s'attendre à ce qu'il n'y ait pas de révolution. Juste un zeste d'ajustement. Car, avec le classement des Sarladais et leur parcours, il serait imprudent de tout changer. « Mussidan, c'est l'inconnue, remarque le centre sarladais Xavier Faure. On sait juste que c'est une équipe très vaillante, qui ne rend pas les choses
simples. De n'avoir pas joué la semaine dernière fait que l'on ne sait pas très bien où l'on en est. On est encore dans la frustration de la défaite à Fumel. »

Quinze jours à se poser des questions, « ce n'est pas long, mais bon. Par rapport à tout ça, cela ne nous aide pas. Il aurait été bien de pouvoir enchaîner dans la foulée. » Les Sarladais veulent toutefois honorer leur contrat : rester invaincus à Madrazès.
Mussidan décimé
Ça tombe bien : après la défaite à domicile le week-end dernier devant Fumel, le RCM ne se prendra pas le chemin de Madrazès en toute sérénité. Affronter le premier de la poule n'est déjà pas une sinécure, c'est en plus une équipe diminuée qui fera le déplacement.
Aux indisponibilités de Gimel, Carier, Carcauzon, Raynaud et Nicolas Dupuy se sont ajoutées les blessures de Thouron et du capitaine Nicolas Roy. Vivement la trêve. « Ce sera compliqué », convient l'entraîneur Damien Ressiguié, perplexe au moment de rendre sa compo de fin de trimestre. Dans ce contexte, « prendre un point serait déjà bien », avoue-t-il.
Pierre Ranouil, qui s'est depuis son retour rapidement intégré au système de jeu mussidanais, sera titulaire au centre de l'attaque. Alexandre Gauthier sera appelé en numéro 8 alors que l'on utilisera la polyvalence de Flahaut pour suppléer éventuellement Chopy ou Soumagnac en 2e ligne. Il n'en reste pas moins que le RCM a toujours montré dans l'adversité sa cohésion et sa solidarité. On espère dans la vallée de l'Isle que malgré ces coups durs, le club rouge et blanc se montrera à la hauteur dimanche. En attendant des jours meilleurs…


;;;mardmi lundi 29 novembre 2010
Les Mussidanais trébuchent Ça n'arrange personne
Première défaite à domicile de la saison pour les rouge et blanc
Dans des conditions difficiles, les Fumélois se sont logiquement imposés aux Mauries. Les trente acteurs, qui auraient pu se contenter d'occuper le camp adverse par le jeu au pied de Maillard et Conte, ont produit un rugby plaisant, malgré de nombreuses fautes de main. Le XV fumélois, plus puissant devant, est parvenu à contrer des avants mussidanais efficaces en conquête, et qui n'ont rien à se reprocher.
Débutant sur un bon rythme, les Périgourdins se créent des occasions. L'ailier Faure manque de soutien après une belle percée. Thouron récidive sur une attaque en première main. Mais le centre mussidanais se blesse et doit céder sa place à Ranouil. Ganivet convertit la pénalité qui suit.
Après une forte pression et bien emmenés par leur capitaine Besse, les visiteurs obligent Duboé à concéder une mêlée à cinq mètres. Les locaux se mettent à la faute et Maillard ne se fait pas prier pour égaliser. Le score n'évoluera pas jusqu'à la mi-temps, malgré des Fumélois déterminés et emmenés par leur seconde ligne Cruzol très en vue. Si la domination territoriale est lot-et-garonnaise, la défense mussidanaise fait bonne garde.

Maillard, le bourreau
Les Fumélois, puissants sur les ballons portés, entament la seconde période avec la même détermination. Mais, pris en faute sur le côté du regroupement, ils permettent à Duboé de redonner l'avantage aux siens (6-3, 49e). Il sera de courte durée. Après de multiples renversements de jeu, les riverains du Lot finissent par décaler Migeis en bout de ligne. Du bord de touche, Maillard transforme.
Ne baissant pas les bras en fin de partie, les Mussidanais se créent plusieurs occasions par Flahaut, Liabot et Hivert, repris à quelques centimètres de la ligne. Vigilante, la défense lot-et-garonnaise aura finalement le dernier mot

. ----------------- 1 clic sur l'image pour agrandir


;;;mardmi samedi 27 novembre 2010

Conte, Flahaut et les rouge et blanc peuvent s'inviter dans le haut de tableau.
ph. l. mazalrey
----------------------------------------------------------------------------------
Après sa brillante victoire contre Sarlat, dimanche dernier, l'US Fumel-Libos se déplace ce week-end en Dordogne, à Mussidan plus exactement, afin d'y conforter sa place de dauphin (et non celle de leader comme annoncé par erreur dans nos colonnes dans l'édition de lundi).

Rencontre test aux Mauries
À domicile, le RCM tentera de confirmer son redressement face à Fumel, un gros bras de la poule.
Sur une dynamique positive après la victoire acquise à Lalinde dimanche dernier, les troupes des présidents Inchauspé et Roy reçoivent demain Fumel, dauphins des Sarladais en tête de la poule 1.
Un rendez-vous important pour Dupuy et ses hommes, qui pourront s'étalonner face à un adversaire complet, construisant avec efficacité autour de son gros paquet d'avants et de son buteur Maillard, par ailleurs excellent animateur des lignes arrières.
« Ne pas s'emballer »
Les Mussidanais devront à nouveau retrousser leurs manches avec courage et abnégation pour contrer des Fumélois forts sur les ballons portés. Ils s'appuieront sur un premier rideau défensif vigilant et discipliné, afin de ne pas s'exposer au canonnier lot-et-garonnais.
« Il ne faut pas s'emballer, juge l'entraîneur Damien Ressiguié, malgré les résultats positifs.» Lui et son compère Magnabal sauront, à n'en pas douter, motiver leurs hommes et leur rappeler l'humilité dont ils ne devront pas se départir.
Un succès leur permettrait enfin de décoller du peloton resserré où se tiennent leurs rivaux. Mais en cas de défaite, le RCM se placerait à nouveau dans une situation difficile, à huit jours du déplacement à Sarlat. Pas de surprise à attendre dans le groupe : les vainqueurs de Lalinde seront reconduits.


-------------------------------------------------------------------------------------------
Les avants fumélois devront rééditer une bonne prestation, supportant ainsi le poids du match, car on peut constater que les lignes arrière, handicapées par les blessures de Gorrias, Maradenes et Caillou (touché à la cheville dimanche) ont du mal à trouver le bon tempo en attaque. Par contre, le quinze fumélois a démontré dimanche une belle solidarité en défense, ce qui lui a permis de tenir le score et d'enlever le match. Les deux équipes, qui restent sur deux bons résultats respectifs (victoire de Fumel contre Sarlat et de Mussidan à Lalinde), devraient offrir à leurs supporters, si les conditions météo le permettent, une belle rencontre.



;;;mardmillundi 21 novembre 2010

L'USL est à terre : troisième défaite de rang à domicile. photo L. Mazalrey
Le bon coup de Mussidan
Mené à la pause, le RCM s'est accroché pour enlever le derby.
Lalinde : 5. Mussidan : 9
Après dix minutes de jeu, l'USL ne trouve pas le chemin des poteaux malgré deux tentatives. Puis, sur une faute de main commise par le RCM, Trémouilh récupère et envoie Heynard à l'essai.
La Maroutine se voit passer un bel après-midi. À tort, car l'essai ne libère pas totalement les locaux qui multiplient les maladresses en raison d'une défense visiteuse attentive. Une attitude qui va payer puisque les Mussidanais vont bien mieux terminer la période avec une pénalité de Florent Conte qui récompense dix bonnes minutes des rouge et blanc.
retour de la pause, les esprits vont s'échauffer et les visiteurs voient Moze regagner la touche pour dix minutes. Un coup dur en apparence car Mussidan poursuit son travail de sape et passe devant grâce à une pénalité de Conte.
Bagarre générale
Pour la première fois de la partie Mussidan prend le score… alors que tout le monde se bat. Après cette altercation générale, seul Dupuy sera envoyé sur le banc dix minutes. Le RCM va cumuler vingt minutes en infériorité. Une situation difficile qui soude les visiteurs.
Ces derniers vont mettre une énorme pression sur la défense jaune et noir (62e) en utilisant le pied au maximum. Une pression qui permet à Conte de mettre les siens un peu plus devant (5-9).
Mussidan sent le vent tourner en sa faveur et, sur une interception, Thouron est à un mètre de la ligne. Les Mussidanais manquent par trois fois les poteaux. Mais les quatre points d'avance les galvanisent. Ils tiennent et gagnent logiquement.


;;;mardmilsamedi 20 novembre 2010

Le pilote Michel Lamiscarre sera porteur du message de Damien Traille pour les jeunes rugbymen. photo DR
Samedi 20 et dimanche 21 novembre, la salle Gerbeaud de Mussidan sera transformée en stand de compétition. L'exposition « Mussidan accélère» permettra de découvrir des autos et motos (route, circuit, tout terrain). Des épreuves de régularité seront organisées, ainsi que des baptêmes 4 x 4 et un rallye carto. Le pilote Michel Lamiscarre sera porteur d'un message d'encouragements, transmis par l'international Biarrot Damien Traille, à l'intention des jeunes de l'école de rugby mussidanaise. Des photos dédicacées seront remises aux joueurs samedi après-midi.


;;;mardmillundi 08 novembre 2010


;;;mardmillundi 27 septembre 2010
1 clic sur la photo pour agrandir


;;;mardmilsamedi 25 septembre 2010

1 clic sur le texte pour agrandir

;;;mardmilvendredi 24 septembre 2010
Des dirigeants bâtisseurs

L'équipe de bénévoles du club de rugby mène rondement les travaux. photo bruno boucharel
Un nouveau bâtiment sort de terre au stade. Situé dans le prolongement du terrain d'honneur, il s'agit du futur club-house du rugby mussidanais, qui viendra remplacer le bâtiment préfabriqué, depuis longtemps bien trop étroit pour les besoins du club.
Les communes de Saint-Médard et de Mussidan collaborent pour le financement de ce projet, et apportent leur aide technique et logistique. Quant aux dirigeants du club, ils se sont engagés à mettre régulièrement la main à la pâte. Le niveau d'avancement des travaux témoigne de leur efficacité : le futur club-house est bientôt prêt à recevoir sa charpente.

 


;;;mardmilLundi 20 septembre 2010


;;;mardmi samedi 18 septembre 2010
Mussidan se déplace sans pression Le RCM, rassuré par le succès face à Souillac, veut au moins un point.

Le RCM n'a rien à perdre sur la pelouse d'un gros. archives j.-c. s.
Pour son premier déplacement, le RCM se rend en terre corrézienne pour affronter un des ténors de la saison passée. Malemort avait longtemps contesté sa suprématie au voisin Tulle, avant de connaître une fin de championnat beaucoup plus irrégulière.
Lors de l'ouverture de leur saison, dimanche dernier en Périgord Noir, les Malemortais ont obtenu un bon résultat devant les Sarladais. Il n'ont pas encaissé d'essai à Madrazès, parvenant même à franchir la ligne. Les Corréziens ont montré qu'ils possèdent un XV solide et sans point faible.
Dans ce contexte, le pronostic n'est pas favorable aux Mussidanais, qui ont montré beaucoup d'envie dimanche face à Souillac. « Nous n'allons pas faire de la figuration », insiste pourtant Christian Roy, le président. Mais l'adversaire du jour sera sans doute d'un tout autre niveau.
Conte toujours absent
Néanmoins, si une opportunité se présentait, les hommes de Ressiguié et Magnabal sauraient la saisir. Christian Roy reprend : « Il serait souhaitable pour nous de reprendre le point de bonus qui nous a échappé dimanche devant Souillac ».
Pour cela, il faudra démontrer la même rigueur défensive, et surtout faire preuve de lucidité dès lors qu'une occasion se présente. Le XV mussidanais sera toujours privé de Conte à l'ouverture, mais Ganivet en profitera pour confirmer ses légitimes ambitions.



;;;mardmi jeudi 9 septembre 2010

La saison, qui ouvrira samedi 12 septembre aux Mauries avec la réception de Souillac, s'avère on ne peut plus délicate pour les Mussidanais. Sauvés l'an passé lors de l'ultime journée des matches de poule, les hommes des présidents Roy et Inchauspé savent qu'ils devront laisser cinq clubs derrière eux pour assurer le maintien. Mais telle est la réalité : la Fédération voulait corriger une situation paradoxale où l'on comptait plus de clubs en Fédérale 3 qu'en Honneur, et rendre au rugby français une structure plus pyramidale.
Collectif et formation
Pour Christian Roy, le contrat rempli l'an passé avec le duo Parrot-Tourenne n'est pas irréalisable. Il démontre que la philosophie du club est viable : effectuer un gros travail de formation au sein de l'école de rugby, des équipes de jeunes et les intégrer ensuite dans un collectif. Le grand mérite de cette démarche est de garantir une excellente cohésion du groupe, dont tout sport collectif doit se prévaloir.
Conséquence de ces choix, le RCM n'a pas fait de gros recrutement à l'intersaison. Mais parmi les nouveaux venus, Christian Roy attend beaucoup de Chopy devant et de Lecler dans la ligne d'attaque.
Les objectifs sont clairs
Pour tenter de stabiliser le XV mussidanais au niveau de la Fédérale 3, les dirigeants ont fait appel à un duo inédit d'entraîneurs : Damien Ressiguié, titulaire d'un diplôme de 2e degré, et Fabrice Magnabal, entraîneur des cadets depuis plusieurs saisons. Tous deux se sont pleinement reconnus dans le projet de club et s'y inscrivent parfaitement.
Depuis la reprise, le 9 août, la méthode des entraîneurs fait l'unanimité auprès des joueurs : les objectifs sont explicités, les séances sont variées. Et personne ne s'inquiète de leur manque d'expérience à ce niveau. Reste à valider sur le terrain l'efficacité de la démarche.
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 


;;;mardmi samedi 3 juillet 2010
Le rugby fait la fête

Côté coulisses, les bénévoles ont contribué à la réussite de la journée. photo bruno boucharel

Le stade des Mauries a fêté le rugby samedi 26 juin. Des jeux étaient au programme de cette journée ensoleillée, mais aussi bien sûr du rugby avec les équipes de jeunes et du rugby « flag » pour les parents.
En fin d'après-midi, le quinze mussidanais a rencontré une sélection régionale, qui s'est finalement imposée et conserve le Bouclier de Bacchus, trophée symbolique constitué de la façade d'un fût de chêne !
Invitées par le centre culturel Autour du chêne, les percussions de Batucada Kiri Bomba, de Jumilhac-le-Grand, ont rythmé le début d'une soirée qui s'est ensuite poursuivie fort tard avec les tapas servies par une cinquantaine de bénévoles.


;;;mardmi samedi 26 juin 2010
Première rencontre aux Mauries

Le président Roy a fait les présentations, vendredi 18 juin, dans les tribunes des Mauries. PHOTO BRUNO BOUCHAREL

Les équipiers seniors du RCM Rugby (Fédérale 3) ont fait connaissance avec leurs entraîneurs, vendredi 18 juin. Nouveaux venus dans le staff mussidanais, Damien Ressiguié et Fabrice Magnabal ont présenté leur projet et proposé aux joueurs un programme de préparation physique, en attendant la reprise de l'entraînement, lundi 9 août. Et l'avis des joueurs était unanime. Le discours, en phase avec la philosophie du club, a été globalement bien perçu.
Le groupe s'étoffe

Au rayon des transferts, le RCM a enregistré les signatures d'Hugues Chopy, 26 ans, deuxième ligne venant de Tavaux-Dampary (Franche-Comté), de Daniel Plas, 29 ans, ailier de Miel-Beynat (Limousin), et de Chapron, venant de Vergt. Des éléments de qualité, issus des juniors, viennent enrichir l'effectif rouge et blanc : Estrampes, Amblard, Deveaux, Escudié, Fontarneau, Lagarde, Lozille, Paulin et Valet-Narjou.
Pas de match en challenge
Le premier contact entre anciens et nouveaux a lieu aujourd'hui, à l'occasion de la Fête du rugby (lire ci-contre). Les Mussidanais et leurs invités vont clore leur saison sur le pré, en attendant la reprise de la compétition en septembre. Cette saison, le club ne sera pas engagé en challenge.
Entraîneurs et dirigeants veulent privilégier les matchs amicaux et un stage est prévu à Lacanau, les 4 et 5 septembre.


;;;mardmi vendredi 30 avril 2010
A la vie, à la mort
Le vaincu du match de dimanche n'aura que ses yeux pour pleurer. Le vainqueur, lui, regoûtera aux joies de la Fédérale 3
la saison prochaine.

Le dernier acte de la saison 2009-2010 se jouera dimanche, aux Mauries, et délivrera son verdict. Qui, des deux protagonistes, Mussidan ou Saint-Yrieix, poursuivra en Fédérale 3 ? Les deux clubs savent qu'une défaite est synonyme de relégation en Honneur. Un résultat nul profiterait aux Arédiens.
Le quinze de la Haute-Vienne, métamorphosé par le retour de Matei dans les lignes arrières, l'avait emporté largement à l'aller sur sa pelouse enneigée, et avait ainsi relancé sa saison. Saint-Yrieix, qui s'est ensuite distingué en s'offrant de grosses pointures, comme Malemort, la dernière en date, bénéficie de cette dynamique favorable.
C'est complet à l'arrière
Mais les Mussidanais auront des arguments à opposer sur leur pelouse des Mauries. Le retour des blessés (Thouron, Ganivet, Duboé) permettra à Parrot et Tourenne de présenter des lignes arrières quasi complètes et surtout plus rodées en défense.
Une autre clé du match se trouve sans doute dans le combat d'avants. Si les partenaires de Dupuy parviennent à mettre la main sur le ballon, ils priveront du même coup les lignes arrières arédiennes de munitions. Le jeu au pied et l'occupation du terrain devront éviter de s'exposer aux relances de Matei et des siens.
La solidarité mussidanaise sera à n'en pas douter galvanisée par un public toujours présent dans les moments difficiles. Et dimanche soir, la fidélité des supporters rouge et blanc ne pourrait trouver meilleure récompense que l'assurance du maintien en Fédérale 3 !

Rencontrés lors de l'entraînement de mercredi au bord de la talenquère, Christian Roy et Christian Inchauspé, les deux coprésidents du RCM savent que leurs troupes jouent gros dimanche prochain.
Le projet ne changera pas
Sans en faire une position de principe, Christian Roy et Christian Inchauspé se refusent à se lancer dans un recrutement d'envergure, préférant miser sur le retour au club de joueurs partis exercer leur talent sous d'autres couleurs.

Bruno Boucharel

 


Pour assurer son avenir en Fédérale 3, Mussidan doit se dépêtrer des Arédiens, dimanche. Photo arnaud loth


;;;mardmi Lundi 19 avril 2010



;;;mardmi samedi 03 avril 2010
RUGBY FÉDÉRALE 3 (20E JOURNÉE), MUSSIDAN - USSEL. Le RCM ne peut plus flancher à domicile en cette fin de saison
Un final à suspense
A trois journées de la fin des matches de poule, les Mussidanais entament le sprint final. Aucun écart ne leur sera désormais permis. En recevant deux fois aux Mauries, les partenaires de Jérôme Dupuy doivent impérativement décrocher autant de victoires, et en tout premier lieu contre Ussel, demain.
Le retour des blessés
L'ouvreur buteur Florent Conte confirme qu'il sera apte à tenir sa place, tout comme le no 8, Nicolas Dupuy, qui a préparé cette échéance sans courir le risque d'un nouveau choc à l'entraînement. Autant d'éléments faits pour rassurer le duo d'entraîneurs Parrot-Tourenne, même s'ils doivent se passer de Faure, justement sanctionné par M. Melliet, à Sainte-Foy, et de Duboé, victime d'une déchirure.
L'excellente partie réalisée par Ganivet à l'ultime défense rassurera ses partenaires, tout autant qu'elle met en confiance l'ex-capiste, qui a de plus démontré ses talents dans les tirs au but lointains.


;;;mardmi samedi 20 mars 2010
RUGBY FÉDÉRALE 3 (18E JOURNÉE), MUSSIDAN - LALINDE. Mussidan abat un de ses derniers atouts

Lalinde s'en va donc rejoindre le stade des Mauries, pour disputer de nouveau une rencontre face à une équipe qui va vouloir sauver sa peau. Un cas de figure que les Lindois connaissent bien puisque, pas plus tard que la semaine passée, ils étaient à Blaye. Ils s'y sont inclinés sur un petit écart. Les Lindois étaient déçus du résultat, comme devaient l'être les Mussidanais, à la lutte avec les Girondins pour le maintien.
Et pourtant, dans cette défaite surprenante, Michaël Mokthar, l'entraîneur, notait du bon. Voire du très bon.
Mokthar se méfie
« On a joué pendant 35 minutes de façon admirable. Par trois fois, nous terminons dans l'en-but adverse sans recueillir les faveurs de l'arbitre. Et sur une erreur de notre part, on prend un essai. Alors, je reste déçu de la défaite mais content de la manière dont on a joué. »
Cette rencontre en retard n'a pas souri aux Lindois, qui se sont frottés à la hargne d'un relégable. Ils mesurent donc toute la difficulté de s'atteler de nouveau à cette tâche. Michaël Mokthar reconnaît d'ailleurs les circonstances particulières qui habitent les rouge et vert.
À l'aller, la défense lindoise avait fait la loi (6-12). (photo émilie drouinaud)
« On a joué pendant 35 minutes de façon admirable. Par trois fois, nous terminons dans l'en-but adverse sans recueillir les faveurs de l'arbitre. Et sur une erreur de notre part, on prend un essai. Alors, je reste déçu de la défaite mais content de la manière dont on a joué. »
Cette rencontre en retard n'a pas souri aux Lindois, qui se sont frottés à la hargne d'un relégable. Ils mesurent donc toute la difficulté de s'atteler de nouveau à cette tâche. Michaël Mokthar reconnaît d'ailleurs les circonstances particulières qui habitent les rouge et vert.
« C'est certain que les Mussidanais vont s'accrocher pour ne pas descendre. La motivation sera au rendez-vous, surtout devant leur public. On sera dans le même cas de figure que la semaine passée. Cela va être dur, on le sait. »
Demain donc, les Lindois pourraient être le bourreau des rouge et vert et, ironie du sort, de celui qui les a entraînés les saisons passées : Patrick Tourenne, le coach.
Le RCM en terrain connu
Pourtant, rien n'est gagné. Car les Mussidanais n'ont pas à rougir de leurs dernières prestations. Lors des déplacements à Arcachon, puis à Isle, ils ont produit du jeu, beaucoup de jeu. Mais la réussite avait choisi son camp. Et ce n'était pas le leur.
Dans le froid glacial de la Haute-Vienne, les Islois s'avouaient particulièrement heureux du dénouement final. La réalité est là : Mussidan est revenu bredouille de ces deux déplacements. Autant dire que la victoire aux Mauries est impérative, demain, pour Jérôme Dupuy et ses troupes.
La consigne des entraîneurs sera de produire le même jeu, de défendre avec autant d'énergie et d'abnégation, en s'imposant de concrétiser sur les temps forts. « L'état d'esprit est bon. Ce n'est pas le genre de la maison de lâcher », dit Patrick Tourenne. Le coentraîneur mussidanais, ancien lindois donc, connaît parfaitement les atouts de l'adversaire de demain. De quoi penser que les siens ont toutes leurs chances.
Au rayon des blessés, Florent Conte sera de retour à l'ouverture, et sa capacité de gestion du jeu, à la main comme au pied, sera peut-être autant déterminante que la fiabilité de sa botte. Médeau, qui s'est testé cette semaine, sera vraisemblablement sur le banc. Pour le reste, pas de surprise. Parrot et Tourenne feront confiance aux mêmes.
Auteur : Matthieu Fournier et Bruno Boucharel

;;;mardmi samedi 6 mars 2010
ISLE - MUSSIDAN. Ils se déplacent chez une équipe en pleine forme actuellement
Ça s'annonce compliqué pour le RCM
Désormais dans une position de relégable, le RCM joue demain en Haute-Vienne, face à l'équipe qui a fait sensation lors de la précédente journée en s'imposant à Malemort. Les Islois entrevoient à présent une possible qualification. Autant dire qu'ils chercheront sur leur pelouse à confirmer leur place.
Conte sur le flanc.
Dans le même temps, les Mussidanais, défaits à La Teste (28-10) par le bassin d'Arcachon, ont perdu leur ouvreur-buteur Conte, victime d'un gros hématome au genou. Si la liste des blessés s'allonge dans les rangs rouge et blanc, on sait à Mussidan combien la place de Conte compte.
Il sera vraisemblablement suppléé par Thouron, Ganivet ou Faure venant prêter main-forte à Pasquier au centre de l'attaque. L'arrière Duboé assumera quant à lui le rôle de buteur.
Les hommes de Parrot et Tourenne devront jouer sans trop gamberger. Ils ont déjà fait preuve, dans de pires situations, de belles qualités morales, et la solidarité reste un de leurs points forts. La réussite peut à nouveau leur sourire et dans la course au maintien, les choses sont loin d'être jouées.
Auteur : Bruno Boucharel
----------------------------------------------------------------------------------------------
MUSSIDAN. Encore un vol au club de rugby
Lucienne Faure, bénévole au RCM, n'a pas eu à sortir sa clé du club house jeudi matin. Des visiteurs nocturnes l'en ont dispensée. Pour la quatrième fois depuis novembre, la porte du club de rugby a été fracturée. Elle venait d'être remplacée par les employés communaux.
Les malfaiteurs ont fait main basse sur le contenu d'un congélateur, sur de la vaisselle et des plats de service.
Les dirigeants du club ont pu établir une liste complète de ce nouveau préjudice. Ils sont exaspérés par cet acharnement, sentiment de révolte que partage Isabelle Conte, adjointe aux sports. Ils ont naturellement décidé de porter plainte.
Auteur : Bruno Boucharel


;;;mardmi Lundi 22 fevrier 2010
MUSSIDAN - MALEMORT.
Dans un contexte délicat, le RCM n'a pas de regret
Mussidan concède, c'est vrai, une nouvelle défaite aux Mauries. Mais les vingt-deux acteurs n'ont rien à se reprocher. Ils ont livré un match plein face à un quinze de Malemort complet, concrétisant ses temps forts par quatre essais bien construits.
Les Mussidanais, diminués très vite par les blessures de Médeau et Soumagnac, ont fait preuve d'une énorme solidarité. Présents sur les rucks et disciplinés, ils ont pu grappiller quelques munitions à leur adversaire du jour, faisant même jeu égal en touche.
Un point qui comptera ?
Avec l'appui du vent en première mi-temps, Malemort maintient les locaux dans leur camp grâce à Brette et Leroux, remarquables de clairvoyance. Malgré la balle rendue glissante par une pluie incessante, les Corréziens produisent un excellent jeu, fait de passes courtes, et concrétisent par Liabot sur une croisée côté droit, puis par Fernandez à deux reprises. En atteignant la pause avec 7 points de retard, tous les espoirs restent permis pour les locaux.
Mais en baissant d'intensité, le vent favorise moins le jeu au pied de Conte. Sur une touche dans les 22 mètres mussidanais, le numéro 8 Charrier s'échappe et file derrière la ligne. On craint que les locaux ne s'effondrent tout à fait. Mais avec un mental exemplaire, défendant sans relâche, les rouges montrent aussi de belles qualités offensives, qui n'échappent pas à la vigilance corrézienne. Ils seront néanmoins récompensés à l'heure de jeu par un essai collectif sur un ballon porté avec le pilier Carier à la conclusion. En réduisant le score, le quinze rouge et blanc ne marque qu'un point de bonus, qui comptera peut-être à la fin de la saison
Auteur : Bruno Boucharel


;;;mardmi Lundi 25 janvier 2010
RUGBY FÉDÉRALE 3 (POULE 2, 13E JOUR.), MUSSIDAN - BERGERAC.
Une interception de Galarraga offre le succès aux blanc et noir
Les Bergeracois grillent la politesse aux Mussidanais
Visiblement abattus, les Mussidanais ont tout donné pour remporter ce derby des deux vallées. Mais une interception assassine de Galarraga (74e) a ruiné les efforts de Dupuy et de ses partenaires. Les Bergeracois, plus athlétiques et bien organisés dans la conquête, inscrivent quatre essais et engrangent le bonus offensif.
Départ en fanfare
Le public mussidanais pensait que les siens avaient fait le plus difficile. Avec un coeur énorme, ils réussissent une bonne entame de match. Ils inscrivent trois pénalités par Conte et un essai de pénalité, Duboé étant plaqué au moment d'aplatir. Mais la rentrée de Galarraga fait du bien aux noir et blanc. Orientant bien le jeu, il redonne progressivement confiance aux siens. Son jeu au pied prend à défaut la défense mussidanaise et Dutamby pointe en coin.
Le RCM s'est accroché avant de lâcher prise. (photo j.-c. sounalet) Profitant de leur puissance, les Bergeracois propulsent ensuite Salmi derrière la ligne. Après la pause, ils accentuent leur pressing mais sont souvent sanctionnés. Conte convertit deux nouvelles pénalités. Réduits à 14 à deux reprises, les Mussidanais font bonne garde en défense jusqu'à un nouveau ballon porté qui trouve Barat à la conclusion.
Les locaux tentent de tuer le match, mais sur une de leurs offensives, Galarraga surgit...
Auteur : Bruno Boucharel


;;;mardmi samedi 23 janvier 2010

Au match aller, les Bergeracois s'étaient largement imposé (46-16).( photo émilie drouinaud)
RUGBY FÉDÉRALE 3 (13E JOURNÉE), MUSSIDAN - BERGERAC. Requinqué par la victoire à Blaye, le RCM reçoit des noir et blanc solidaires malgré les coups du sort.
Un derby pour relever la tête
Les Mussidanais n'ont pas oublié le match aller et la sévère déculottée à Piquecailloux. Avec six essais encaissés, leur défense s'était montrée pour le moins perméable. Depuis, Parrot et Tourenne ont tenté d'y remédier avec un gros travail dans ce secteur, comme dans celui du jeu au sol, nettement dominé à l'automne par les Bergeracois.
L'accent mis sur les phases de conquête a eu des effets positifs, comme l'atteste le bon résultat obtenu à Blaye, dimanche dernier.
À la sortie des vestiaires, Thierry Parrot saura rappeler à ses hommes qu'ils se trouvent à un moment clé de la saison. Le RCM ne devra rien lâcher devant son public pour parvenir à l'objectif de maintien fixé.
Y parvenir conforterait les deux présidents, Inchauspé et Roy, dans leur projet de bâtir un club en jouant la carte de la formation, et en faisant confiance aux jeunes du cru, prêts à tout donner pour le simple honneur du maillot.
Pour ce derby, Fayolas, atteint de douleurs lombaires, est incertain, de même que Chauffaille. Rabier et N. Roy feront eux-mêmes défaut en deuxième ligne. En revanche, les lignes arrières enregistrent le retour de Benjamin Pasquier, un des protagonistes de la belle victoire acquise à Blaye par l'équipe réserve.
L'USB a la poisse
Dans les rangs bergeracois, on rumine encore la défaite du week-end dernier, face à Malemort. Les Ubistes avaient pourtant fait ce qu'il fallait pour gagner, mais le sort en a voulu autrement.
Et l'abattement était bien visible dans les couloirs du stade Gaston Simounet tant la déception était palpable. Il va donc falloir digérer cette désillusion et remettre le bleu de chauffe pour battre Mussidan dans un derby qui avait donc souri aux Ubistes au match aller.
Les Bergeracois doivent casser cette spirale négative au sein d'une saison semée d'embûches. « C'est un championnat compliqué. Pas plus tard que la semaine passée, un de nos joueurs s'ouvre le genou juste avant le match. Cette déconvenue s'ajoute aux autres. Quand ça veut rire, ça rit. Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas », philosophe l'entraîneur Gilles Bouyssou, avant de tirer des points positifs.
« Le groupe est concerné et l'unité est là. On a signé une production correcte dimanche dernier même si cela se solde par une contre-performance sur notre pré. Demain, Mussidan va essayer de nous bouger mais on sera avant tout concentrés sur notre prestation. Ces rencontres à l'extérieur ne sont jamais faciles. »
On se rappelle tout de même que Bergerac avait signé une belle victoire lors de la seconde journée, montrant ainsi le potentiel d'une équipe qui peut renverser la vapeur sur cette seconde partie de championnat. À condition de renouveler la prestation de dimanche dernier mais sur 80 minutes.
Auteur : Bruno Boucharel et Matthieu Fournier


;;;mardmi samedi 16 janvier 2010
BLAYE - MUSSIDAN. Les deux équipes ont le même bilan
A armes égales
Blaye 10e/14 pts

Mussidan 9e/17 pts
mussidan Le groupe : Hivert, J. Dupuy (cap), Fayolas, Carier, Flahaut, Soumagnac, Chauffaille, Rabier, N. Roy, Gimel, Florenty, Deveaux, N. Dupuy, Médeau, Conte, Raynaud, Thouron, Moze, M. Roy, Duboé, Faure, Ganivet.
lieu Blaye (stade Bernard Delord). horaire Demain à 15 h 30. arbitre M. Dasté (Pays de la Loire)
presque au complet. Mis au repos forcé dimanche dernier, le terrain de Saint-Yrieix étant impraticable, les Mussidanais ont hâte de retrouver la compétition. Ils se déplaceront demain affronter un quinze revanchard, auteur d'une fin de match quelque peu rugueuse aux Mauries pour l'ouverture de la saison. Les deux clubs partagent actuellement le même bilan : trois victoires pour sept défaites.
Interrogé sur l'état d'esprit du groupe, le co-entraîneur Patrick Tourenne est optimiste. « Malgré les fêtes et la longue inactivité, le groupe a bien travaillé. L'entraînement de mercredi a permis de parfaire les lancements de jeu sur les phases statiques. » Les entraîneurs pourront compter sur un effectif quasi complet. Seul Blanc sera indisponible en première ligne. Pasquier, qui a repris le chemin de l'entraînement, affûtera sa condition physique avec l'équipe réserve avant de faire prochainement un retour attendu en équipe fanion.
Selon les entraîneurs, les joueurs sont prêts. Ils n'ignorent pas qu'il faudra mettre beaucoup d'envie dans tous les secteurs de jeu. Dans des conditions de jeu certainement très difficiles, l'axe 8-9-10 devra faire les bons choix et s'adapter à la situation.
Auteur : Bruno Boucharel

.............................

 


;;;mardmi mardi 29 decembre 2009
Un toit pour les rugbymens
Pompeusement désigné « club house », le local du rugby était trop exigu les soirs de matches. Le nouveau préau, qui prend appui sur le bâtiment, permettra d'abriter les fidèles de l'ovale. Restait à couler la dalle de béton. Les bénévoles du RCM ont pris en charge ces travaux, avec des matériaux fournis par un partenaire du club. photo b. b.


;;;samedi 12 decembre 2009

Les Mussidanais, bousculés à Ussel, s'attendent à un match compliqué devant. (photo émilie drouinaud)
RUGBY FÉDÉRALE 3 (10E JOURNÉE), MUSSIDAN - NONTRON. Alors que les riverains du Bandiat surfent sur une bonne vague, le RCM s'attend à souffrir
Un derby déséquilibré ?
Les entraîneurs mussidanais, Parrot et Tourenne, sont revenus insatisfaits d'Ussel dimanche dernier. Trop de maladresses, de ballons tombés, un manque évident de concentration ont empêché le RCM de produire son jeu habituel, devant un adversaire qui était largement à sa portée.
La semaine a permis de resserrer les boulons. On attend du groupe rouge et blanc qu'il se recentre sur les fondamentaux. Le rôle de la défense sera primordial demain face à Nontron et les Mussidanais devront éviter les petits temps de retard dans le combat au sol. Il faut s'attendre à un gros match devant, les Nontronnais s'appuyant habituellement sur un pack puissant.

L'adversaire est en pleine dynamique positive, et a certainement coché le rendez-vous aux Mauries dans son programme de marche. C'est donc un nouveau défi à relever pour Jérôme Dupuy et ses partenaires.
Roy grippé à Mussidan
Parrot et Tourenne renouvellent leur confiance au même groupe, que réintégrera l'arrière Duboé, heureux papa depuis quelques jours. Nicolas Roy, victime de la grippe, fera défaut et sera suppléé par Simon Rabier.

Côté nontronnais, la victoire - remarquable tant par son importance au classement que par la manière déployée - dimanche face au leader, Malemort, a confirmé la bonne passe des Couteliers en cette fin d'année civile. En empochant 18 points sur les cinq derniers matches, les rouge et bleu se sont relancés dans la course à la qualification.
Mais en Périgord vert, on se méfie de ce déplacement. On ne veut pas qu'il mette fin à la série. « On sait que ce sera difficile face à une équipe joueuse. On se souvient qu'ils ont fait une grosse fin de saison l'an dernier avec pratiquement le même groupe. À mon avis, ils ne sont pas à leur place au classement. Il faut faire preuve d'humilité et ne pas oublier qu'on n'est jamais à l'abri d'un accident », tempère Jacques Rigaud, le coentraîneur nontronnais. D'ailleurs, le staff des Couteliers assure ne viser qu'un point.
« S'il y a un coup à faire, on essaiera de prendre les quatre. Il faudra garder le même état d'esprit qu'on présente depuis le match de Blaye, en étant solidaires et conquérants. » Une ambition qui peut sembler minimale au vu de la qualité des matches accomplis depuis près d'un mois par les riverains du Bandiat.

Nontron voyage mal
Mais il est vrai que depuis le début de saison, ils ne voyagent pas forcément très bien. Alors que les riverains de l'Isle n'ont cédé à domicile que face à Arcachon et Tulle, les ténors de la poule.
Néanmoins, pour ce dernier match avant la trêve des confiseurs qui fera du bien aux organismes, une victoire des rouge et bleu leur permettrait de faire un joli rapproché au classement. Encore plus si Sainte-Foy-la-Grande et Bergerac ne parvenaient pas à s'imposer, respectivement à Lalinde et Arcachon.
Le groupe victorieux de Malemort sera reconduit presque intégralement, puisque seul Deforge sort, remplacé par Boussarie, tandis que Pampouille et Chouly sont incertains.
Auteur : Bruno Boucharel et Adrien Larelle



vendredi 27 novembre 2009

;;;;;;;;;;;lundi 23 novembre 2009
MUSSIDAN - SAINTE-FOY.
Victoire capitale dans la lutte du RCM pour le maintien
Les Mussidanais devaient s'imposer pour ne pas hypothéquer leurs chances de maintien. C'est chose faite, mais leurs voisins foyens leur ont posé des problèmes et pouvaient même l'emporter en fin de match.

La partie débute sur un faux rythme, aucune équipe ne voulant s'exposer aux contres adverses. Une charge de Dupuy réveille les Mussidanais. Un placage à retardement sur Conte permet à Duboé d'ouvrir la marque des 45 mètres. Conte, à son tour, trouvera la cible à deux reprises, suite à une contestation de Brazeilles et une faute technique de Taulon. Le buteur visiteur, Balès, auteur d'un bon match derrière un pack très mobile, n'aura pas la même réussite dans ses tentatives.

Conditions difficiles

Dans le second acte, copieusement arrosé, les Foyens dominent territorialement avec l'appui du vent. Pourtant, ce sont les Mussidanais qui s'adaptent le mieux aux conditions difficiles en occupant bien le terrain et en exploitant les fautes de mains commises par des Foyens avides de relances. Ces derniers inscriront malgré tout le seul essai de la rencontre : Jarnage délivre une diagonale rasante, permettant à Courty de devancer ses adversaires pour un essai en coin.

Le président du RCM, Christian Roy, est satisfait : « Nos joueurs se sont bien battus. C'est une victoire précieuse, qu'il nous fallait absolument. Je suis sûr qu'elle sera bénéfique au moral de nos troupes ».
Auteur : Bruno Boucharel



;;;;;;;;;;;mercredi 11 novembre 2009

L'épanouissement des jeunes, le but de l'école de rugby

En posant avec les jeunes de l'école de rugby, le président Roy veut montrer son attachement à la formation. (photo dr)
Ils sont 110 enfants, âgés de 5 à 15 ans, à se retrouver chaque semaine autour de la balle ovale sur la pelouse des Mauries. L'équipe d'encadrement compte 18 éducateurs, tous bénévoles, parmi lesquels plusieurs joueurs du Rugby-Club Mussidanais (RCM).
Du ludique au jeu à 15
Olivier Gagnac, responsable de l'école de rugby mussidanaise, explique que l'objectif est adapté à l'âge et passe toujours par l'épanouissement de l'enfant. À 5 ans, on apprend à accepter le contact avec le sol et avec les autres. Le scénario est très ludique : on attaque le château, défendu par des « soldats » équipés de boucliers ; le kangourou (à pieds joints) tente d'échapper au coyote (à quatre pattes), une bonne manière d'introduire le plaquage.

L'imagination des lutins de moins de 7 ans est toujours stimulée. Leurs éducateurs ont bénéficié récemment des conseils avisés de Damien Ressiguié, conseiller technique départemental, lors d'une journée spécifique de formation.
La progression conduira progressivement le jeune pratiquant vers un jeu de plus en plus élaboré : à partir de 11 ans, on introduit la mêlée (sans poussée) et la touche. On apprend à lancer le jeu sur ces phases statiques. Les minimes feront vers 13 ans leurs premières armes en jouant à 15.
Les années charnière
Il n'est pas difficile de fidéliser les jeunes jusqu'à l'âge de 13 ou 14 ans. C'est plus problématique ensuite mais le regroupement avec d'autres clubs permet à chacun d'évoluer à son niveau et de continuer à progresser. Le vrai mal vient d'ailleurs. Les clubs prestigieux savent faire briller un miroir aux alouettes dont l'éclat se ternit vite et n'hésitent pas à pratiquer un pillage en récupérant les meilleurs éléments des clubs formateurs et même leurs camarades à l'avenir sportif plus incertain.
Olivier Gagnac attend beaucoup de la Fédération française de rugby et de son président Pierre Camou pour remédier à ce pillage. Il compte particulièrement, au niveau fédéral, pour créer un équilibre entre les écoles de rugby et les équipes seniors sans scrupule, sur un certain Georges Duzan, bien connu du milieu rugbystique mussidanais !

Auteur : Bruno Boucharel;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;

;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;
;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;samedi 17 octobre 2009

MALEMORT - MUSSIDAN. Les quinze jours de pause ont fait du bien dans les têtes
Mussidan a pu reprendre son souffle

Les trois rencontres de championnat consécutives avaient lourdement marqué les organismes, et les entraîneurs Parrot et Tourenne ont jugé bon de ne pas imposer à leurs joueurs une rencontre dans le cadre du Challenge, dimanche dernier.
Ils pourront compter, pour se rendre à Malemort, sur un effectif quasi complet. Mais le voyage en Corrèze ne s'annonce pas de tout repos. Ce quinze de Malemort, qui a fait forte impression en ce début de saison, n'a été battu que lors de son court déplacement dans la préfecture corrézienne, Tulle.

Lopez à la mêlée
Médeau, victime d'une déchirure musculaire, sera absent, et l'on fera vraisemblablement appel, pour le suppléer derrière la mêlée, à Joan Lopez qui justifie à chaque sortie la confiance des entraîneurs. Le talonneur Jérôme Dupuy, requalifié, reprendra naturellement les galons de capitaine.
Les Mussidanais devront afficher les mêmes vertus de courage, d'abnégation et de solidarité que face à Tulle, voici deux semaines. Et sans fausse modestie, ils ont déjà prouvé que ces valeurs pouvaient renverser des montagnes...


Bruno Boucharel

 


samedi 03 octobre 2009

MUSSIDAN - TULLE. La fessée reçue à Bergerac est-elle un simple accident?

Un autre gros morceau pour le RCM
Les Mussidanais passent un nouveau test. (photo émilie drouinaud)

Le score enregistré samedi dernier face à Bergerac (46-16) est sans doute bien sévère. Les Mussidanais, certes dominés, ont aussi beaucoup tenté et de nombreuses actions auraient mérité un meilleur sort. Mais la réussite n'était pas là.
Avec Tulle demain, le RCM reçoit un autre gros morceau. Les Corréziens, battus à Arcachon pour la première journée, avaient obtenu le bonus défensif. Dimanche dernier, ils n'ont pas failli en recevant Malemort, que tous présentent pourtant comme « le cador » de la poule 2. Sur cet élan, la victoire à Mussidan fait certainement partie de leur tableau de marche.
La première ligne remaniée
Les Tullistes, qui s'appuient sur un gros paquet d'avants, n'ont pas marqué d'essai lors des deux premières journées, mais leurs butteurs n'ont pas manqué d'efficacité. Les Mussidanais devront se montrer extrêmement disciplinés.
Lorsqu'ils recentrent leur effort sur la conquête, la libération du ballon et la défense, les hommes de Parrot et Tourenne ont déjà démontré qu'ils pouvaient inquiéter n'importe quel adversaire, avec les vertus d'abnégation et de solidarité qui les caractérisent.
Le capitaine Jérôme Dupuy, sanctionné à Bergerac, ne sera requalifié que le 12 octobre. La première ligne sera donc remaniée, Fayolas glissant au talonnage et Flahaut faisant son retour dans le groupe. La seule modification dans les lignes arrières concernera Mathieu Roy, qui devrait retrouver l'aile gauche de l'attaque.




samedi 26 septembre 2009

BERGERAC - MUSSIDAN. L'USB reçoit ce soir une équipe qui se plaît à Simounet, comme l'a prouvé le dernier derby

Bergerac n'a pas oublié Mussidan

La saison passée, les Mussidanais avaient joué un bien vilain tour aux Bergeracois
de Jonathan Marty, en s'imposant sur la pelouse de Gaston-Simounet. (photo émilie drouinaud
)

Voici la troisième manche du derby Bergerac - Mussidan, avec une forte indécision quant au résultat. Bergerac revient d'un match plein de rebondissements face aux Corréziens de Malemort qui, malgré un carton rouge en première période, ont réussi à passer trois essais aux noir et blanc. Cependant, cette première rencontre laisse une note mitigée, que souligne Gilles Bouyssou, l'entraîneur. « Il y a eu de tout. On prend des essais sur des plaquages manqués. Il va falloir qu'on arrive à élever le niveau de notre jeu. »

Ce soir, Bergerac signera sa première sortie sur son terrain de Gaston-Simounet. Une pelouse porte bonheur puisque seul Saint-Junien était venu s'imposer l'an dernier, ainsi qu'une certaine équipe du... RC Mussidan. À ce moment-là, les hommes de Duzan étaient en train de conquérir leur huitième victoire de rang, avant justement de battre Saint-Junien chez eux. Cette défaite face au RCM sonna comme un trop plein car elle succédait à de nombreuses désillusions, et ce malgré une seconde place assurée.
Bergerac a changé
Du côté de l'USB, on s'en souvient encore. Mais l'équipe bergeracoise n'est plus la même et compte de nombreuses recrues. Elle a certainement dans ses cordes l'envie de bien figurer dans son jardin de Gaston-Simounet, mais aussi de montrer un visage de « gars qui en veulent », tout en restant irréprochables sur le plan du comportement. C'est du moins ce que souhaite l'entraîneur. « Aujourd'hui, il est important de savoir d'où on vient et où on veut aller. Nous voulons exister. »
Les Ubistes accueilleront en leur sein des Mussidanais qui ont très bien démarré leur première rencontre, en infligeant au promu Blayais un 25-15 ; et surtout en prenant des points précieux dans la course au maintien, car c'est bien là que se situe l'objectif des rouge et vert. C'est pourquoi le groupe mussidanais fera le court déplacement sans pression. Les vainqueurs de Blaye savent bien que la réception au stade Gaston Simounet n'est jamais une partie de plaisir. Mais ils sont aussi conscients des atouts qu'ils détiennent, au premier rang desquels l'extraordinaire cohésion du groupe.
Des incertitudes au RCM
Mercredi soir, Parrot et Tourenne, les entraîneurs mussidanais, étaient encore dans le doute quant à leur effectif. On sait déjà que Joan Lopez, auteur d'une très bonne partie dimanche dernier, sera indisponible. Médeau pourrait donc retrouver son numéro 9, s'il est suffisamment remis de son accident musculaire. Dans le cas contraire, ce serait le très polyvalent Sylvain Gadé qui le remplacerait.
En première ligne, Carier pourrait être du voyage, de même que Liabot en troisième ligne. Dans le cas où Mathieu Roy ne serait pas remis, Moze le suppléerait à l'aile gauche.
Au-delà de toutes ces incertitudes, les Mussidanais ne rentreront pas en victimes sur la pelouse de Piquecailloux. Christian Roy, le président, espère les voir réaliser un match aussi sérieux que face aux Blayais. En souriant, il dit garder en mémoire le bon tour joué la saison dernière dans la sous-préfecture. Mais Bergerac aussi l'a dans un coin de sa tête...

Auteur : Matthieu Fournier et Bruno Boucharel

Lundi 21 septembre 2009
Mussidan sous une pluie de pénalités
Les conditions météo étaient peu propices à de grandes envolées. L'arbitre se montrant intraitable sur la libération rapide, c'est une autre pluie, de pénalités, qu'ont subie les deux formations. Hardelin ayant ouvert le score pour Blaye dès la 3e minute, les Mussidanais sont près de scorer : Thouron perce, sert au pied Roy sur l'aile gauche, qui chute au moment de transmettre à Duboé et se blesse. Il est remplacé par Moze.
Les intentions de jeu sont bien présentes des deux côtés : Mussidan met en difficultés Blaye sur les ballons portés, mais les Périgourdins ne concluent pas. Conte gère bien au pied mais l'arrière blayais Lamarque est omniprésent.
Deux essais construits
Mussidan devra attendre le deuxième acte pour franchir la ligne : une brèche de Fayolas (47e) trouve en relais Deveaux puis Lopez, qui en déséquilibre près de la touche a le temps de remettre à Gimel à l'intérieur. Action limpide ensuite à la 62e : Rouzies ne trouve pas la touche, Conte relance sur la ligne médiane, tape un petit coup de pied par-dessus, reprend de volée et file aplatir sur l'aile gauche. Il enfoncera le clou par une ultime pénalité, consécutive à un maul écroulé (76e).


samedi 19 septembre 2009

MUSSIDAN - BLAYE. Avec un groupe quasi inchangé, les Périgourdins ont des automatismes
Une entame à ne pas manquer
Avec les matches de Challenge de l'Espoir, les entraîneurs Parrot et Tourenne ont défini un groupe sans grand changement à l'intersaison. La cohésion de l'ensemble ne devrait donc pas poser problème. Tant mieux, car « il nous faut absolument éviter de reproduire le début de saison catastrophique de l'an passé », espère Vincent Duboé, l'arrière.
Si les Mussidanais limitent leurs erreurs, et montrent la même constance en défense et dans la conquête que face à Royan, le dynamisme des lignes arrières pourrait faire la différence. « Nous devrons veiller à faire moins de fautes de main, et nous montrer réalistes en concrétisant les occasions et en nous adaptant aux conditions météo. »
Le gros paquet de Blaye
« On sait que Blaye a un gros paquet d'avants. Il va falloir faire l'effort pour rivaliser », prévient de son côté Laurent Borderie, le responsable sportif.
Le capitaine Dupuy et ses partenaires savent que dans cette difficile poule de Fédérale 3, ils n'auront guère de droit à l'erreur. Un succès est donc indispensable devant leur public dès demain.
Bruno Boucharel



vendredi 4 septembre 2009

RUGBY FÉDÉRALE 3 OMNISPORTS VIE DES CLUBS, MUSSIDAN
Après sa fin de saison en boulet de canon, le RCM espère poursuivre sur la même dynamique
En mode reprise

Mussidan affrontera trois équipes du Périgord en championnat : Bergerac, Nontron et Lalinde. (photo Emilie drouinaud)


Depuis la reprise de l'entraînement le 12 août, l'effectif mussidanais s'est progressivement étoffé. Le duo d'entraîneurs, Thierry Parrot et Patrick Tourenne, a bien évidemment mis l'accent sur le physique. Et la journée de samedi leur a permis de constater que le travail commençait à payer.
Parrot et Tourenne ont pu procéder à une revue complète d'effectif : travail spécifique le matin suivi de la mise en situation lors des phases de jeu l'après-midi. Et même si l'on sent la machine encore un peu grippée, le groupe a affiché de belles intentions autour de Jérôme et Nicolas Dupuy. Les nouveaux venus semblent y trouver leur place et l'on pourra compter sur le retour prochain de quelques pièces maîtresses comme Conte, Raynaud ou Carier.
Ouverture dimanche à Bazas
La première rencontre officielle, dimanche à Bazas, en Challenge de l'Espoir, constituera un test supplémentaire pour le club rouge et blanc. Mussidan espère d'ailleurs poursuivre sur la dynamique des matches retour de l'an passé. Secrètement, le club sait qu'il ne devra pas manquer le début de saison, sous peine de galérer dans une poule de championnat particulièrement relevée.

Auteur : Bruno Boucharel



Samedi 01 Aout 2009

MUSSIDAN.

Une présidence Bicéphale au rugby

Christian Inchauspé (à gauche) et Christian Roy
, les deux nouveaux présidents du RC Mussidan Rugby. (photo « sud ouest »)

Le conseil d'administration du RCM Rugby s'est réuni jeudi pour désigner un successeur au président Alain Moreau, qui avait souhaité se retirer après quinze années de mandat. Les dirigeants mussidanais ont opté pour une double présidence en désignant, à l'unanimité, Christian Inchauspé et Christian Roy, tous deux déjà très impliqués dans la vie du club rouge et blanc.
Présentation des présidents.
Christian Inchauspé, 74 ans, est bien connu dans le milieu rugbystique. Après avoir évolué comme trois-quarts centre au RCM, il s'est tourné avec succès vers l'arbitrage. Sa clairvoyance, sa présence sur le terrain et son sens du contact, ont fait de lui un arbitre respecté et apprécié du rugby français. Son sifflet impartial a même été amené à diriger des rencontres internationales.

Christian Roy, 47 ans, n'est pas issu du monde du rugby. Il y est venu dans le sillage de ses deux fils, adeptes de l'ovale depuis l'école de rugby. Responsable d'atelier dans un établissement d'aide par le travail en Gironde, il possède un sens de l'organisation qu'il met au service du club depuis plusieurs années.
L'ambition sportive.
L'objectif des deux hommes est de conforter le club en Fédérale 3, en défendant toutes les valeurs qu'il véhicule : camaraderie, cohésion et solidarité. Gardant la tête sur les épaules, il n'est pas question pour eux de s'engager dans la dérive du rugby de l'argent. Ils entendent renforcer le rôle formateur au travers de l'école de rugby et des équipes jeunes, et faire confiance à ces jeunes, en les intégrant dans les équipes seniors.

La confiance des élus.
Présents jeudi soir, les présidents d'honneur et maires, Jean-Yves Fulbert (Mussidan) et Michel Florenty (Saint-Médard) ont exprimé leur satisfaction et assuré la nouvelle équipe, d'ailleurs peu renouvelée, de leur soutien. Il prendra prochainement une forme très concrète puisque les deux communes ont décidé de collaborer à l'édification d'un nouveau club-house.

Un bureau resserré.
Il a été élu aux côtés de deux présidents. Il sera composé de Bruno Boucharel (secrétaire général), Joël Dechaise (trésorier), Laurent Borderie (responsable sportif), Alain Lopez (équipes jeunes) et Olivier Gagnac (école de rugby).




vendredi 19 juin 2009

RUGBY FÉDÉRALE 3, MUSSIDAN. Le coach du RCM est appelé à de nouvelles fonctions

Salut Jojo !


Aux côtés du président Alain Moreau et du réalisateur Patrick Romé,
Georges Duzan remercie le rugby mussidanais. (photo B.B.)

Les rugbymen du RCM ont rendu, vendredi, un hommage à Georges Duzan, entraîneur depuis trois ans. Élu en janvier dernier au comité directeur de la FFR, Georges, dit Jojo, est appelé à exercer de nouvelles responsabilités. Il sera chargé du rugby amateur qu'il affectionne.Du Pays Basque au Périgord, ce Basque est unanimement apprécié au pied des Pyrénées. Il a marqué le club de Saint-Étienne-de-Baïgorry de son empreinte, président puis entraîneur, avant d'être un élément moteur de la fusion avec Garazi. L'entente basque, devenue Nafarroa, tutoiera les sommets du rugby français, sans perdre pour autant ses attaches avec le terroir.
Un club à son image
C'est précisément cet esprit que Georges Duzan a retrouvé à Mussidan durant trois saisons. D'un avis unanime, il a été d'un formidable apport pour le club de la vallée de l'Isle. Techniquement, mentalement, il a su façonner un quinze respecté sur les terrains de fédérale 3.
Avec la modestie qui le caractérise, c'est lui qui remercie le club rouge et blanc, sa « famille d'adoption », de lui avoir tant apporté. Patrick Romé, ami du RCM et réalisateur professionnel, a présenté une vidéo de 57 minutes faites des séquences tournées aux quatre coins du stade et des photos et vidéos chipées dans les archives de Christian Roy, concepteur du site Internet du club. Tout le document exprime la forte personnalité du Basco-Mussidanais, avec ses forces et ses faiblesses. Le portrait brossé par Patrick Romé est criant de vérité. Les témoignages chaleureux se sont multipliés vendredi soir.
L'hommage de son fils
Enregistré par téléphone pour cause de reportage en Afrique du Sud, son fils Marc, journaliste à « Midi Olympique », lui livrait un message plein d'affection. Jean-Claude Bordaiscot, président délégué du comité Côte Basque Landes, avait fait le déplacement. Quant au président de la FFR, Pierre Camou, en tournée en Nouvelle-Zélande avec le XV tricolore, il avait fait sonner le réveil à 5 heures pour appeler son ami Jojo. Georges Duzan ne dit qu'un au revoir au rugby mussidanais, conscient que ses occupations lui donneront l'occasion de « mettre le clignotant » pour s'arrêter au stade des Mauries et prendre place dans les tribunes, avec toutefois un regard nostalgique vers le carré de l'entraîneur tracé sur la pelouse.

Auteur : Bruno Boucharel



Mardi 31 mars 2009



-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'Echo du Ribéracois
Lundi 30 mars 2009

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Lundi 30 mars


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Lundi 30 mars 2009

RUGBY FÉDÉRALE 3 POULE 2, 19E JOUR., MUSSIDAN - ST-JUNIEN. Le RCM a prouvé que les Limousins n'étaient pas intouchables en leur infligeant leur toute première défaite

Plus forts que la forteresse

 
Les Mussidanais ont livré une bataille héroïque. (photo B. Boucharel)

Ils l'ont fait ! Renversant tous les pronostics, le quinze mussidanais s'est imposé de belle manière, devant le leader incontesté de cette poule 2. Encore un match d'une rare intensité à mettre à l'actif des rouge et blanc. On joue depuis moins d'un quart d'heure, quand Raynaud sauve les siens de l'essai en touchant le premier. Dans la minute qui suit, Bory et Cazenavette prolongent une belle contre-attaque pour servir Badji, qui aplatit entre les perches.

Face au jeu ambitieux des Saint-Juniauds, la défense pare au plus pressé. Sur une nouvelle faute au sol, Ric aggrave la marque sur pénalité (0-10). Mais les Mussidanais vont enfin contrer leur adversaire dans le jeu d'avants. Ayant réduit la marque par deux pénalités de Conte, ils entament la deuxième mi-temps vent dans le dos.

L'inévitable Conte

Le défi relevé par les avants mussidanais met son adversaire à la faute. Florent Conte ne manque pas la cible et le RCM prend enfin l'avantage (12-10, 51e). L'occupation du terrain est mussidanaise et les Gantiers s'offrent quelques belles relances par Bersars et Nicolas, mais font souvent preuve de fébrilité sous la pression de Gimel et Amardeilh.

Les rouges prennent le jeu à leur compte. La défense noire fera bonne garde jusqu'à la 58e, où un deuxième temps de jeu envoie l'inévitable Conte, auteur de tous les points, derrière la ligne. À 19-10, on commence à y croire... d'autant que deux nouvelles pénalités sanctionnent Saint-Junien sur des regroupements. Accusant un retard de 15 points, les noirs vont alors mener de belles attaques, se heurtant à une défense rouge bien en place. Ils ne franchiront la ligne qu'à la 77e, par leur talonneur Marneix, bien servi par Dauba. Un peu tard pour inquiéter les locaux malgré la transformation de Mestre.

Auteur : Bruno Boucharel

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

jeudi 26 mars 2009

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'Echo du Ribéracois
Lundi 23 mars 2009

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Lundi 23 mars 2009

RUGBY FÉDÉRALE 3 POULE 2
18E J., BERGERAC - MUSSIDAN

Le RCM signe un septième succès de rang et s'offre le derby à l'extérieur.

Chapeau !

Avec cette huitième victoire, Mussidan s'envole de la zone rouge.
(photo émilie Drouinaud)


C'est devant un stade comble et coloré de noir, de rouge et de blanc, le tout rythmé par une banda ensoleillée, que s'est déroulé ce derby inédit, qui a renoué avec la grande tradition des duels fratricides de la Dordogne. Ce match était aussi l'opposition entre deux formations en pleine possession de leurs moyens et qui surfaient sur une spirale positive.
Dès l'entame de la partie, les deux XV périgourdins cherchent à imposer du rythme et la rencontre est intense dans l'engagement. Les buteurs Chadourne (pour Bergerac) et Conte (pour Mussidan) s'adressent des politesses, et le duel va tourner au profit de l'ouvreur mussidanais. Le RCM, mieux organisé devant, plus percutant dans les regroupements et plus volontaire sur les impacts, met l'USB à la faute. Les locaux, bien qu'en supériorité numérique au cours de ces dix premières minutes, ne profitent pas de l'avantage et se retrouvent menés 3-6, puis 3-9 à la 22e.

La course au point
Enfin, arrive la 25e minute et c'est le centre Neury qui prend l'intervalle, perce, et passe à Dubord, qui hisse la grande voile côté gauche du terrain. Il s'en va à l'essai malgré le retour de deux défenseurs mort de faim, mais c'est insuffisant. Mussidan garde le score pour un point, un petit point après lequel Bergerac va continuer de courir tout au long de la partie.
Les rouge et blanc, eux, tissent sereinement leur succès et rendent impuissants des Bergeracois qui jouent parfois contre eux-mêmes. Vaillant et astucieux, le RCM est appliqué et distille de façon intelligente des coups de pied tactique au-dessus de la défense adverse, qui va encore encaisser trois points par l'inévitable Conte (40e).
Le retour des citrons correspond aussi au retour des bonnes intentions bergeracoises. Les locaux profitent de l'appui du vent et occupent le camp adverse. D'entrée, Chadourne ramène les siens à 11-12, puis Bergerac va prendre l'avantage pour la première fois du match, toujours par Chadourne (14-12, 69e).

Conte, tel un horloger
Dans le public, on respire. On attend même encore plus des locaux quand, stupeur, Florent Conte, tel un horloger, ajuste un drop magnifique aussi bien dans sa réalisation que dans sa conclusion. Ce coup-ci, c'est tout Mussidan qui se lève et chante. Et Bergerac se prend la tête à deux mains.
On le sent venir, Mussidan ne craquera pas. Les rouge et blanc vont tenir le choc et démontrer tous les progrès accomplis dans la gestion des matches. Fini le temps où le XV du RCM voyait la victoire s'envoler à la dernière seconde. Alors on défend, on tape au pied, on ouvre, on plaque, c'est du 200 % rugby pour la gagne. Même d'un point, à Mussidan, on ne perd plus... Quoique.

L'ultime chance de l'USB
Pénalité pour Bergerac. Silence dans le public. C'est la balle de la victoire pour les locaux, la balle pour éviter l'affront. Chadourne tape. Elle part bien... Et dévie progressivement vers la gauche des poteaux. Bergerac vient de laisser passer sa chance. Mussidan lève les bras. La souris a terrassé le chat.
Le RCM, euphorique, s'offre même le luxe de planter un essai refusé, à la 81e minute. Puis c'est la fin, avec l'explosion de joie pour des visiteurs qui alignent une septième victoire consécutive. La remontée fantastique se poursuit.

Auteur : Matthieu Fournier


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 21 Mars 2009

RUGBY FÉD. 3 POULE 2, 18E JOURNÉE, BERGERAC - MUSSIDAN. À domicile, le XV bergeracois, largement favori, devra tout de même se méfier de l'euphorie actuelle des Mussidanais
La logique sera-t-elle respectée ?
Même s'ils sont sur un nuage, les Mussidanais partent avec plusieurs longueurs de retard. (photo émilie Drouinaud)
L'affiche est inédite, car Bergerac n'a jamais reçu Mussidan. Il fallait y remédier. Ce sera chose faite dimanche, sur ce pré bergeracois où l'on peine à imaginer un revers de l'USB, même si les visiteurs surfent actuellement sur la vague du succès. Il faut dire aussi que le RCM a un point faible cette saison : son banc insuffisant, qui ne permet pas une rotation des effectifs à certains postes.

Les joueurs très sollicités sont plus exposés, et difficilement remplaçables. Pour se rendre à Bergerac, les entraîneurs mussidanais devront ainsi se passer des services de trois éléments majeurs : Fayolas en première ligne ; Chauffaille, qui est précieux dans l'alignement ; et Benjamin Pasquier, dernier blessé en date, victime d'une déchirure et qui sera absent plusieurs semaines.
Sur leurs terres, les Bergeracois seront les grands favoris. Le groupe mussidanais devra donc continuer à puiser dans ses ressources morales pour faire honneur à ses couleurs. Tous, au RCM, savent que le maintien se jouera à très peu de chose, en raison du resserrement des positions au classement. Tout point grappillé peut ainsi être précieux lors du bilan final.
Prendre de l'altitude
Sauf que le RCM ne sera sans doute pas le seul à ressentir un peu de pression. Car de l'autre côté, Bergerac a sans doute en mémoire le score serré du match aller et les récentes performances de Mussidan. Le XV noir et blanc va donc devoir prendre de l'altitude, lui qui a bien failli passer à la trappe devant la vaillance d'un RCM essentiellement composé de joueurs du cru. Depuis ce court échec sur leur pré, les Mussidanais se sont fait souffler à plusieurs reprises la victoire... pour trois fois rien. Avant de voir le vent tourner.
Oui, les Mussidanais ont pris le tempo de la Fédérale 3 et ont reconstruit un groupe qui carbure sur le même rythme que les équipes de tête. Désormais à 3 points du premier qualifiable, le RCM n'a sans doute plus peur du second, confortablement installé dans son fauteuil et qui devra assumer son statut de grosse cylindrée.
Par ailleurs, le succès bergeracois est légitimement attendu par les supporteurs du Périgord pourpre, qui nourrissent pas mal d'ambitions pour leurs favoris... ce qui peut peser un peu sur les épaules des locaux. De là à imaginer un succès mussidanais à Gaston Simounet, il y a un sacré pas. Auteur : Matthieu Fournier et Bruno Boucharel

Samedi 14 Mars 2009

RUGBY FÉDÉRALE 3, MUSSIDAN.

Sans victoire jusqu'à la mi-décembre, le promu semblait condamné à un retour en Honneur.
Mais six succès de rang viennent d'inverser la tendance.

La remontée fantastique

Souriants, les Mussidanais croient à nouveau en leur potentiel, comme en témoignent leurs dernières prestations.
(archives é. Drouinaud)

La saison du RC Mussidan en Fédérale 3 s'apparente à un long western. Sorte de mélange entre « Fort-Alamo » et « La chevauchée fantastique ». Assiégés à l'automne (neuf défaites inaugurales de rang), les joueurs de la Vallée de l'Isle ont depuis sonné la révolte. Pour preuve, ils ont signé, dimanche, contre Bazas, leur sixième victoire consécutive, portant leur total à sept. Surtout, ils quittent la zone rouge pour la première fois depuis le début du championnat. À cinq journées du gong final, on a déjà connu plus mauvaise idée.
Mais quelle mouche a donc piqué la bête périgourdine ? Elle qui ronronnait au fond de sa niche, dans l'attente de jours meilleurs en Honneur, galope désormais sur tous les prés qu'elle rencontre. Si les résultats l'attestent, l'entraîneur mussidanais, Georges Duzan, se défend d'un changement brutal, du moins dans le contenu. « On s'impose petitement, comme parfois on perdait de peu, dans les dernières minutes. »
Oui, mais la différence est là : Mussidan gagne. « C'est une progression lente, mais sûre, insiste-t-il. Je n'ai pas une baguette magique qui a transformé des ânes en chevaux de course. »

Des blessures en pagaille

Deux paramètres peuvent toutefois expliquer la mutation de son équipe : « le nombre de blessés en début de saison » et « la découverte du niveau de façon collective, sans recrue ». Avec une vingtaine de joueurs sur le carreau (sur un groupe de 52-53), dont sept ou huit habitués de l'équipe première, difficile de trouver un fond de jeu, de travailler sur la durée. « Notre point fort, c'est nos trois-quarts, précise Jérôme Dupuy, le talonneur capitaine. Or, c'est eux qui ont subi le plus de pépins physiques. »
Les retours des deux maîtres à jouer, le demi d'ouverture Florent Conte et le centre Benjamin Pasquier, additionnés au déclic de leur première victoire, à Libourne, le 14 décembre, et voilà Mussidan reparti sur de bonnes bases. « Quand vous produisez du jeu et que vous possédez un buteur qui enquille... » Ça change pas mal la donne, en effet.
Du coup, le RCM ne joue plus uniquement pour « se faire plaisir » ou « gagner le respect de l'adversaire ». Le mot maintien, tabou jusque-là, résonne désormais dans le vestiaire. « Maintenant, on peut le faire, assène Duzan, sexagénaire depuis le 10 mars. Si on parvient à aligner une ou deux autres victoires, et quelques bonus défensifs... »
Alors, le prof de techno de Castillon-la-Bataille (Gironde), retraité à la fin de l'année, aura réussi son pari. Celui de remonter pièce par pièce un édifice chancelant, même si les soudures tiennent de longue date. « Dans les moments difficiles, le groupe est resté uni, avance le capitaine, de moitié plus jeune que son coach. Il y a toujours eu du monde aux entraînements, personne n'a baissé les bras. »
« Le groupe a vécu un enchaînement de défaites qui traumatisent, ajoute Duzan. Mais il se connaît bien. Il a su faire front car il détenait la solution. »

Pas de « course à l'échalote »

Avec 17 succès en 18 rencontres l'an passé, et une montée acquise assez tôt, le problème aurait pu aussi être anticipé. « En Honneur, nous étions favoris, reconnaît le technicien. Les équipes fermaient le jeu, à l'inverse de la Fédérale 3. Résultat, nous avons souffert des impacts et de la différence physique. »
Un recrutement en amont aurait sans doute évité beaucoup d'ennuis, mais le club s'est heurté à la conjoncture économique et à des moyens limités. « Nous n'avons qu'un petit budget (130 000 euros en réalité, NDLR) », note Dupuy. Seul Pasquier a rejoint les rangs du promu. « Ce n'était pas un choix, indique Duzan. Mais nous n'avons pas eu de réelles possibilités. Et il était hors de question pour nous de faire la course à l'échalote et d'accepter le chantage de certains joueurs. »

« Yes, week-end »

En s'appuyant sur sa défense et sa confiance retrouvée, Mussidan a su tirer profit de ses erreurs. Mieux, avec un jeu dynamique et tourné vers l'offensive (11 essais lors des trois derniers matches), il fait désormais peur à ses adversaires. « Quand on était en queue de classement, on ne se méfiait pas trop de nous, souffle timidement Georges Duzan. Ce n'est plus le cas désormais. C'est vrai qu'on est l'équipe en forme du moment. »
Et ce n'est pas un programme difficile (déplacement à Bergerac, 2e, le 22 mars, dans un alléchant derby, suivie de la réception de Saint-Junien, leader invaincu) qui va effrayer la bande à Dupuy. « On était sûr de finir en Honneur à la fin des matches allers. Désormais, à chaque rencontre, c'est une nouvelle saison qui commence. » À la différence près que les joueurs croient à nouveau en leur potentiel.
Ils n'ont qu'une hâte, se retrouver le dimanche sur la pelouse, pour faire trébucher n'importe quelle formation. Une adaptation toute réussie du « Yes, we can » au « Yes, week-end ».

Auteur : Laurent Zègre

L'Echo du Ribéracois Vendredi 13 mars


Mardi 10 mars 2009



lundi 9 mars 2009


Lundi 9 mars 2009

RUGBY FÉDÉRALE 3 POULE 2, 17E JOURNÉE, MUSSIDAN-BAZAS.
5e victoire consécutive des hommes de Duzan

Ils quittent la zone rouge

Les Mussidanais ont relevé le défi des avants bazadais. (photo b. b.)

C'est encore un match fou que le XV mussidanais a offert à son public. Mais que d'énergie déployée pour contrer les Bazadais dans leur point fort, les mauls pénétrants. Les visiteurs marquent le premier essai par Paratge, sur un ballon porté consécutif à une touche bien captée par Rivière. La réplique mussidanaise est immédiate. Jérôme Dupuy choisit opportunément le côté fermé. D'une passe sautée sur l'aile, il sert Roy, qui remet à l'intérieur à Pasquier (10-7).
Les Bazadais gardent la main sur le ballon et poussent par trois fois les Mussidanais à la faute. Des pénalités converties par Beuvelot. On approche de la mi-temps quand Duboé relance de ses 40 mètres. Il trouve le soutien de Raynaud, puis de Conte, qui envoie Pasquier derrière la ligne pour un doublé.

Le RCM relance à tout va

Le deuxième acte voit Bazas persister dans ses ballons portés. Douloureux pour la défense locale, mais stérile au tableau d'affichage. Mussidan tente alors de mettre du rythme sur chaque relance. Bingo ! Gimel, omniprésent, s'en va pointer sur une pénalité rapidement jouée. Il reste alors cinq minutes et les choeurs mussidanais se font entendre.
Bazas persiste dans son pilonnage intensif. Mussidan plie, mais loin de rompre, les rouges traversent le terrain sur une nouvelle relance. Carier crée une brèche dans laquelle s'engouffre Raynaud, pour un ultime essai en coin, assurant aux siens victoire et bonus offensif.

Auteur : Bruno Boucharel


Samedi 07 Mars 2009

RUGBY FÉDÉRALE 3 POULE 2, 17E JOURNÉE, MUSSIDAN - BAZAS.
Le RCM ne veut pas rater le coche, à domicile, contre un concurrent direct pour le maintien
Ils ne doivent surtout pas freiner leur élan

Les lignes arrières ont largement progressé et contribué au réveil du RCM.
Avec la venue de Bazas, un adversaire direct, dimanche aux Mauries, les Mussidanais ont enfin l'occasion de progresser au classement. Les positions se sont énormément resserrées, et tout faux pas à domicile risque de compromettre la saison, d'autant qu'avec un prochain déplacement à Bergerac, suivi de la réception de Saint-Junien, le parcours s'avère difficile.

Serrer les rangs en défense

Avec leur fougue et leur courage, les partenaires des frères Dupuy ont les moyens de contrer les Girondins. Mais ils devront se garder de tout excès de confiance et serrer les rangs en défense.

Les Bazadais avaient bâti leur succès du match aller (31-13) sur la puissance de leurs avants et sur un alignement efficace. Désormais, c'est aux Mussidanais de relever le défi. Un défi qui semble largement à la portée des troupes de Duzan, tant elles semblent flotter sur un nuage depuis une poignée de matches.

Le groupe mussidanais sera au complet, Chauffaille retrouvant sa place en deuxième ligne. Les lignes arrières, quant à elles, s'affirment de dimanche en dimanche, bien orchestrées par Florent Conte. Une fois de plus, elles devront se montrer à la hauteur... Histoire d'entrevoir plus clairement une septième victoire en guise de porte de sortie. Une issue qui pourrait mener vers le maintien. Autrement dit : vers un statut que le RCM n'envisageait peut-être pas voilà un mois...
Auteur : Bruno Boucharel


7 mars 2009



Jeudi 05 Mars 2009

La résurrection des Mussidanais est totale

Le capitaine Dupuy l'avait annoncé : il s'agit pour les Mussidanais de ne pas faire de plans sur la comête. Un nouveau succès, acquis à l'extérieur, maintient l'espoir de maintien dans le camp rouge et blanc, alors que l'on n'aurait pas parié un sesterce sur cette équipe il y a seulement un mois. Rien n'est acquis, car les concurrents directs l'ont tous emporté, mais Mussidan n'est pas encore condamné. La victoire à Villeréal a été acquise de haute lutte. Avec courage, les hommes de Duzan ont préservé le score. Menant 24-11 au terme d'une première mi-temps jouée contre le vent, on pensait que le plus dur était fait. Deux essais de Raynaud reprenant une passe au pied de Conte... et Pasquier qui filait au pied des perches après une belle croisée avec Thouron, voilà qui complétait la réussite au pied de l'ouvreur rouge et blanc. Mais il fallait compter avec la fougue des Villeréalais, qui retrouvaient leur jeu d'avants et revenaient au score grâce à deux essais. Il aura ensuite suffi d'un drop et d'une transformation manqués pour que la victoire (23-24) reste mussidanaise. Le prochain épisode, dimanche, face à Bazas aux Mauries, sera capital, car les Girondins sont des concurrents directs pour le maintien.

photo bruno boucharel


2 mars 2009


28 février 2009


23 février 2009


samedi 21 février 2009


16 janvier 2009

RUGBY FÉD. 3 RETARD, 13E JOURNÉE, ISLE - MUSSIDAN.
Le RCM réalise l'exploit, en obtenant en Haute-Vienne sa 3e victoire

On n'arrête plus les Mussidanais !

Si Isle est de nouveau passé au travers, ils le doivent sans doute à Mussidan, que l'on n'arrête plus en ce moment. Certes, il faut souligner la méforme des joueurs de l'Isle, entraînés par Philippe Javerliac, car ils ne se sont plus imposés depuis le 14 décembre.

Néanmoins, hier, dans le Limousin, il convient de saluer la prestation de Mussidan, l'avant-dernier de la poule. Les Mussidanais ont montré plein d'abnégation. Pourtant, Isle croyait bien avoir mis fin à sa série noire à la 79e, lorsque Maratier perçait le rideau périgourdin avant de délivrer un coup de pied à suivre pour Lebret, lequel aplatissait au milieu des poteaux. Joubard transformait et Isle tenait sa victoire.

Mais l'espoir allait être de courte durée. Car le RCM se réveillait. Et un événement allait se produire. En effet, avant la remise en jeu, l'arbitre Didier Dayre décidait de consulter le directeur de match Christian Lavergne. Il voulait savoir si Maratier était bien dans les limites du terrain au moment de sa percée. La réponse logiquement négative du délégué incitait l'arbitre à revenir sur sa décision, provoquant le courroux des Islois.
Réclamation
Dès la fin de match, les dirigeants de la JAI se précipitaient dans le vestiaire de l'arbitre pour déposer réclamation. Didier Dayre, lui, continuait d'assumer sa décision. « Après la transformation, je me suis rappelé que j'avais le droit de consulter un officiel. Il m'a confirmé que l'essai n'était pas valable. Je l'ai donc invalidé pour revenir à la touche. »
Au bout du compte, Mussidan l'emporte sans contestation. De son côté, la troupe de Philippe Javerliac et Christian Heurtier s'est montrée beaucoup trop inefficace pour rivaliser avec un RCM surmotivé. Pris au sol, refusant d'envoyer du jeu, les Islois sont tombés dans le piège des Mussidanais.
Décidément, les hommes de la Vallée de l'Isle n'en finissent pas de surprendre.

14 février 2009

13 février 2009

Lundi 09 Février 2009

MUSSIDAN : Le RCM gâte ses jeunes

Lors de la soirée de l'école de rugby la semaine dernière, chaque jeune rugbyman du Racing-Club Mussidanais, des mini poussins aux cadets, a reçu une veste polaire aux couleurs du club, ainsi qu'un DVD du film tourné et réalisé par Patrick Romé lors des tournois de l'automne.


photo bruno boucharel

17 décembre 2008

17 septembre 2008

17 septembre 2008

Rugby - C'est la reprise, ce week-end, en Fédérale 3 .
Mussidan redécouvre le niveau national

Trois ans après, le stade des Mauries va de nouveau goûter aux joutes de Fédérale 3. Et cette promotion n'a rien d'une surprise tant leur domination l'an dernier fut sans partage. Et comme le dit le dicton, « on ne change pas une équipe qui gagne ». Une maxime appliquée à la lettre par le président Alain Moreau pour différentes raisons. « Premièrement, les joueurs qui ont fait monter le club l'an dernier méritent leur place dans l'effectif cette année, c'est tout à fait légitime. Le groupe est soudé et se connaît parfaitement. D'autre part, certains de nos joueurs ont déjà évolué à ce niveau, ils vont donc nous être d'une aide très précieuse ».
Mickaël Fayolas, Gauthier Blanc et autres Benjamin Pasquier (un ancien de Brive de retour au club) auront à charge de mener la formation mussidannaise à bon port et de faire profiter pleinement leurs coéquipiers de leur expérience acquise à l'extérieur.
Le club compte sur eux pour obtenir son maintien. « Nous voulons à tout prix éviter de faire le yo-yo. Nous ne connaissons pas toutes les équipes qui composent notre poule, mais on espère vraiment se mettre à l'abri le plus rapidement possible. Et je pense que ça passe par un maximum de victoire sur notre terrain. Il faudra vraiment nous faire respecter à domicile », explique le président.
Le public devrait de nouveau répondre présent cette année vu que depuis le dernier exercice, un groupe du supporter s'est créé. De quoi faire vibrer un peu plus le stade des Mauries?
Un nouvel entraîneur
Plus que son public, le RCM compte également tirer profit des nouvelles règles mises en place cette année. « Nous sommes une équipe assez mobile où on fait vivre le ballon, je pense que si nous nous accoutumons bien et rapidement à ces règles, elles peuvent rapidement devenir un avantage plus qu'une contrainte », se persuade le président Moreau.
Autre nouveauté : l'arrivée au club de Thierry Parrot, l'ancien coach démissionnaire de Saint-Astier. Il arrive pour épauler Jo Duzan, dans l'optique d'une meilleure parcellisation des tâches. Pour se mettre à niveau, il était sans doute préférable d'opter pour un duo expérimenté comme celui-ci mais également pour un travail plus spécifique et abouti avec les joueurs.
La jeune garde du RCM
Le RCM change donc cette année de statut. De favoris incontestables en Honneur, les voilà relégués au rang d'outsider, voir de potentiel relégable. « Nous aurons certainement cette année l'un des plus petits budgets de notre poule (ndlr : 130 000 ?), mais notre volonté de gagner des matchs n'a pas maigri ».
Le président des « rouge et blanc » compte sur la jeune garde mussidannaise pour se frayer un chemin à ce niveau. « 90 % des joueurs qui évoluent au RCM sont issus de nos écoles de rugby », précise t-il. Il en profite également pour tordre le coup à certains préjugés? « Mussidan n'a jamais payé des sommes énormes (ndlr : on parlait de sommes avoisinant les 1 000 ?) pour faire venir au club des joueurs. Nous participons évidemment aux frais de déplacement, mais pas plus », affirme t-il. Pour son retour aux affaires, le RCM aura en tout cas fort à faire. Et ne devra faire qu'un pour que les Mauries vibrent une année de plus en Fédérale 3.
Victor Lemée

 
Racing Club Mussidan Rugby
BP 007 24400 Mussidan
Contact
Mis à jour le
20-Jui-2017
Archives